Côte belge : la croquette crevettes, mon art de vivre à moi !

Allez, je vais vous l’avouer. C’est pour comparer un maximum de croquettes de crevettes, et surtout pour les dévorer, que j’ai lancé ce blog. Si, si, je m’intéresse à d’autres choses aussi… Mais je crois bien que ce sont elles, les croquettes, qui ont été ma toute première motivation ! Or voilà plus de huit mois que Plus au nord existe sans que j’ai rédigé un post 100% cuisine belge. Ah quelle lacune ! Alors aujourd’hui voici un article sur ce sujet carrément vital : où manger de bons produits de la mer du Nord sur la côte belge ? Voici trois tables accueillantes… en attendant d’autres.

Merci en tout cas à St-Malo de traduire sa carte en français. Tous les restaurants de la côte ne font pas cet effort, pourtant pas surhumain.

Une fois n’est pas coutume, je dédie ce post à mes amis du tourisme belge. Ceux qui, les premiers, m’ont conviée chez eux et qui m’ont fait apprécier leurs délicatesses (comme on dit là-bas) pêchées dans la mer du Nord. Merci à Dirk M., Pascale S., Liesbet B., Nele D., Marijke B. et tous les autres, merci aussi à mon cher Geert D., qui m’ont invitée et/ou escortée à l’heure du déjeuner ou parfois du dîner.

Ceci étant dit, venons-en aux choses très sérieuses. Je vous ai sélectionné trois restaurants de la côte qui servent d’excellents produits de la mer, frais et bien cuisinés. Évidemment, il y en a plein d’autres et j’y reviendrai au fil des mois et de mes escapades en Flandre. Mais en attendant, vous pouvez déjà noter ceux-ci sur vos tablettes. 

Ostende-plage-face-a-jetee

À Ostende, le St-Malo 

Voici une table que j’aime beaucoup à Ostende. Parce qu’elle a vue sur mer, ce qui est déjà un immense atout ! Mais aussi parce qu’elle propose, outre des spécialités belges de la mer, de la cuisine thaï que j’adore. La déco de sa jolie salle immaculée le laisse d’ailleurs deviner…

Ostende-st-Malo-salle-restaurantJ’y ai déjeuné tout dernièrement, lors d’une belle journée d’été, avec ma filleule Odile, ravie de découvrir Ostende et son interminable digue, arpentée pendant plus de deux heures sous un soleil de plomb.

Ostende-St-Malo-restaurant-a-table

 

Nous avons déjeuné moitié belge, moitié thaï mais, vu le sujet du post, je ne vais vous parler que des plats typiquement locaux.

Pour moi, en entrée, deux croquettes de crevettes surmontées de leur inséparable (si les choses sont bien faites) persil frit. Bien croustillantes à l’extérieur et fondantes à l’intérieur, comme toute croquette qui se respecte. Prix : 16 €.

 

Je me demande parfois comment je ne me suis pas encore transformée en croquette crevettes tellement j’en ai mangé dans ma vie !

Ostende-st-Malo-restaurant-croquettes-crevettesEn plat, Odile a pris, sur mes conseils, les solettes meunières (3 pièces) poêlées au beurre de ferme, avec salade mixte et frites (25 €). Pas follement diététique le beurre de ferme qui mousse joliment, mais si bon avec une petite sole ! 

Merci en tout cas à St-Malo de traduire sa carte en français. Tous les restaurants de la côte ne font pas cet effort, pourtant pas surhumain. Un vrai « plus » pour les clients français, qui vivent à un jet de coquillage d’ici. Je ne cesserai jamais de le répéter… même si je sais bien que les querelles linguistiques sont liées à des problèmes politiques qui dépassent même les enjeux touristiques ! Mais dommage quand même…

Ostende-St-Malo-restaurant-soles-vue-ensembleLe St-Malo en pratique

St-Malo, Albert 1 Promenade 62a, Ostende.

www.st-malo.be

Fermé le lundi.

J’ai payé les repas moi-même.

À Ostende, Le Bassin

C’est un hôtel avec une jolie brasserie contemporaine et chaleureuse au rez-de-chaussée. Il n’a pas vue mer mais donne sur le quai des pêcheurs et sur le bateau Amandine (à visiter), près de la gare et pas très loin de la plage.

En général, on les sert par 2 ou par 3, en entrée ou en plat, et dans ce cas avec des frites. Au Bassin, elles sont proposées en entrée par 1 à 9,50 €, 2 à 17,50 € ou par 3 à 18,90 €.
Et si on veut être sûr qu’elles ont bien été décortiquées sur place (et non ailleurs dans une quelconque coopérative), il faut opter pour les « Handgepelde grijze garnalen en huis gemaakte garnaalkroket ». Dans ce cas, c’est plus cher, 19,80 € les 2.

Ah oui, crevette se dit « garnaal ». Et croquettes « kroketjes », vous l’aviez deviné.

Ostende Le Bassin Croquette crevette

Perso, je n’aime pas les tomates. Mais je dois avouer que cette tomate crevettes du Bassin a bien belle allure. Et je dois vous dire surtout que la tomate crevettes est un autre must sur la côte belge. Car elle permet de savourer au mieux ces petites crevettes grises qu’on appelle ici « le caviar de la mer du Nord ». Pelées à la main, sur place aussi, elles sont posées sur un lit de salade avec œuf dur et sauce cocktail, le tout sur une tomate. Prix affiché : 18,90 €.

Ostende Le Bassin Tomate crevettesPour faire honneur à la cuisine de la côte, le mieux est d’opter en plat pour la sole de la mer du Nord. Au Bassin, c’est un vrai plat de roi. Pas donné c’est vrai (32 €) mais presque trop copieux avec ses soles de 200 grammes, deux énormes mémères dodues et bien dorées. J’ai un bon coup de fourchette mais j’avoue que là, j’ai calé avant la fin ! C’était pourtant un régal avec une petite sauce tartare… Ah, au fait, en flamand sole se dit « zeetong ».

Ostende Le Bassin SoleLe tout se doit d’être arrosé d’un bon verre de vin blanc frais, genre Muscadet. On aime bien le blanc sur la côte belge. En apéritif, avec des produits de la mer et même parfois en plein après-midi, avec des biscuits apéro, à une terrasse, au soleil. Une fois de temps en temps, c’est permis, non ?

Ostende Le Bassin Verre blanc

 

Le Bassin en pratique

Le Bassin, Visserkaai 1, Ostende.

www.hoteldubassin.be

J’ai été invitée par Westtoer.

À La Panne, La Coupole

Plus proche de la France, voici la jolie Coupole. Elle n’a pas, c’est vrai, de vue directe sur la mer mais est située à deux tout petits pas de la plage. En salle, l’aquarium qui trône face à l’entrée le laisse deviner. Ici, on aime les produits de la mer !

La Panne La Coupole RestaurantJe ne sais plus ce que j’ai mangé en plat car je n’ai pas de photo du sujet. Cela m’arrive parfois. Je me jette sur mon plat (ou mon entrée) et quand celui-ci n’est franchement plus présentable, je me rends compte que j’ai oublié le sacro-saint cliché. Blogueuse, c’est un vrai métier et il m’arrive parfois encore d’oublier ses contraintes ! 

Ce que je sais en revanche, c’est qu’en entrée j’ai pris des croquettes de crevettes… Persil frit, citron, chapelure croustillante, elles avaient tout des grandes ! Leur prix ? 16 €. 

La Panne La Coupole Croquettes crevettesLa Coupole en pratique

La Coupole, Nieuwpoortlaan 9, De Panne (La Panne). 

www.la-coupole.be  Carte en français !

J’ai été invitée par l’Office de tourisme de La Panne.

Alors, chères ces crevettes ou juste rapport qualité/prix ?

Avant de finir, un petit mot sur les prix pratiqués sur la côte belge. Oui, c’est vrai, globalement, manger à la côte belge coûte plus cher que sur la Côte d’Opale ou en baie de Somme. Mais il faut savoir que les prix sont en rapport avec le niveau de vie en Flandre, plus élevé que dans les Hauts-de-France. 

Petite consolation pour les  Français ? Je trouve que c’est souvent plus qualitatif que chez nous. Je veux dire qu’on mange sur une nappe blanche, avec des serviettes en tissu. Parfois, on a des frites à volonté (qu’on vous change quand elles deviennent froides). Souvent, on a une mise en bouche (comme ici au Savarin, à Ostende).

Ostende-mise-en-bouche-Le-Savarin

Et on a toujours une mayo maison, une jolie salade et des petits pots de beurre. Mais aussi un biscuit, un chocolat, un pot à lait posés à côté de son café. 

Enfin, j’avoue que je ne suis pas tout à fait objective. Car j’adore la côte belge et son dépaysement à deux pas. Son petit goût d’ailleurs à savourer même sur une courte journée.
Vous n’avez pas fini d’avoir des posts sur le sujet, c’est moi qui vous le dis ! 

Belgique-Blankenberge-jetee

Découvrez Villa de Torre à De Haan : la mer du Nord dans mon assiette

6 Commentaire(s)

  1. Avec toutes ses croquettes tu risques de bientôt faire miouaw!
    Heureuse de découvrir un article spécial croquettes, je sais que tu es une spécialiste du sujet et je te suivrais les yeux fermés dans n’importe quel restaurant de la côte!

    • Annetomczak07 Répondre

      Oui tu pourras me suivre car je n’ai pas fini d’aller sur la côte pour chasser la croquette. Mon art de vivre à moi…

    • Annetomczak07 Répondre

      Non, je ne le connais pas. Je le note sur ma liste des restos à tester sur la côte ! Merci de votre conseil

Laisser un commentaire

Navigate