nouveau

7 Posts Retour à l'accueil

À Lille, le petit resto où on fait Ripaille, tout en se faisant plaisir

Il a ouvert ses portes en septembre 2017, dans la très gourmande rue des Bouchers à Lille. Ripaille est un petit resto d’une vingtaine de couverts, créé par Willy et Sandrine. On y fait ripaille bien sûr. Mais on y célèbre surtout les produits frais et de qualité du coin, mis en valeur par une cuisine de saison. La courte carte, qui change tous les mois, propose systématiquement une entrée végétarienne, une autre à base de poisson et une troisième à base de viande. Idem pour les plats, qui sont en général quatre. D’où l’idée du couple d’évoquer leur resto comme une « cantine multivore »… 

« Fêtes et kermesses au temps de Brueghel » : 9 choses passionnantes à découvrir

Vous l’avez sans doute remarqué. Plus au nord aime (aussi) l’art et s’efforce de vous parler, de temps en temps, d’une exposition. En faisant des choix parmi les nombreuses expos proposées, ici et ailleurs. Mais j’avoue que là je n’ai pas hésité. J’adore Cassel et son musée de Flandre. Et j’adore écouter Sandrine Vézilier-Dussart, son érudite et pétillante conservatrice. Spécialiste de la peinture flamande, elle pourrait  parler des heures des « Fêtes et kermesses au temps des Brueghel », la nouvelle expo casseloise. Bon, mais ce blog n’est pas Arts Magazine ou Artension. Alors voici simplement 9 choses passionnantes à y découvrir…

Au musée Matisse du Cateau-Cambrésis, les jeunes talents ont carte blanche

À l’occasion des 150 ans de la naissance d’Henri Matisse, il y a (au moins) trois bonnes nouvelles à savourer ! D’abord, l’extension du musée, à l’horizon 2022, dans le beau marché couvert voisin de style Baltard. Ensuite, la superbe exposition annoncée pour novembre 2019, avec des œuvres prêtées à la fois par de grands musées étrangers et par la famille Matisse. Enfin, la jolie surprise du moment : « La Créativité demande du courage », une expo collective en forme de carte blanche aux étudiants des écoles d’art des Hauts-de-France. Rafraîchissant et plein de promesses… 

À Reykjavik, trois bonnes adresses pour passer la nuit

Il y avait un moment que je n’avais pas quitté mon terrain de jeu favori, entre Hauts-de-France et Belgique. Fin février, j’ai donc mis le cap sur l’Islande, à Reykjavik, vraiment plus au nord. Pour une fois, je n’alimenterai pas la rubrique « Où manger ». Non, je n’ai pas fait ceinture ! C’est juste que l’Islande n’est pas une destination gastronomique. Et que la vie y est méga chère. Du coup, j’ai adopté un régime « fish and chips » acceptable pour le porte-monnaie, même si horrible pour la ligne. Pas de chouettes restos à vous donner donc (le poisson est frais et bon partout…) mais trois bonnes adresses pour dormir. De raisonnable à vraiment chère. Bienvenue en Islande…

Parc floral du Keukenhof : c’est vraiment le bouquet !

Il ouvre le 21 mars prochain et accueille le public jusqu’au 19 mai. Je vous redonne donc l’article publié l’an dernier sur le très beau parc floral du Keukenhof, aux Pays-Bas. Oui, c’est vrai, chaque année, les nombreux jardiniers qui travaillent sur le site proposent d’autres parterres et d’autres compositions. Mais, globalement, le parc reste le même et mon post de 2018 est toujours valable ! Ceci étant, j’ai bien sûr remis à jour les informations pratiques : dates, prix et autres petites choses à savoir avant de prendre un grand bain de fleurs. Vous doutez encore ?Voici cinq bonnes raisons de mettre le cap sur les Pays-Bas…

À Douai, j’ai joué les stars dans une suite de l’hôtel La Terrasse

Au moment d’écrire ce post, j’ai une pensée toute particulière pour ma nièce Camille. Régulièrement, quand je lui parle de mes escapades, elle me lance un ironique (mais gentil quand même) « Pauvre Anne ! » Sûr qu’elle va répéter sa formule favorite en lisant ces lignes… Il faut bien reconnaître que ma vie de journaliste/blogueuse me réserve quelques chouettes moments. Et cette nuit, dans la luxueuse suite Marceline de La Terrasse à Douai, n’était pas le moindre… 

À Saint-Quentin, Les Nuits Pastel, pour un dodo très doux

Voici une petite adresse que j’ai découverte lors d’un week-end massage à Saint-Quentin. J’avais déjà cherché plus d’une fois un hébergement dans cette ville de l’Aisne, sans jamais tomber sur Les Nuits Pastel. Forcément, cela ne fait pas très longtemps que Mélanie et Alexis ont ouvert leur maison d’hôtes dans le joli quartier de Rémicourt, à une dizaine de minutes à pied de l’hypercentre. Une très bonne adresse, charmante et accueillante, pour un super rapport qualité/prix…

Navigate