Avec le tram du littoral, voyage iodé sur la côte belge

Envie d’un voyage écolo, sans valise, sans complications, très peu cher, dont vous reviendrez pourtant la tête pleine de jolies images ? Empruntez le tram du littoral, quelque part sur la côte belge. Installez-vous, voyagez et rêvez devant les paysages. Mais sans oublier de descendre en route pour découvrir quelques pépites. Voici dix arrêts que je vous recommande, entre La Panne et Ostende, pour autant de petites surprises…

Ma portion préférée de la côte en tram ? Entre Middelkerke et Ostende, notamment du côté de Domein Raversijde et Raversijde, quand le tram longe un bon moment la mer. C’est simplement grandiose ! 

On dit que c’est la plus longue ligne de tram au monde. Je ne sais pas si c’est vrai mais ce qui est sûr, c’est que le tram du littoral sillonne, d’un bout à l’autre, la façade maritime du pays. De La Panne à Knokke, il avale ainsi 67 km de côte en 2 h 23… l’aller simple. Si on veut profiter du voyage et s’arrêter parfois en route, autant dire qu’il vaut mieux n’en parcourir qu’une portion. C’est ce que j’ai fait, entre La Panne et Ostende, avec dix arrêts à la clef…

Cote-belge-tram-littoral-vue-mer

À La Panne

1. Le parc dunaire Kykhill et son panorama sur le quartier Dumont

Cote-belge-en-tram-La-Panne-parc-dunaire-Kykhill-chemin-acces

Et si on commençait par le début et par l’historique quartier Dumont à La Panne ? Où que vous ayez pris le tram du littoral, descendez à l’arrêt Kerk et rendez-vous entre les numéros 47 et 55 de la Zeelaan.

Cote-belge-en-tram-La-Panne-parc-dunaire-Kykhill-entree

Un petit porche en brique, un bel escalier et, au sommet de la grande dune Kykhill, un belvédère qui offre une vue splendide sur ce quartier historique. Implanté sur une vaste zone dunaire, dont le relief accidenté a été respecté, il compte environ cinq cents maisons, dont beaucoup de villas affichant un style Cottage. Mais on y trouve aussi des maisons Art Nouveau, Art Déco ou de style moderniste, ce qui fait du quartier Dumont, protégé depuis 1995, une vraie vitrine architecturale à ciel ouvert !

Cote-belge-en-tram-La-Panne-parc-dunaire-Kykhill-escaoier

Arrêt du tram De Panne Kerk.

2. Une pieuvre alanguie sur le sable

Cote-belge-en-tram-La-Panne-Laure-Prouvost-Toucher-pour-vous-emarquer-a-travers-nos-extremites

Une station plus loin, à l’arrêt Esplanade, rejoignez le monument Léopold I et la plage. Là, vous trouverez une créature marine, baptiséeToucher pour vous embarquer à travers nos extrémités (pas facile à porter comme nom, hein ?). Héritée du festival d’art contemporain Beaufort21 (LIRE ICI), elle est l’œuvre de la Française Laure Prouvost. Armée d’une lampe et d’un téléscope à travers lequel on observe la mer, cette intrigante bestiole présente un visage différent, selon l’heure et la saison. Été comme hiver, moi j’adore !

Cote-belge-en-tram-La-Panne-Laure-Prouvost-Toucher-pour-vous-emarquer-a-travers-nos-extremites-hiver

Arrêt du tram De Panne Esplanade.

À Coxyde 

3. Le musée Delvaux à Sint-Idesbald

Cote-belge-en-tram-Sint-Idesbald-musee-Delvaux-entree

Fermé un temps pour travaux, il a rouvert début avril. C’est donc le moment de prendre le tram du littoral jusqu’à la station Sint-Idesbald et de marcher une dizaine de minutes pour découvrir, au 42 Paul Delvauxlaan, le musée rénové. 

Cote-belge-en-tram-Sint-Idesbald-musee-Delvaux-

Installé depuis 1982 dans cette charmante villa avec jardin, il abrite la plus grande collection d’œuvres de cet artiste belge assez inclassable, expressionniste puis surréaliste. Jusqu’à son décès en 1994, Paul Delvaux y venait souvent pour rencontrer les visiteurs, très attaché à Sint-Idesbald. Il a d’ailleurs laissé un peu de son âme dans ce lieu plein de charme et de poésie…

Cote-belge-en-tram-Sint-Idesbald-musee-Delvaux-sculpture-exterieure

Arrêt du tram Koksijde, Sint-Idesbald. Plus d’infos sur www.delvauxmuseum.be

À Oostduinkerke

4. Les statues des pêcheurs à cheval

Cote-belge-en-tram-Oostduinkerke-statues-pecheurs-a-cheval

Cinq stations de plus avec le tram du littoral et les voilà, les stars d’Oostduinkerke ! Les pêcheurs de crevettes à cheval pratiquent toujours une pêche traditionnelle et il n’est pas rare qu’on vienne du Japon pour y assister… Il était donc normal qu’ils aient leur statue sur la plage, au centre de la station, à deux pas des cafés de la digue. Une œuvre très photogénique, plus encore quand on la place au centre du cadre photo prévu à cet effet, avec vue mer évidemment !

Cote-belge-en-tram-Oostduinkerke-statues-pecheurs-a-cheval-cadre-bois

Arrêt du tram Oostduinkerke Bad

À Nieuport

5. La tortue géante de Jan Fabre

Cote-belge-en-tram-Nieuport-Tortue-Jan-Fabre

Encore quatre stations et voici le plus gros bijou de Nieuport. La tortue géante de Jan Fabre, de son vrai nom Searching for Utopia, réalisée en 2003 pour la première édition du festival Beaufort. D’abord placée sur la digue, elle trône à présent près du centre culturel Yasara, au milieu des immeubles. Restaurée et recouverte d’une fine feuille d’or, elle est à présent moins exposée aux caprices de la mer. Qu’on aime ou pas l’enfant terrible de l’art contemporain flamand (qui s’est représenté sur le dos de la tortue), il faut bien reconnaître que cette œuvre est somptueuse. Même si, selon moi, elle n’est pas au meilleur endroit de la station.

Cote-belge-en-tram-Nieuport-Tortue-doree-Jan-Fabre

Tram du littoral, arrêt Nieuwpoort Bad. L’œuvre est située Dienstweg Havengeul

6. La jetée pour marcher sur l’eau

Cote-belge-en-tram-Nieuport-Estacade

Ce n’est pas la seule de la côte (il y en a d’autres à Ostende et à Blankenberge) mais elle offre une expérience vraiment unique. En empruntant la jetée de Nieuport, on marche sur l’eau, loin, très loin sur la mer… J’aime beaucoup son ambiance, plus encore le soir, quand un ballet de voiliers rentrent au port. Normal, avec ses deux mille anneaux, le port de plaisance de Nieuport est le plus important d’Europe du Nord. Et ce n’est pas fini puisqu’un quatrième port est en projet pour les plaisanciers. On n’a pas fini de rêver…

Cote-belge-en-tram-Nieuport-Estacade-avec-voilier

Tram du littoral, arrêt Nieuwpoort Bad

À Westende

7. Un gouvernail géant sur la plage

Cote-belge-en-tram-Westende-The-Navigator-Monument

On poursuit le voyage avec le tram du littoral, en direction d’Ostende. Un arrêt s’impose à la station Westende Bad, d’où on rejoint la digue pour découvrir une autre œuvre du parc de sculptures à la mer. Il s’agit de The Navigator Monument, une œuvre du Danois Simon Dybbroe Moller, représentation monumentale du logo de l’ancien navigateur web Netscape Navigator. 

Cote-belge-en-tram-Westende-The-Navigator-Monument-Simon-Dybbroe-Danemark

Je suis fan de ce gouvernail en bronze, parfaitement à sa place sur fond de mer du Nord. Et je ne suis pas la seule, à en juger par le nombre de touristes qui y font photos et selfies…

Cote-belge-en-tram-Westende-The-Navigator-Monument-Simon-Dybbroe

Arrêt de tram Westende Bad. Œuvre située sur la Ridderdijk, à Westende

8. I Can Hear It, mon œuvre préférée

Cote-belge-en-tram-Westende-I-Can-Hear-It-Ivars-Drulle

Une station plus loin, à l’extrémité de la Zeedijk, près de la Rotonde, bienvenue dans le musée à ciel ouvert de Westende. C’est là que se trouve I Can Hear It, mon œuvre préférée, réalisée en 2012 pour Beaufort04. Elle est composée de deux cornes, comme des pavillons de gramophone tournés vers la mer. Sur un banc, se tient une femme en robe longue, qui écoute son murmure. Juste à côté, il reste une place libre pour qui veut se poser et faire partie de l’œuvre du Letton Ivars Drulle. 

Cote-belge-en-tram-Westende-I-Can-Hear-It-Ivars-Drulle-cote-pavillons

Tram du littoral, arrêt Westende Belle Vue. Œuvre au bout de la Zeedijk

À Middelkerke

9. L’élégante tour Warande

Middelkerke-tour-Warande

Pourquoi cet arrêt du tram du littoral s’appelle-t-il Krokodiel ? Je n’en ai pas la moindre idée mais c’est là qu’il faut descendre pour découvrir la tour Warande. Cet ancien château d’eau est désormais chapeauté d’une élégante tour, habillée de longues tiges incurvées, comme des oyats. Un escalier tournicote jusqu’au sommet, avec une plateforme de repos à mi-chemin. Tout en haut, à 20 mètres du sol, c’est une vue panoramique qui s’offre. Les dunes de la Warande au premier plan, le chemin de promenade qui les traverse, la mer du Nord, la flamme jaune d’Olnetop et, tout au fond, les immeubles de Westende… Quel bol d’oxygène !

Cote-belge-en-tram-Middelkerke-tour-Warande-montee

Arrêt de tram Middelkerke Krokodiel. Tour accessible à partir de Louis Logierlaan (à hauteur du 51), à Middelkerke. 

À Ostende

10. Un cadre photo avec vue

Cote-belge-Ostende-plage-pres-hippodrome-Wellington-cadre-bois

Dernière étape de ce périple avec le tram du littoral : Ostende, la reine des plages. Avant d’aller manger sur la digue au St-Malo (LIRE ICI), petite pause à l’entrée de la station, à hauteur de l’hippodrome Wellington. Là, sur la digue, un autre cadre photo permet de mettre en boîte l’immense plage, la jetée tout au loin et les galeries vénitiennes à droite. Toute la côte résumée en une image…

Arrêt de tram Ostende Renbaan. Sur la digue, à hauteur de l’hippodrome Wellington

Ce qu’il faut savoir au sujet du tram du littoral

Cote-belge-en-tram-front-de-mer

  • Arrêts : Il y a au total 68 arrêts entre La Panne et Knokke. Le plan est sur le site  www.dekusttram.be
    Aller d’un bout à l’autre de la côte prend exactement 2 h 23, soit presque 5 heures l’aller-retour. Un vrai voyage !
  • Fréquence : Il y a un tram toutes les 10, 15 ou 20 minutes selon la période
  • Le parking Park & Ride d’Adinkerke n’existant plus, garez-vous le plus loin possible du centre d’une station, de préférence dans une zone non payante, et marchez jusqu’à l’arrêt de tram le plus proche. Pour ceux qui ne regardent pas à la dépense, on peut bien sûr laisser la voiture dans un parking à la journée ou dans une zone payante avec horodateur (dans ce cas, il vaut mieux prévoir large plutôt que d’être en infraction et de recevoir une amende au courrier, quelques jours après son séjour sur la côte…)
  • Fauteuils roulants : Le tram du littoral est accessible en fauteuil roulant
  • Vélos : Les vélos sont autorisés à bord, en-dehors des heures d’affluence. Mais attention, il faut un ticket spécial vélo (2 € pour 60 minutes).
  • Chiens : Ils sont admis dans le tram du littoral, tenus en laisse ou pris sur les genoux.
  • Tarifs : Un ticket à l’unité coûte 2 € (valable une heure).
    Un Pass Journée (Day Pass) coûte 7,50 € (4 € pour les enfants) et il est valable 24 heures après l’activation. Mais attention, il faut rescanner le billet à chaque montée.
  • Achat des billets : Sur le site internet (mais il faut d’abord se créer un compte). Sur place, dans un Lijnwinkel (un guichet) ou un distributeur automatique, selon les stations.Cote-belge-en-tram-littoral-terminus-Adinkerke

Ma portion préférée du tram du littoral ?

Entre Middelkerke et Ostende, notamment du côté de Domein Raversijde et Raversijde, quand le tram du littoral longe un bon moment la mer. C’est simplement grandiose ! 

Cote-belge-dans-tram-littoral

Cote-belge-en-tram-bord-mer-vue-ensemble

Tout sur www.dekusttram.be (site également en français). Ou sur www.delijn.be

Pour découvrir tous les bons plans touristiques sur la côte belge www.lelittoral.be (site en français)

Sur Plus au nord, à découvrir aussi À Ostende, The Crystal Ship, une balade art et (grand) air

2 Commentaire(s)

  1. Que de beaux souvenirs sur ce littoral, été comme hiver… Se rafraîchir d’une petite mousse face à la mer après une promenade sur la jetée: meilleur programme pour un avant-goût de vacances !

    • Annetomczak07 Répondre

      Bien sûr, pas une balade en tram sur la côte belge, sans une bonne bière belge, accompagnée au minimum de crevettes grises ou de fromage local…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigate