Réseau points-nœuds vélo dans les Monts de Flandre, plein de surprises en chemin

Trouver le bonheur à deux pas de chez soi, sur un chemin de campagne, sous les ailes d’un moulin, à la table d’un estaminet… Pédaler à son rythme, en toute liberté et choisir son itinéraire, selon ses envies et sa motivation. S’arrêter au bord d’un champ, s’asseoir par terre et admirer les nuages qui jouent à cache-cache.
Éloge de la lenteur ou slow tourisme ? Qu’importe ! L’essentiel est de tester le nouveau réseau points-nœuds vélo Vallée de la Lys & Monts de Flandre ! Je l’ai moi-même découvert, en duo, à l’invitation de Nord Tourisme, au fil d’un parcours à la carte. Allez, en selle…

Sur un réseau points-nœuds, chacun choisit son point de départ. Pour nous, ce sera la maison d’hôtes La Garonde, à Berthen, où nous avons passé une (douce) nuit. 

Oui, je suis d’accord. Son nom n’est pas très sexy. Réseau points-nœuds vélo, dit comme cela, ça ne donne pas trop envie. Et pourtant, quelle géniale invention !
Derrière ce nom un peu barbare se cache une toile d’araignée géante de 830 km de petites routes et de chemins, tous praticables à vélo. 

reseau-points-noeuds-mont-des-cats-panneau-velo

Alors comment ça marche ? Grâce à un ingénieux système de points-nœuds (des endroits précis sur le parcours balisé, qui portent chacun un numéro) et aux panneaux qui vont avec, on peut avaler les kilomètres, sans carte, juste avec un petit fanion accroché au guidon. 

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-panneau-vert-et-blancRegardez par exemple ce panneau. Le 78 est le point où on se trouve, au Mont des Cats. À gauche, on pédale vers le 61. À droite, on part vers le 81. Enfantin, non ?

Inauguré au début du printemps, le réseau points-nœuds vélo Vallée de la Lys & Monts de Flandre est le tout premier en France. Mais il est connecté au réseau belge, qui lui existe depuis un petit moment. Du coup, on peut passer les yeux fermés (ou presque) du Nord à la Belgique et profiter d’un immense terrain de jeu et de découvertes !

Je détermine mon point de départ

Sur un réseau points-nœuds, chacun choisit son point de départ. Pour nous, ce sera la maison d’hôtes La Garonde, à Berthen, où nous avons passé une (douce) nuit. 

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-maison-hotes-la-garonde

Pas vraiment un hasard puisque Stéphane et Hélène Battesti ont été les tout premiers, ici, à décrocher le label national Accueil-vélo. En affichant ce label, le sympathique couple fait ainsi savoir qu’il réserve un accueil aux petits oignons aux touristes à vélo. 

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-transats-jardin-la-garondeBesoin de laver son vélo après une balade boueuse ? Ou besoin de laver les maillots après une chaude journée ? Besoin d’un casque ou d’un gilet jaune (pour se signaler sur la route, pas pour manifester, hein !) ? Stéphane propose tout cela. Il peut aussi soigner les petits bobos du vélo. Donner ses conseils pour la route. Et, avant tout, doper le moral des troupes avec un excellent petit déjeuner. 

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-petit-dejeuner-la-garondePain croustillant, beurre de ferme, excellents fromages artisanaux (Mont des Cats, tome de Cassel à la bière…), confitures maison (j’adore celle à la framboise), salade de fruits frais (en ce moment avec des fraises de Berthen), yaourts fermiers, viennoiseries, jus de pomme produit par son voisin, miam, miam, miam…. 

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-la-garonde-confitures-maison

Pour le repos, difficile de faire mieux aussi. Dans une maison d’architecte des années 70 entièrement rénovée, Stéphane et Hélène ont aménagé quatre chambres contemporaines très apaisantes. 

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-la-garonde-chambre-bois-dormant

Dont l’une à grand spectacle, la chambre au Bois Dormant, avec une vue XXL sur la campagne et même sur l’abbaye du Mont des Cats, dans le lointain. 

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-la-garonde-vue-chambre-bois-dormant

Avec un somptueux coucher de soleil que le ciel nous a offert en cadeau…

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-coucher-soleil-la-garonde

Je repère mon itinéraire et je note les points sur mon fanion

L’idée première était d’aller jusqu’à Cassel (finalement rallié en auto dans la soirée, d’où la photo…) , à une vingtaine de kilomètres de Berthen par le réseau points-nœuds. Environ 40 km aller-retour, par monts et par vaux, avec pas mal de grimpettes ! 

Reseau-points-noeuds-velo-cassel

Oui, c’est vrai, nous avions des vélos électriques. Mais la veille, une journée plutôt sportive nous avait mis sur les rotules. Pas trop envie de recommencer. Et envie surtout de savourer la balade du jour, d’avoir le temps de s’arrêter, de s’émerveiller, de faire le plein de photos et même, pour mon compagnon, de sortir un drône tout neuf pour faire quelques images.

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-photo-drone-velo-bord-champ

Du coup, changement de programme et ambitions revues à la baisse. On va se contenter d’un petit tour entre Mont des Cats, Mont Noir et Mont de Boeschèpe, avec retour par Godewaersvelde. 

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-carte

On regarde la carte de près, on note les numéros sur le fanion et on accroche celui-ci au guidon. Sans oublier de glisser, quand même, la carte dans le sac à dos. Car on a vite fait de rater un panneau et d’en avoir besoin pour voir comment rattraper les choses… 

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-fanion-bons-numeros

J’enfourche mon vélo et c’est parti !

Quelques mètres tranquillou puis ça monte direct ! Forcément, on commence par grimper le Mont des Cats. Même sur un vélo électrique, en mode « turbo », je ne suis pas peu fière d’arriver à l’abbaye ! Occupée par des moines trappistes, c’est un haut-lieu de spiritualité… mais aussi de gourmandise, qui fabrique de fameux fromages et quelques bières aussi…

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-velo-devant-abbaye-mont-des-cats

Quelques instants pour contempler l’exceptionnel point de vue et on remonte sur nos fiers destriers à assistance électrique pour une dizaine de kilomètres, jusqu’à Boeschèpe, via le Mont Noir. 

Réseau-points-noeuds-monts-de-Flandre-vue

J’oublie les pollens qui me chatouillent horriblement le nez et je m’émerveille à chaque virage devant la riche campagne. Cela ressemble à une peinture flamande…

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-champ

Ou parfois à un tableau impressionniste, quand de malicieux coquelicots viennent ajouter une touche de rouge à l’ensemble.

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-champ-coquelicots

Dans les jardins, les buis sont taillés au millimètre, mieux entretenus que les barbes des hipsters du Vieux-Lille. 

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-maison-jardin-buis

Encore quelques tours de pédales et nous voici nez-à-nez avec des houblonnières. Ah, quelles belles promesses de bières diaboliques…

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-houblonniere

J’admire la Flandre dans toute sa beauté

Un dernier effort et voici le moulin de Boeschèpe, planté au numéro 82 du réseau points-nœuds. À quelques mètres de ses grands bras, des peintres du samedi matin ont installé leurs chevalets. 

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-moulin-boschèpe

J’ai bien envie d’un café mais la porte de l’estaminet De Vierpot est encore close. Tant pis. Nous reprenons nos vélos et nous nous éloignons du moulin en empruntant un chemin bordé d’arbres.

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-estaminet-de-vierpot-porte

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-moulin-boeschepe-de-loin

Et c’est reparti en direction de Godewaersvelde, charmant village frontalier. Je m’arrête en chemin devant une maison qui a planté un moulin, mais en miniature, dans son jardin.

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-maison-petit-moulin-jardin

Sur les petites routes de campagne du réseau points-nœuds, on ne croise que peu d’automobilistes. Qui parfois vous font un petit bonjour pour vous encourager. C’est ça aussi, le slow tourisme.
On continue notre route quand, soudain, elle apparaît au bout d’une allée. Une vraie maison de poupée, avec ses tuiles flamandes, son gazon nickel et son jardin fleuri. C’est un gîte, qui attend sagement le voyageur. Une autre facette du tourisme rural, authentique et accueillant. 

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-gite-rural

Je n’oublie (surtout) pas de déjeuner en route…

Voilà Godewaersvelde, son musée de la vie frontalière et ses quatre estaminets ! On passe devant Het Blauwershof,  « Instagramable » en diable et que je mettrai d’ailleurs, le soir même, sur mon réseau social préféré.

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-estaminet-godewaersveldeReseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-estaminet-godewaersvelde

Pour nous, ce sera un déjeuner à l’Estaminet du Centre, qui vient de changer de propriétaire et le fait savoir sur sa façade. Mais pas avant d’aller dire un petit bonjour à Virginie et Estelle de la maison d’hôtes Monts et Merveilles, à quelques pas de là. Estelle s’apprête à ouvrir un atelier de fabrication de bière. Ça mérite de creuser un peu la question… un verre chapeauté de mousse à la main. 

Reseau-points-noeuds-monts-de-Flandre-estaminet-centre-godewaersvelde-interieur

C’est bizarre comme l’après-midi les kilomètres paraissent plus longs… Heureusement, la route du retour sera courte, entre campagne et sous-bois.

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-a-velo-dans-bosquet

Je rentre en mode slow

Une dernière pause devant l’abbaye du Mont des Cats. Depuis ce matin, la lumière a changé mais pas le somptueux panorama. Eric dégaine le drône et moi je m’adonne à ma nouvelle activité favorite, faire coucou à l’engin volant et bourdonnant.

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-photo-drone-panorama-abbaye-mont-des-cats

Un dernier petit effort. Il faut passer le col de Berthen, 109 mètres. Un jeu d’enfant en position « turbo » sur mon fier destrier électrique. 

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-panneau-col-berthen

Finie la douce itinérance. Il est temps de retrouver Stéphane et Hélène à La Garonde et de se poser, un moment, dans un transat, sur la terrasse. Le temps de se désaltérer et de refaire (un peu) le monde. Car c’est bien cela le slow tourisme : se poser, sortir la tête du guidon, savourer et, pourquoi pas, se faire de nouveaux amis…

reseau-points-noeuds-la-garonde-dans-jardin

Le réseau points-nœuds vélo en pratique

Où acheter la carte ?

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-carte-officielle

 La carte Réseau points-nœuds vélo Vallée de la Lys & Monts de Flandre est en vente au prix de 7 € dans les hébergements Accueil-vélo, les offices de tourisme du secteur (Cassel, Bailleul, Hazebrouck, Steenvoorde, Steenwerck et Noordpeene pour la Flandre) et du Nord et via la boutique en ligne sur www.lenordavelo.fr  (7 € + 1 € de frais de port pour la vente en ligne).

Que trouve-t-on sur la carte ?

Tout ou presque, en plus des précieux points-nœuds et du nombre de kilomètres entre deux. Les parkings, parcs, jardins, églises, houblonnières, villages patrimoine, châteaux, beffrois, moulins, mais aussi les offices du tourisme, estaminets, cafés-rando, brasseries artisanales, campings, écolodges, aires de pique-nique aménagées pour vélos, bornes de recharge pour vélos à assistance électrique, réparation-location de vélos, toilettes… et d’autres choses encore.

Les Rallyes vélo de l’été 

Il s’agit de balades gratuites, agrémentées d’énigmes, pour découvrir le nouveau réseau points-nœuds du Nord. On constitue son équipe en famille ou entre amis et on part quand on veut, jusqu’au 30 septembre. 

Trois circuits sont proposés à partir de la base nautique d’Haverskerke (13, 21,5 et 33 km).

Trois autres sont proposés à partir de la Grand Place de Bailleul (11,5, 21 et 38 km).

On s’inscrit sur www.lenordavelo.fr

On reçoit le circuit, le questionnaire et le bulletin de participation par mail. 

Et en participant aux deux rallyes, on peut gagner des lots.

Loger à La Garonde, à Berthen

Reseau-points-noeuds-velo-monts-de-flandre-jardin-la-garonde

 447, chemin du Mont des Cats, Berthen.

06 15 08 36 55

De 90 à 115 € (pour la chambre au Bois Dormant) pour deux, petit déjeuner compris. Certaines chambres peuvent accueillir deux personnes de plus, moyennant un supplément. 

www.lagaronde.com

J’ai été invitée par Nord Tourisme. Merci à eux !

À découvrir aussi un autre hébergement labellisé Accueil Vélo 

À Godewaersvelde, Monts et (plein de) Merveilles

16 Commentaire(s)

    • Annetomczak07 Répondre

      Enfourche, enfourche, Agnès ! Mais n’oublie pas d’acheter la carte avant…

      • Dominique Le Sidaner Répondre

        Félicitations Anne pour ce magnifique reportage !
        Cela donne envie !
        Amitiés
        Dominique

  1. J’adore la maison, le fanion, l’idée de base, tout quoi! Pour moi qui n’ait pas trop le sens de l’orientation, en général, c’est GPS! Mais comme le principe du voyage à vélo c’est aussi de voyager « vert », c’est mieux sans GPS! J’adore l’idée des nœuds et des flèches de direction 🙂

    • Annetomczak07 Répondre

      Eh bien voilà Aurélie, y’a plus qu’à tester cette sympathique façon de voyager, « vert » et « slow »… Bonne balade !

    • Annetomczak07 Répondre

      Je sais que tu n’as pas besoin d’un reportage pour te donner envie de faire du vélo… Bon week-end, peut-être sur les routes de campagne…

  2. Génial de voir que ce système de points-noeuds arrive en France. J’en ai entendu parler, mais je n’ai jamais tester. Moi qui galère tout le temps avec les cartes, je trouve ça génial. J’espère que ce système va vite se répandre à travers la France, sinon je viendrais faire un tour dans le Nord pour pédaler en suivant ces points-noeuds !

    • Annetomczak07 Répondre

      Oui Mathilde, venez chez nous pour tester cet ingénieux système ! Fini les cartes à déplier, à replier… on prépare son petit fanion et go !

  3. MARYVONNE DANCKAERT Répondre

    Très beau reportage Anne !!!! que de découvertes grâce à toi !!!! merci

    • Annetomczak07 Répondre

      Je sais que tu vas bientôt passer une nuit en Flandre, dans une super maison d’hôtes… L’occasion de faire un tour à bicyclette et de tester ce réseau points-nœuds ?

  4. Bravo et merci Anne pour ces beaux et habituels reportages dont tu as le secret !
    Tu nous donnes toujours cette envie de connaître les sites que tu découvres.
    Continue pour notre plus grande joie,
    Amitiés
    Bruno

    • Annetomczak07 Répondre

      Evidemment que je vais continuer ! Mille mercis Bruno de ta fidélité…

  5. Normand Simone Répondre

    Bonjour avez-vous pensé à donner d autres hébergements pour les Solos .Le prix des chambres…….merci

    • Annetomczak07 Répondre

      Des chambres pour solos, c’est assez rare. A la Garonde, il y a une chambre à 70 euros la nuit, somptueux petit-déjeuner compris. Franchement, je trouve que c’est très correct !

Laisser un commentaire

Navigate