chambre d’hôtes

7 Posts Retour à l'accueil

À Calais, cinq sites incontournables et quelques adresses en prime

Voilà une ville que j’ai pris grand plaisir à redécouvrir ! Vingt ans après avoir quitté la Côte d’Opale, où j’ai vécu une dizaine d’années, je suis retournée à Calais pour un reportage et là, divine surprise ! Bon, je ne vais pas vous affirmer que la capitale de la dentelle a la beauté de Gand, ni le dynamisme commercial de Lille. Mais quand même… J’ai découvert une ville pleine d’atouts, dont on sent l’envie de bien faire. De bon augure au moment où arrive le Dragon de Calais, qui doit (re)lancer le développement touristique de la cité. Alors si vous comptez y aller prochainement pour découvrir la créature fantastique,  prévoyez d’y rester une journée entière… ou plus si affinités. 

Dans les Ardennes belges, vous êtes plutôt Couette de l’ours ou balade castors ?

Pendant longtemps, les Ardennes belges m’apparaissaient comme une contrée plutôt tristounette. C’était du temps de ma jeunesse, quand nous allions de Strasbourg à Liévin, en passant par la Belgique. Arlon, Bastogne, Marche… des coins où on ne s’arrêtait que pour faire le plein et acheter chocolats et cigares… Mais ça, c’était avant ! Depuis, j’ai découvert les charmes des Ardennes belges, regorgeant de chambres d’hôtes douillettes et de chemins de randonnée. Idéal pour se mettre au vert et se ressourcer !

Avec Les Ballons Migrateurs, échappée belle au-dessus des Monts de Flandre

Voilà un moment que j’en rêvais. Un vol en montgolfière, un peu comme dans « Cinq semaines en ballon » de Jules Verne. L’aventure d’une soirée, entre ciel et terre, avec juste ce qu’il faut d’adrénaline pour rendre l’expérience inoubliable. J’en rêvais et mon amoureux l’a fait ! Non, non, il n’a pas piloté le ballon, laissant ce soin à Alexandre Brevière des Ballons Migrateurs. Mais il m’a offert la balade, par une magnifique soirée de la fin août…

Cité des Électriciens : une nuit et quelques heures pour sentir battre son cœur…

Bien sûr, j’aurais pu découvrir la Cité des Électriciens au moment de son inauguration. Mais j’ai préféré mettre le cap sur Bruay-la-Buissière un peu plus tard, histoire de la découvrir à mon rythme, loin de la foule des grands jours. Tranquillement et en mode immersion totale, en passant une nuit sur place, dans l’un des nouveaux hébergements. Vingt-quatre heures pour tout visiter mais surtout pour sentir battre le cœur de cette ancienne cité minière, où chaque brique est chargée d’histoire…

Le Baptistère à Attichy, très campagne et décoration

C’est une nouvelle maison d’hôtes, qui a vu le jour en décembre 2018. Situé entre Compiègne et Soissons, mais aussi à quelques kilomètres du féérique château de Pierrefonds, Le Baptistère d’Attichy est l’adresse idéale pour qui explore ce coin de l’Oise, propice aux découvertes. Deux chambres et une suite très déco, un petit déjeuner au top, un calme absolu dans un environnement très vert et de petits cadeaux d’accueil « made in Attichy », cette belle propriété ne manque pas de charme. Je l’ai testée pour vous et j’avoue qu’il y a pire comme mission…

À Reykjavik, trois bonnes adresses pour passer la nuit

Il y avait un moment que je n’avais pas quitté mon terrain de jeu favori, entre Hauts-de-France et Belgique. Fin février, j’ai donc mis le cap sur l’Islande, à Reykjavik, vraiment plus au nord. Pour une fois, je n’alimenterai pas la rubrique « Où manger ». Non, je n’ai pas fait ceinture ! C’est juste que l’Islande n’est pas une destination gastronomique. Et que la vie y est méga chère. Du coup, j’ai adopté un régime « fish and chips » acceptable pour le porte-monnaie, même si horrible pour la ligne. Pas de chouettes restos à vous donner donc (le poisson est frais et bon partout…) mais trois bonnes adresses pour dormir. De raisonnable à vraiment chère. Bienvenue en Islande…

À Saint-Quentin, Les Nuits Pastel, pour un dodo très doux

Voici une petite adresse que j’ai découverte lors d’un week-end massage à Saint-Quentin. J’avais déjà cherché plus d’une fois un hébergement dans cette ville de l’Aisne, sans jamais tomber sur Les Nuits Pastel. Forcément, cela ne fait pas très longtemps que Mélanie et Alexis ont ouvert leur maison d’hôtes dans le joli quartier de Rémicourt, à une dizaine de minutes à pied de l’hypercentre. Une très bonne adresse, charmante et accueillante, pour un super rapport qualité/prix…

Navigate