zen

5 Posts Retour à l'accueil

Aux Thermes de Spa, je me suis ressourcée dans une eau un peu magique

2019 est l’année de l’eau en Wallonie. Y avait-il meilleur moment pour un petit séjour à Spa, dont le nom est devenu synonyme de bien-être et de détente ? Assurément non ! Le mois dernier, j’ai donc passé deux jours dans cette cité mondialement connue, entourée de forêts et posée dans les Hautes Fagnes. Le temps d’une rapide exploration et d’une journée découverte aux Thermes de Spa. Soins, lâcher prise et chouchoutage maxi, ah que c’était bon !

Zeïn à Lille : j’ai testé ce hammam oriental vraiment authentique

Le hammam Zeïn, je le connais depuis ses débuts, en 2004. Je l’avais testé avec mes nièces, Camille et Clémence, juste après l’ouverture et j’en avais conservé un bon souvenir, entre bien-être et voyage. Quelques temps après, à l’occasion d’un reportage, j’avais rencontré le patron, Kader Chaa, un ancien chirurgien-dentiste d’Alger. Il avait entre-temps ouvert d’autres Zeïn. À Mouvaux et Roubaix. Mais également à Nantes, Rouen et Marseille… 
Des années plus tard, j’ai eu envie de retourner au Zeïn de Wazemmes, cette fois avec ma filleule Odile. À la fois pour le tester pour « Plus au nord » et pour passer un moment de détente entre filles. 

Dans le Douaisis : Sourcéane, l’endroit idéal pour se ressourcer

Si vous êtes un(e) fidèle de ce blog, vous l’avez sans doute remarqué. J’adore l’eau et je suis super fan de tout ce qui ressemble à un spa. Quand Douaisis Tourisme m’a proposé de tester celui de Sourcéane, le centre aquatique du Douaisis, j’ai donc accepté avec un grand sourire. Après un long mois de janvier et un épisode neigeux de plus, voilà le genre de proposition qui ne se refuse pas. Une longue parenthèse de bien-être (quelques heures quand même !), sur laquelle je vais essayer de mettre des mots…

Aux Jardins de Ly à Sénarpont, reconnexion et zénitude

Il y a des reportages comme cela. On pense qu’on va en avoir pour deux heures. Et finalement on y passe presque la journée. À l’heure du déjeuner, on se retrouve à table avec des gens qui étaient, le matin encore, des inconnus. On passe des moments magiques d’échanges, de discussion et de connexion. Et on rentre chez soi avec deux plantes dans la voiture. Voilà en gros ce qui s’est passé lors de ma visite aux Jardins de Ly, à Sénarpont, aux confins des Hauts-de-France. J’y ai rencontré Louisette Pitau, une petite dame formidable avec laquelle le courant est tout de suite passé. Allez, je vous raconte…

Navigate