nature

7 Posts Retour à l'accueil

À Poperinge, les bonnes adresses de Kirsten et Anthony

Voilà exactement cinq ans que je vous donne mes bonnes adresses et je vais bien sûr continuer. Mais, une fois de temps en temps, pourquoi ne pas vous livrer celles d’un(e) habitant(e), rencontré(e) grâce à Plus au nord et qui connaît mieux que personne sa ville ? C’est le cas d’Anthony, un Auvergnat installé à Poperinge, charmante cité de Flandre-Occidentale, en Belgique. Avec Kirsten, sa compagne, ils m’ont invitée à passer une journée sur place, afin de découvrir quelques unes des pépites locales. Allez je vous dis tout…

Aux Jardins de Séricourt, voyage dans le règne végétal

Ils font indéniablement partie des plus beaux jardins des Hauts-de-France, affichant fièrement le label Jardin remarquable. Au sud du Ternois, sur plus de quatre hectares, Les Jardins de Séricourt égrènent une trentaine d’espaces de verdure, entre sage ordonnancement et joyeux fouillis. Parfois jardins à la française, parfois jardins anglais, ces chambres vertes évoluent au fil des saisons, offrant des ambiances et des couleurs toujours différentes. En revanche, ce qui ne change pas, c’est le calme, la sérénité et la poésie des lieux…

Près d’Hesdin, Le Domaine de Fresnoy, lieu si inspirant

Une grande chambre ouverte sur la nature, dans un ancien relais des Templiers plein de bonnes vibrations, ça vous parle ? Direction Le Domaine de Fresnoy, à Loison-sur-Créquoise. Là, dans la charmante région des Vallées d’Opale, Florence Karras a ouvert une maison d’hôtes très inspirante, posée dans un bois de 4 hectares. On vient s’y ressourcer, s’y mettre au vert ou s’y offrir un voyage intérieur dans un lieu très spécial. À moins d’y participer à un stage, un atelier, ou de s’offrir un bureau au vert, seul ou entre collègues. Mais toujours en se mettant au diapason de la nature…

Découvrir Nausicaà : dix bonnes raisons, plus une !

Nausicaà, vous connaissez ? Je veux dire y êtes-vous allés il n’y a pas trop longtemps ? Parce que ces derniers temps, il s’en est passé des choses à Boulogne-sur-Mer ! Il y a eu la création de la nouvelle extension, avec son grand bassin d’eau de mer, le plus important d’Europe. Et, en juin dernier, il y a eu le lancement de Grand Large, la nouvelle expérience en réalité augmentée, que j’ai testée tout récemment.  Une raison supplémentaire de passer une journée au Centre national de la mer… ce qui porte à onze le nombre de raisons de (re)découvrir Nausicaà. Mais je suis sûre que vous en trouverez d’autres…

Pédaler (et se régaler) dans le Limbourg, paradis du vélo

Le Limbourg flamand, vous connaissez ? Si la réponse est euh… pas d’inquiétude. Le Limbourg est sans doute la province la moins connue de Belgique. Située au nord-est du pays, elle est limitrophe du Limbourg néerlandais, juste de l’autre côté de la frontière. On comprend tout de suite mieux pourquoi le Limbourg flamand manque un peu de notoriété. Et pourtant, comme il vaut le détour ! Avec environ 2000 km de pistes cyclables, c’est un vrai paradis naturel du vélo. D’ailleurs, je vous emmène faire un tour à bicyclette pour vous rendre compte. En commençant par un site dingue, où on pédale dans les arbres…

Sur le GR® 120, balade du Cap Gris-Nez à Wissant

C’est un peu mon autoroute pédestre des vacances ! Comme l’an dernier, j’ai profité de ce mois d’août pour parcourir un bout du GR® 120, itinéraire de randonnée à très grand spectacle ! Courant tout le long de la façade maritime, c’est un vrai balcon sur la mer. Balade du jour ? Un bon quatorze kilomètres, du Cap Gris-Nez à Wissant et retour, le long de la magnifique baie du même nom. Avec, toujours, un panorama époustouflant à savourer.

Vélo Vert et moi à Bokrijk dans la belle nature flamande

Vous le savez sans doute, la Flandre est LA destination cycliste par excellence. Les Flamands sont méga fans de vélo et c’est dans le Limbourg qu’a été inventé l’ingénieux système des points-nœuds. Ajoutez-y la fabuleuse expérience de traverser un étang à vélo, à Bokrijk, et vous comprendrez pourquoi j’ai eu envie de pédaler en Belgique. Avec Vélo Vert (VV pour les intimes), mon compagnon du jour, nous avons parcouru 28 kilomètres, enfilant les « knooppunten » comme autant de perles sur un collier de nature.

Navigate