Se mettre au vert à Parfondeval l’un des Plus Beaux Villages de France

Petite devinette. Combien les Hauts-de-France comptent-ils de communes appartenant à l’association « Les Plus Beaux Villages de France » ? La réponse est deux. Gerberoy, dans l’Oise, et Parfondeval, dans l’Aisne. Petit tour à la découverte de la jolie Thiérachienne, entre atouts naturels et architecturaux.

Avec sa silhouette trapue et son clocher-donjon flanqué de deux tours, l’église Saint-Médard de Parfondeval ressemble furieusement à un château-fort du Moyen Âge et c’est bien ça qui fait son charme !

Vous en connaissez beaucoup, vous, des communes dont la place principale est en partie occupée par une mare ? Moi, je n’en connais qu’une et c’est Parfondeval ! Le minuscule étang grouille de poissons et de grenouilles et là, entre mairie et église, c’est plutôt inattendu !

Parfondeval-Aisne-place-principale-marre

Autant dire que ce petit bijou de village, posé entre pâturages et bosquets, est noyé dans un océan de verdure, comme le montre cette photo réalisée par Éric au drone…

Vue village Parfondeval au drone

Côté architecture, Parfondeval se défend pas mal aussi, avec ses jolies maisons à pans de bois et ses toits en ardoise gris bleuté. Est-ce parce que la commune fait partie de la famille des Plus Beaux Villages de France que les habitants mettent un point d’honneur à soigner leur maison ou est-ce le contraire ? Qu’importe après tout ! Car l’essentiel est cette belle homogénéité architecturale, à admirer au fil de sa promenade.

Parfondeval-Aisne-jolie-maison

Parlement des femmes

Et des promenades, il y en a quelques unes à faire à Parfondeval. En partant de la place principale, prenez déjà la direction (bien indiquée) du temple protestant. En route, vous passerez devant le majestueux tilleul de la Liberté, planté paraît-il à la Révolution de 1848. De ses grands bras, il abrite un banc, où il doit faire bon prendre le frais en été.

Parfondeval-Aisne-tilleul

Quelques mètres plus loin, voici l’un des deux lavoirs du village. Il a été bien aménagé et quelques panneaux y racontent comment fonctionnait ce « Parlement des femmes ». Jolie formule pour une réalité beaucoup moins glamour !

Parfondeval-Aisne-lavoir-interieur

La dernière fois que je suis venue à Parfondeval, des voix et des chants de lavandières y résonnaient, grâce aux technologies d’aujourd’hui. Mais rien de cela l’autre jour et c’est bien dommage car cette animation sonore faisait véritablement revivre le lieu. Pourvu donc qu’elle revienne vite !

Parfondeval-Aisne-lavoir-bassin

Marcher jusqu’au moulin de Parfondeval

Encore quelques pas et nous voici au temple protestant. Aucune folie architecturale, ni à l’extérieur, ni à l’intérieur. Dépouillement et sobriété sur toute la ligne, exactement comme la religion protestante elle-même. 

Parfondeval-Aisne-temple-protestant

Ce temple vient rappeler que la Thiérache est une terre au riche passé protestant. Et si cette page d’histoire religieuse vous intéresse, rendez-vous à la borne interactive, mise à la disposition des visiteurs dans le temple.

Parfondeval-Aisne-temple-protestant-interieur

Si vous avez envie de marcher encore un peu, poussez jusqu’au moulin de Parfondeval. 

Parfondeval-Aisne-panneaux-balades

Le bâtiment, tout de guingois, n’est pas ouvert au public mais le site est bucolique en diable, là au bout du village.

Parfondeval-Aisne-moulin

Posée sur quatre chênes !

Mais la star de Parfondeval est ailleurs. C’est l’église Saint-Médard, construite au début du XVIe, assurément l’une des plus jolies églises fortifiées, cachée derrière son mur d’enceinte fait d’un porche et de maisons.

Parfondeval-Aisne-eglise-saint-medard-et-gite

Avec son portail Renaissance en pierre blanche, sa large entrée, son plafond et ses pans en bois mais aussi son autel fait dans une mangeoire, c’est vrai qu’elle est magnifique, posée sur quatre colonnes… qui sont en fait des chênes entiers ! 

Parfondeval-Aisne-porte-eglise-saint-medard

Parfondeval-Aisne-entree-eglise

Parfondeval-Aisne-eglise-saint-medard-interieur

Parfondeval-Aisne-eglise-saint-medard-interieur-vue-arriere-biais

Comme un château-fort

On monte par un escalier à vis et, juste sous les cloches, on découvre la salle-refuge gothique, celle où la population s’installait (avec ses animaux !) pour se protéger, quand des envahisseurs s’annonçaient. Et, de la Guerre de Cent Ans jusqu’au XVIIIe siècle, il en est passé des ennemis ici et il y en a eu des batailles ! 

Parfondeval-Aisne-escalier-eglise-saint-medard

Parfondeval-Aisne-eglise-saint-medard-cloches

Eh oui, c’est le propre des églises fortifiées de Thiérache (il y en a une soixantaine au total), qui étaient autant des lieux de repli pour les villageois que des lieux de culte.

Parfondeval-Aisne-salle-refuge-eglise-saint-medard

Avec sa silhouette trapue et son clocher-donjon flanqué de deux tours, l’église Saint-Médard de Parfondeval ressemble furieusement à un château-fort du Moyen Âge et c’est bien ça qui fait son charme !

Vue église Parfondeval drone

Le Relais de la Chouette de Parfondeval bientôt de retour !

Si vous avez envie de passer la nuit à l’ombre de son clocher, réservez aux Chambres de Parfondeval, juste en face. C’est très très simple (2 épis) mais l’accueil est charmant et pour un séjour déconnexion totale, on ne fait pas mieux ! J’y ai dormi il y a quelques années et je conserve un doux souvenir de cette nuit comme hors du temps. Sans compter que le prix est carrément imbattable (50 € pour 2, avec petit déjeuner)…
Renseignements au 03 23 97 61 59 ou tourisme-thierache.fr

Parfondeval-Aisne-gite

Ce que j’ai regretté en revanche, c’est la fermeture du Relais de la Chouette, où j’avais (fort bien) déjeuné en 2018. L’endroit, qui était aussi un point d’information touristique, proposait en outre d’excellents produits du terroir. Souhaitant en savoir plus sur le sujet, j’ai appelé la présidente des Amis de Parfondeval, rencontrée lors de mon dernier reportage. Si elle m’a confirmé le départ du précédent gérant, elle m’a aussi annoncé l’arrivée d’une nouvelle équipe. Avec le confinement, tout cela a pris du retard mais la réouverture devrait intervenir avant l’été. Excellente nouvelle car comment imaginer un si charmant village sans une petite auberge pour retenir les visiteurs ? 

Parfondeval-Aisne-relais-de-la-chouette

Découvrez aussi dans l’Aisne, Au château de Condé-en-Brie, deux heures très très romanesques

2 Commentaire(s)

    • Annetomczak07 Répondre

      Un peu loin de chez vous Christiane mais très joli en effet… Merci de votre fidélité à Plus au nord

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigate