Les thermes de Dilbeek côté jardin… et en tenue d’Ève

Voilà un bon moment que j’entendais parler (si on peut dire…) des thermes de Dilbeek sur les réseaux sociaux. Un complexe naturiste à un quart d’heure de Bruxelles, dont les habitués disent encore et toujours le plus grand bien. Ayant déjà testé deux autres complexes où le maillot de bain est interdit, j’ai eu envie de me faire ma petite idée sur ces thermes. En semaine pour être plus tranquille et en dormant sur place pour tester aussi l’hôtel. Voici donc le bilan, en forme de « J’aime un peu, beaucoup, passionnément, pas du tout… »

Si on peut, l’idéal est de passer une nuit dans l’hôtel des thermes de Dilbeek, histoire d’avoir les installations (presque) uniquement pour soi jusqu’à minuit !

Juste une petite précision pour commencer. Le règlement des thermes de Dilbeek interdit l’usage des GSM (ou téléphones portables si vous préférez) et donc de faire des photos. Pourtant, j’en ai « volé » quelques unes pour illustrer cet article. Au crépuscule, à la nuit tombée ou en prenant soin que personne ne figure sur mes clichés, excepté mon compagnon. Car impossible de faire un article, et surtout de donner envie, sans photos. J’espère donc qu’on ne m’en tiendra pas rigueur…

Thermes Dilbeek interdit GSM

J’ai aimé à la folie…

Le sauna feu de bois Kuori

C’est mon « top one » absolu aux thermes de Dilbeek. Caché dans une grande cabane derrière l’étang, ce sauna est chauffé par un vrai poêle à bois ! Dès l’entrée, ça sent bon la forêt et le sauna à la mode finlandaise. On se pose sur un banc et on se laisse hypnotiser par les flammes qui dansent joyeusement… J’adooore !

Thermes Dilbeek sauna feu de bois

Le sauna mine de sel Salina 

C’est mon autre coup de cœur aux thermes de Dilbeek. Construit en grosses pierres de sel, Salina est un sauna à grand spectacle, avec des murs rétro éclairés aux couleurs fascinantes. Sous les poutres multiséculaires, on perd vite la notion de temps et on profite à fond des effets bienfaisants du sel de l’Himalaya. Une belle expérience…

Thermes Dilbeek chariot sel

Thermes Dilbeek sauna pierres de sel

L’hôtel et son petit déjeuner

Elle a été la divine surprise de ce séjour. Notre chambre d’hôtel (la 101), immense et avec une cheminée à gaz en guise de cerise sur le gâteau.

Thermes Dilbeek hotel chambre

Jolie salle de bain (avec une télé au-dessus de la baignoire !), WC séparés, très grande entrée, une vraie suite pour le prix d’une chambre !

Thermes Dilbeek salle bains baignoire

Thermes Dilbeek hotel salle bains douche

Et avec un petit déjeuner très complet et gourmand, compris dans le prix. Avec même du Cava (un genre de champagne espagnol très prisé des Belges),  à disposition. What else ? 

Thermes Dilbeek petit déjeuner

J’ai aimé passionnément…

Les divers jacuzzis dedans comme dehors

Il y en a un dans le fond du jardin. Un autre, dehors, au centre du complexe. Un, près de la piscine. Deux autres sous des aquariums. Les amateurs de jacuzzi ont de quoi s’éclater aux thermes de Dilbeek ! 

Thermes Dilbeek jacuzzi intérieur aquariums

Et le top, c’est de s’y plonger quand il fait nuit et qu’on a le jacuzzi bleu lagon pour soi toute seule. Encore un truc que j’adore !

Thermes Dilbeek jacuzzi extérieur nuit

Thermes Dilbeek jacuzzi dehors nuit

La piscine intérieur/extérieur à 32°

Trente-deux degrés, tout est dit ! J’adore nager et même si elle n’est pas immense, la piscine a été l’un de mes spots préférés ! Pour faire quelques longueurs ou simplement pour barboter dehors, à la nuit noire et à la lueur des lanternes. 

Thermes Dilbeek vue intérieur

Thermes Dilbeek piscine dehors

Les « versements », avec quartiers d’orange

Je vous ai déjà parlé des versements (lire ici). Aux thermes de Dilbeek aussi, on pratique ces étonnantes cérémonies, au cours desquelles on transpire énormément, dans une atmosphère parfumée à l’eucalyptus, à l’anis ou au bambou…  Le petit plus ici, c’est qu’entre les deux séances, le maître de cérémonie offre des quartiers d’orange. Cela se passe sur la terrasse du sauna Ranta, où les volontaires prennent l’air, avant de retourner dans la fournaise… À l’issue de quoi, les plus téméraires iront plonger dans l’eau glacée de deux tonneaux, dont on aperçoit un bout ici, au premier plan.

Thermes Dilbeek bassin central

J’ai beaucoup aimé…

Le sauna bio

Je n’ai toujours pas bien compris ce qui est bio dans ce sauna. Mais qu’importe. Je l’ai apprécié pour l’espace qu’il offre, pour sa température raisonnable de 60° et pour les images qui défilent sur l’écran. Tranquille, zen…

Thermes Dilbeek biosauna

La terrasse au soleil

Elle prolonge le restaurant et le bar et est prise d’assaut les jours de soleil. On y déjeune sous un parasol si nécessaire, on y boit une bière l’après-midi ou on y dîne aux derniers rayons de soleil, en été. Évidemment, on s’y installe en peignoir et pas en tenue d’Adam ou d’Eve…

Thermes Dilbeek terrasse

Les aquariums

Il y en a au-dessus des jacuzzis intérieurs. Et il y en a dans le restaurant. J’aime beaucoup les jolis aquariums, impeccables, où évoluent des poissons multicolores. Tellement apaisant.

Thermes Dilbeek aquarium restaurant soir

J’ai un peu aimé…

Le sauna Eclips

D’accord, il est cylindrique. Bien sûr, on y trouve des dalles en sel de l’Himalaya. Et d’accord, il est éclairé par de jolies lumières led bleutées. N’empêche, le nouveau sauna Eclips m’a laissée plutôt indifférente. Sans doute son côté vaisseau spacial de science fiction…

Thermes Dilbeek sauna Eclips extérieur

Thermes Dilbeek sauna Eclips intérieur

Le brasero 

Bonne idée sans doute que ce brasero allumé pour se réchauffer quand la température chute en fin de journée. Mais moi je ne vais pas aux thermes pour vivre une soirée scout autour d’un feu de camp. Je préfère me plonger dans l’eau chaude d’un jacuzzi, m’ébattre dans la piscine ou cuire à petit feu dans un sauna…

Thermes Dilbeek brasero

La salle de repos orientale

Thermes Dilbeek entrée salle relaxC’est un internaute qui avait attiré mon attention. « Dans le restaurant, derrière une petite porte, se cache une minuscule salle de repos à l’orientale » m’avait-il écrit. Du coup, j’ai ouvert l’œil et j’ai vite repéré la porte en question.

Très petite salle en effet mais deux ou trois canapés quand même, où se poser pour faire une petite sieste. C’est mieux que rien mais c’est loin des salles de repos (avec magazines de déco et plaids en polaire) des complexes déjà testés…

Thermes Dilbeek salle repos orientale

Je n’ai pas aimé du tout…

La piscine de refroidissement

Sur le site, il est noté que l’eau y est à 26°. En trempant mon pied, je l’ai trouvée beaucoup plus fraîche. Et je ne suis pas la seule puisque, en deux jours, je n’ai quasiment vu personne dans ce bassin intérieur. Quel dommage et comme j’aurais préféré une autre piscine intérieure chauffée, surtout pour l’hiver et les jours de pluie.

Thermes Dilbeek piscine froide statue

L’absence de musique

À part au resto et dans le sauna bio je crois, il n’y a pas de musique aux thermes de Dilbeek. Ah quel dommage ! Comme cela nous a manqué ! Comme une musique zen aurait rendu les séances dans les saunas feu de bois ou Salina plus mémorables encore ! Car la musique, c’est plus qu’un simple fond sonore. C’est le moyen le plus sûr de déconnecter, de partir loin, de couper avec le monde ordinaire… Bien sûr, il y a pas mal de statues qui invitent à la déconnexion et à la méditation, ça et là dans les thermes de Dilbeek. Mais cela ne remplace pas la musique…

Thermes Dilbeek statue fleurs

Les plats servis au resto

Thermes Dilbeek restaurant comptoir statue dorée

En deux jours, nous avons pris trois repas au restaurant des thermes de Dilbeek. Donc assez je pense pour se faire une idée. Et c’était, comment dire… très très très moyen. Oui, je sais, on ne vient pas ici dans un but gastronomique. Mais, même en peignoir, il est toujours agréable de bien manger… Le trio belge (carbonade, boulette à la tomate et vol au vent, ah bon, sans croûte ?) ne restera pas dans ma mémoire… Les autres plats non plus d’ailleurs. 

Thermes Dilbeek trio belge

Thermes Dilbeek toast champignons

Thermes Dilbeek plat restaurant

Heureusement que le cocktail, savouré dans l’un des fauteuils du bar zen, restera un bon souvenir…

Thermes Dilbeek fauteuils bar

Thermes Dilbeek cocktails

Quel bilan, au final ?

Les thermes de Dilbeek ne sont pas mon complexe préféré, c’est sûr. N’empêche, c’est une super bulle de détente et de bonheur, d’où on ressort ressourcé et remis à neuf. 

Thermes Dilbeek vue nuit extérieur

Si on peut, l’idéal est d’y passer une nuit, histoire d’avoir les installations (presque) uniquement pour soi jusqu’à minuit ! Si on compte les quatre entrées comprises dans le prix de la chambre (deux le jour de l’arrivée et deux le lendemain), c’est vraiment un super bon plan ! 

Les thermes de Dilbeek en pratique 

Thermes Dilbeek statue fille équilibre

Kattebroekstraat 290, Dilbeek.

Ouvert de 11 h à minuit, tous les jours, sauf les 24, 25 et 31 décembre et le 1er janvier. 

Accessible à partir de 10 h si on a réservé un ou des soins (là-bas, on dit « arrangement »). 

Restaurant ouvert de 12 h à 22 h 30 (22 h le dimanche).

Quatre à six « versements » selon les jours. 

Peignoir obligatoire au bar et au restaurant.

Peignoir, serviettes et tongs à apporter ou à louer sur place.

Entrée 26 € par personne, 20 € – 12 ans. Carte 10 entrées 215 €.

Thermes Dilbeek hotel lit Hôtel 3* thermes de Dilbeek, 155 € la nuit pour 2 en semaine et 185 € le vendredi soir, samedi soir, avant un jour férié et pendant certaines périodes de vacances. 

La nuit d’hôtel comprend (pour un check in à 15 h) : l’accès aux thermes le jour même dès 10 h et le lendemain toute la journée (jusqu’à minuit), l’accès à la salle de fitness, le prêt du peignoir et des serviettes pour les thermes, et le petit déjeuner. 

thermendilbeek.be (site en français)

Nous avons payé notre chambre (155 €) et nos trois repas (environ 135 €). 

À découvrir aussi À Thermae 2000, je me suis ressourcée à fond…

2 Commentaire(s)

  1. À quoi bon faire des dizaines de km pour se dépayser alors qu’à 2 pas de chez nous le bonheur d’un superbe hôtel s’offre à nous!
    Merci Anne pour ce superbe article .
    Bises pH

    • Annetomczak07 Répondre

      Ravie de t’inspirer, cher Philippe ! Oui, il y a des plaisirs plus proches que la Thaïlande ou Cuba… Bises

Laisser un commentaire

Navigate