Visiter

Au Jardin botanique de Meise, le bonheur est dans le parc !

Une fois n’est pas coutume, j’ai envie de vous proposer un post léger, léger… (Assez) peu de lignes et un maximum de photos, comme une respiration dans le Jardin botanique de Meise. Situé au nord de Bruxelles, ce poumon vert de 92 hectares est un magnifique parc mais pas que. Il y a aussi un Palais des plantes avec ses serres, une Orangerie où déjeuner, des étangs, un sentier pour surprendre ses pieds… Et d’immenses pelouses qu’on peut fouler et où on peut même pique-niquer. On comprend pourquoi 100 000 visiteurs s’y mettent au vert chaque année…

Parc floral du Keukenhof : c’est vraiment le bouquet !

Il ouvre le 21 mars prochain et accueille le public jusqu’au 19 mai. Je vous redonne donc l’article publié l’an dernier sur le très beau parc floral du Keukenhof, aux Pays-Bas. Oui, c’est vrai, chaque année, les nombreux jardiniers qui travaillent sur le site proposent d’autres parterres et d’autres compositions. Mais, globalement, le parc reste le même et mon post de 2018 est toujours valable ! Ceci étant, j’ai bien sûr remis à jour les informations pratiques : dates, prix et autres petites choses à savoir avant de prendre un grand bain de fleurs. Vous doutez encore ?Voici cinq bonnes raisons de mettre le cap sur les Pays-Bas…

Aux Jardins de Viels-Maisons, ô temps, suspends ton vol…

Ces jardins-là, je les connais depuis une bonne dizaine d’années. Avec mon frère Vincent et sa petite famille, nous aimions y aller, à l’occasion du Salon des antiquités et ornements de jardin. Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin, cet événement s’est arrêté en juin 2013. À notre grande déception ! Cinq ou six ans plus tard, me revoici aux Jardins de Viels-Maisons, tout au sud de l’Aisne, aux confins des Hauts-de-France. Cette fois pour une visite en compagnie de Mme de Ladoucette, la propriétaire. 

Aux Jardins de Ly à Sénarpont, reconnexion et zénitude

Il y a des reportages comme cela. On pense qu’on va en avoir pour deux heures. Et finalement on y passe presque la journée. À l’heure du déjeuner, on se retrouve à table avec des gens qui étaient, le matin encore, des inconnus. On passe des moments magiques d’échanges, de discussion et de connexion. Et on rentre chez soi avec deux plantes dans la voiture. Voilà en gros ce qui s’est passé lors de ma visite aux Jardins de Ly, à Sénarpont, aux confins des Hauts-de-France. J’y ai rencontré Louisette Pitau, une petite dame formidable avec laquelle le courant est tout de suite passé. Allez, je vous raconte…

Le jardin du peintre André van Beek : toute une vie de passion

Vous aimez les très beaux jardins ? Profitez du printemps pour mettre le cap sur l’Oise et plus précisément sur le village de Saint-Paul, à 6 km de Beauvais. Vous y trouverez le jardin d’André van Beek, un « Jardin remarquable » classé quatrième lors du concours « Le jardin préféré des Français », en 2014. C’est un lieu plein de charme et de poésie, comme une parenthèse fleurie au milieu du monde. Mais ce que j’y ai surtout aimé, c’est la rencontre avec André van Beek. Cet artiste peintre est un passionné total, j’oserais même dire un fou furieux…

Herbarium de Saint-Valery-sur-Somme : cinq raisons d’aimer ce jardin charmant

Avant tout, un conseil. Quand vous serez là-bas, ne dites pas Saint-Valéry mais Saint-Valery, avec un « e » sans accent comme dans « le ». Ceci étant dit, filez dans la charmante cité de la baie de Somme. Profitez de la promenade sur le chemin de planches et partez à la découverte de la ville médiévale et de ses rues fleuries.  Mais gardez surtout un peu de temps pour visiter l’Herbarium. Vous ne le regretterez pas ! 

Jardins Henri le Sidaner à Gerberoy : bienvenue chez le peintre-jardinier !

Gerberoy, vous connaissez ? Bourré de charme, ce village aux confins de l’Oise, classé parmi les « Plus Beaux Villages de France », vaut à lui seul une visite. Mais si vous aimez les beaux jardins, ne vous contentez pas de ses ruelles fleuries.  Visitez aussi les Jardins Henri le Sidaner, qui affichent le label « Jardin remarquable » depuis 2013. Je l’ai découvert à l’automne dernier et je l’ai adoré autant pour son esprit à l’italienne que pour l’âme des lieux. Car c’est bien l’âme du peintre qu’on rencontre ici…

Navigate