La Voie verte de l’Avesnois, jolie surprise de l’EuroVélo3

Comme vous sans doute, j’ai de grosses envies de nature, en ce drôle de printemps… Après un (petit) périple à pied autour de Liessies, j’ai enfourché mon vélo sur la Voie verte de l’Avesnois. De Solre-le-Château à Ferrière-la-Petite, une boucle aller-retour de 28 km pour tester cet itinéraire vert encore en travaux. Mais, au fait, c’est quoi exactement la Voie verte ? Comment y circule-t-on ? Quelles infos à connaître pour le parcours testé ? Que voir à Solre-le-Château pour finir ? Allez, en selle… 

La Voie verte de l’Avesnois, c’est aussi une voie royale de découverte du territoire, excellente pour l’économie locale. D’autant plus que les touristes des pays nordiques, qui adorent le vélo, devraient être toujours plus nombreux à emprunter cette Scandibérique…

La Voie verte de l’Avesnois,
c’est quoi exactement ?

Voie-verte-de-l-Avesnois-cycliste-vue-de-face

Je suis comme cela. J’aime bien poser un cadre avant de commencer. Avant d’enfourcher votre vélo, sachez donc que la Voie verte de l’Avesnois est une véloroute qui va de Maubeuge à Glageon, soit une bonne trentaine de kilomètres au total. 

Mais ce n’est pas un bout de véloroute coupé de tout ! En effet, la Voie verte de l’Avesnois est un tronçon de l’EuroVélo 3, appelée la Scandibérique en France. Pourquoi ? Tout simplement car elle va de Trondheim, dans le nord de la Norvège, à Saint-Jacques de Compostelle, en Espagne. 

Voie-verte-de-l-Avesnois-cycliste-dans-bocage

Cette Voie verte de l’Avesnois a été aménagée sur l’emprise d’une ancienne voie ferrée, fermée en 1972. Ce qui explique qu’elle passe tout à côté de plusieurs petites gares de campagne, aujourd’hui fermées. Notamment à Ferrière-la-Petite, où j’ai bien aimé la façade de l’Estaminet de la gare, encore dans son jus… 

Voie-verte-de-l-Avesnois-estaminet-gare-Ferriere-la-Petite

La Voie verte est donc avant tout une véloroute. Mais on peut également s’y balader à pied ou à cheval, comme le rappellent les panneaux directionnels.  Ou en fauteuil pour les personnes à mobilité réduite… Toute circulation non motorisée en fait.

Des travaux,
mais quels travaux ?

Voie-verte-de-l-Avesnois-panneau-travaux

À l’origine, en 2007, la Voie verte de l’Avesnois était en sable stabilisé. Mais, au fil des ans, le chemin s’est détérioré, incitant le Département à prévoir de gros travaux, qui devraient normalement se terminer au printemps 2021.

Plus de 2,1 millions de travaux pour poser un enrobé bitumeux, permettant de pratiquer cet itinéraire toute l’année. Mais en attendant, sur les portions pas encore aménagées, des grilles coupent l’élan du cycliste. Rien de très méchant, il suffit de les contourner et de continuer sa route…

Voie-verte-de-l-Avesnois-travaux

Comment roule-t-on
sur la Voie verte de l’Avesnois ?

Oui, je sais qu’il y a une polémique sur cet enrobé, jugé peu respectueux de l’environnement par certains. Si je n’ai pas d’avis sur la question, j’ai en revanche trouvé que c’était drôlement agréable de rouler sur ce bitume bien lisse ! Au guidon de mon vélo de ville (et pas d’un VTT de campagne !), j’ai trouvé le parcours aussi agréable que confortable. 

Voie-verte-de-l-Avesnois-femme-a-velo-vu-de-derriere

Oui, il reste encore un certain nombre de kilomètres à aménager mais dans un an (si le virus ne refait pas des siennes), tout devrait être terminé. 

Peut-on se repérer facilement ?

Carrément ! Comme je le faisais remarquer à mon compagnon de route, la Voie verte de l’Avesnois est aussi bien balisée qu’une autoroute ! Chaque entrée de village est indiquée par un petit panneau, qui permet de se repérer sur le parcours choisi.

Voie-verte-de-l-Avesnois-panneau-Dimechaux

De la même façon, à chaque intersection, les directions et kilométrages jusqu’aux prochaines communes sont bien indiquées. Et ça, c’est bon pour le moral !

Voie-verte-de-l-Avesnois-panneau-directionnel

Voie-verte-de-l-Avesnois-panneau-arrivee-ferriere-la-petite

La Voie verte de l’Avesnois,
de Solre-le-Château
à Ferrière-la-Petite

Nous avons parcouru 14 km sur la Voie verte de l’Avesnois, entre Solre-le-Château et Ferrière-la-Petite, et retour. Soit 28 km sur la portion la mieux aménagée de l’itinéraire (la première tranche des travaux porte en effet sur le segment Lez-Fontaine/Ferrière-la-Petite). 

Voie-verte-de-l-Avesnois-usager-vu-de-dos

Où se garer ?

Nous avons laissé la voiture sur le petit parking, près de l’entrée de la Voie verte de l’Avesnois, à Solre-le-Château. Cette entrée se trouve non loin de la déchèterie (aménagée sur le site de l’ancienne gare), avenue du Général de Gaulle (ou D 962), juste avant le rond-point, à la sortie de Solre-le-Château vers Sars-Poteries. 

Voie-verte-de-l-Avesnois-entree-solre-le-chateau

Quels villages traversés ?

Entre Maubeuge et Glageon, la Voie verte de l’Avesnois traverse le territoire d’une quinzaine de villages différents.

Sur la portion Solre-le-Château/Ferrière-la-Petite, vous passerez à Lez-Fontaine, Sars-Poteries, Dimont, Dimechaux, Choisies, Obrechies puis Ferrière-la-Petite.

Voie-verte-de-l-Avesnois-panneau-Choisies

Voie-verte-de-l-Avesnois-panneau-damousies-et-obrechies

Que voir en chemin ?

De la nature, encore de la nature, toujours de la nature !
À l’origine, on appelait d’ailleurs cette voie « le sentier d’émeraude », c’est dire s’il est vert !

Bocage Avesnois

Bocages, sous-bois, champs ou forêt, ce chemin permet de découvrir la diversité des paysages de l’Avesnois, sans jamais sortir du long tunnel de verdure… Si vous y ajoutez le chant des oiseaux et quelques bestioles qui traversent devant votre vélo (une musaraigne et même un écureuil pour nous), c’est un vrai régal. Une cure de calme et de sérénité 100% gratuite !

Voie-verte-de-l-Avesnois-entree-Sars-Poteries

Voie-verte-de-l-Avesnois-foret

En s’éloignant un peu de la Voie verte de l’Avesnois, on peut aussi découvrir les autres richesses du territoire, monuments, musées, jolies maisons en brique et en pierre bleue ou restos sympas… 

Voie-verte-de-l-Avesnois-lez-fontaine-maison-brique-et-pierre-bleue

On avait d’abord pensé pousser jusqu’au Mus’Verre à Sars-Poteries et y passer une heure. Mais vu mon état de fatigue avancé, on a remis à un autre jour… 

La Voie verte de l’Avesnois, c’est aussi une voie royale pour découvrir le territoire, excellente pour l’économie locale. D’autant plus que les touristes des pays nordiques, qui adorent le vélo, devraient être toujours plus nombreux à emprunter cette Scandibérique ou EuroVélo 3.

Voie-verte-de-l-Avesnois-panneau-touristique

Voie-verte-de-l-Avesnois-panneau-accueil-Sars-Poteries

Où pique-niquer ?

Tous les restos étant encore fermés à cause du Covid-19 le jour de notre balade, nous avons tiré notre (excellent !) repas du sac. Quiche lorraine maison et salade endives/pommes.

Voie-verte-de-l-Avesnois-pique-nique

Si vous faites ce même segment, je vous conseille de pique-niquer à la sortie de Ferrière-la-Petite, en direction de Ferrière-la-Grande.

Après l’intersection entre la Voie verte et la D436, laissez (sur votre droite) l’ancienne gare ainsi que son Estaminet de la gare et continuez encore une centaine de mètres.

Fini le beau bitume, la Voie verte est encore en stabilisé. Là, à gauche, vous verrez l’entrée d’une super aire de pique-nique avec tables, bancs, poubelles et même anneaux pour accrocher les vélos !

Voie-verte-de-l-Avesnois-entree-aire-pique-nique

Bocage avesnois vu au drone

Voie-verte-de-l-Avesnois-velos-aire-pique-nique

Que voir à l’arrivée à Solre-le-Château ?

Au retour à Solre-le-Château, il nous restait (juste) assez d’énergie pour aller faire quelques photos au drone sur la place. En prenant la voiture et pas le vélo, hein !

Ne ratez donc pas l’hôtel de ville (juste à côté de l’église), le kiosque à danser (où se tenaient les musiciens… pas les danseurs !) et bien sûr son église au clocher qui penche…  

Eglise Solre le Château vue de haut

Nous l’avons photographiée sous toutes les coutures, laissant Anafi, le petit drone, s’approcher de la jolie flèche, flanquée de clochetons et surmontée d’un gros bulbe rigolo. Il parait que c’est là que se tenait autrefois le guetteur…

Solre le château vu de haut

Et autour, toujours la belle campagne verdoyante de ce Sud-Avesnois, riche en surprises…

Solre le Château vu de haut

Découvrez aussi
À Liessies, une rando *comme une bouffée d’oxygène*

Plus d’info sur sud-avesnois-tourisme.com

 

4 Commentaire(s)

  1. Excellentes photos, j’ai connu les chemins de terre pédestre humide, boueux les 4 saisons c’est magnifique on en prend plein les yeux. Curieux de votre prochaine sortie Merci de m’avoir replongé dans le passé entièrement de bien être et heureux de l’avoir réalisé.Bon courage et peut-être un jour sur les chemins de l’oxygène Très amicalement.Michel

    • Annetomczak07 Répondre

      Comme vous sans doute, je préfère pédaler sur des chemins en bitume que sur des chemins boueux… Mes prochaines sorties sont pédestres mais il y en aura d’autres à vélo, promis ! Restez fidèle à Plus au nord surtout… Belle journée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigate