Gastronomie

7 Posts Retour à l'accueil

L’Annexe à Lille, l’adresse créative qui a tout bon !

Après les brunchs de la semaine dernière, voici une adresse comme je les aime… et vous aussi. C’est L’Annexe, un lieu accueillant, bien dans l’air du temps côté déco, tenu par un jeune couple très sympa. Un petit resto qui propose une cuisine créative, concoctée uniquement avec des produits frais et de saison, issus de circuits courts et en grande partie d’une agriculture raisonnée. Ils n’hésitent pas à mettre à l’honneur leurs fournisseurs, preuve de leur humilité et de leur intelligence… 

À Mouscron, le Dar El Siam porte la cuisine thaïlandaise au firmament

Vous le savez, je suis très gourmande et j’adore la cuisine réconfortante et authentique des estaminets. Mais j’aime aussi les saveurs du monde et avant tout la cuisine thaïlandaise. Toujours à la recherche de bonnes tables thaï, j’ai découvert, grâce à mes amis Béa et Philippe, un sommet du genre, le Dar El Siam, à Mouscron, en Belgique. Ce haut-lieu de la gastronomie thaïlandaise est un secret qu’on ne partage qu’avec ses amis. Lecteurs de Plus au nord, je vous le confie à mon tour. Et tant pis s’il faudra s’y prendre encore plus tôt pour avoir une table…

Au Galibot à Lens, leçon de cuisine autant que de déco !

Il a ouvert fin 2018 et depuis j’avais très envie d’y aller. Mais vous savez ce que c’est… Il ne suffit pas toujours d’avoir envie pour trouver le temps et l’occasion de réaliser ses petits rêves… C’est donc tout dernièrement, à l’occasion d’une visite au musée du Louvre-Lens, que j’ai pu tester, en famille, le restaurant Le Galibot à Lens. Très bonne table et déco au top, l’attente valait largement la peine !

À Lille, La Griotte d’Éric Delerue, vraiment succulente !

Voilà un mois que j’attendais cette soirée. Une soirée entre amis pour tester La Griotte, la nouvelle brasserie contemporaine du chef Éric Delerue, dans le Vieux-Lille. Fin avril, juste avant l’ouverture, j’avais été invitée à découvrir Le Cerisier en ville, restaurant gastronomique, et sa petite sœur du rez-de-chaussée. Visite des lieux et excellent cocktail déjeunatoire. Mais était-ce suffisant ? Pas pour Plus au nord qui ne conçoit pas de conseiller une table, sans l’avoir testée. Comme un client lambda, en payant sa note et en donnant honnêtement son avis. Verdict ? Zéro faute et rapport qualité/prix au top !

À Lille, le petit resto où on fait Ripaille, tout en se faisant plaisir

Il a ouvert ses portes en septembre 2017, dans la très gourmande rue des Bouchers à Lille. Ripaille est un petit resto d’une vingtaine de couverts, créé par Willy et Sandrine. On y fait ripaille bien sûr. Mais on y célèbre surtout les produits frais et de qualité du coin, mis en valeur par une cuisine de saison. La courte carte, qui change tous les mois, propose systématiquement une entrée végétarienne, une autre à base de poisson et une troisième à base de viande. Idem pour les plats, qui sont en général quatre. D’où l’idée du couple d’évoquer leur resto comme une « cantine multivore »… 

Avec Davonn, explosion de saveurs thaï et voyage garanti

Je vous l’accorde, ce n’est pas vraiment raccord avec la thématique « Plus au nord ». N’empêche, j’adooore la cuisine thaï et je suis (presque) incollable sur les restos thaï, dans la métropole lilloise et en Belgique. Mais comment expliquer alors que je sois passée à côté de l’ouverture de la boutique de Davonn, fin 2017 ? Installée à Marquette-lez-Lille, elle revisite avec talent la gastronomie thaïlandaise et propose un coin resto pour déguster sur place. Heureusement qu’Odile, la super directrice du centre de formation Carpe Media à Lille, m’a donné cette précieuse adresse, lors d’un apéro dînatoire. Du coup, me voici à mon tour complètement fan de Davonn…

À Amiens, l’Ail des Ours pour un déjeuner très léché

Aujourd’hui encore, je vais tenir ma bonne résolution 2019, à savoir pondre un article raisonnable. Un post juste assez long pour vous donner une bonne adresse de resto à Amiens, L’Ail des Ours. J’y ai déjeuné l’autre jour, invitée par un Amiénois, visiblement fine gueule. Deux bonnes raisons de le suivre dans ce repaire d’ours, tout sauf mal léchés… 

Navigate