Au château de Condé-en-Brie, deux heures très très romanesques

Je pourrais vous parler longuement de l’histoire du château de Condé-en-Brie, situé aux confins de l’Aisne, sur la route du Champagne. Mais entre princes de Condé, comtes de Soissons et princes de Savoie, j’ai peur que vous décrochiez… Alors je vais plutôt vous raconter les deux petites heures que j’ai passées là-bas et la rencontre avec Aymeri de Rochefort, propriétaire de cette maison pas comme les autres. Une rencontre romanesque dans un lieu qui l’est tout autant…

Nous nous sommes assis sur deux chaises tendues de velours et il m’a raconté sa vie. Enfin un peu. Juste assez pour que je comprenne l’attachement de l’homme à cette demeure encore toute bruissante de l’Histoire de France…

Je suis arrivée au château de Condé par un bel après-midi de mai, avec quinze ou vingt minutes d’avance sur le programme. Aymeri (non, non je n’ai pas oublié le « c » à la fin, il s’appelle bien Aymeri) de Rochefort me l’a fait remarquer. Subtilement. Et avec raison. Puisque, comme dirait mon père, l’exactitude est la politesse des rois mais aussi des républiques.

Aymeri de Rochefort - propriétaire château Condé-en-Brie

Mais n’en déduisez pas pour autant que le maître des lieux est de sang royal… Certes il vit dans les appartements privés d’un château de folie. Mais cette demeure n’est propriété de sa famille que depuis 1983. C’est son père qui l’a acquise, dix ans avant de disparaître brutalement.

Château Condé-en-Brie - jardins

Aymeri de Rochefort a alors 22 ans. Et après quelques hésitations, il se lance dans le combat de sa vie. Garder le château de Condé coûte que coûte. Le maintenir en bon état et même l’embellir. Et l’ouvrir le plus possible au public.

Château Condé-en-Brie porte grise extérieur

Le propriétaire de Condé s’excuse. Il a des coups de fil à passer et ne peut pas immédiatement m’accompagner faire la visite. Il me propose de me servir de mon smartphone comme audio-guide. Mais le problème est que je m’en sers déjà comme appareil photo… Du coup je prends l’audio-guide maison… que j’abandonne assez rapidement. Trop historique, trop rapide, mal séquencé.

Alors, un bon conseil : utilisez absolument votre smartphone et la visite guidée de 45 minutes qui se trouve sur le site internet du château (voir pratique). Je l’ai écoutée après coup et c’est vraiment vivant et sympa. Bruitages, musique et commentaires enlevés, c’est top !

 

J’ai donc arpenté un moment, seule, les salles et salons du château. Et je me suis imprégnée des ambiances successives. La merveilleuse salle de bal de 1720, plus vieux décor de théâtre d’Europe, plus ancien que celui de Versailles ! 360 m2 de peintures sur une toile tendue à cinq centimètres des murs. Magnifique.

Château de Condé-en-Brie - détail salon de musique

J’ai aussi rêvassé devant la table de toilette d’Olympe, la jolie Olympe Mancini, dont la vie est un  vrai roman ! Nièce de Mazarin et favorite du jeune Louis XIV, la belle est accusée dans l’affaire des poisons et exilée au château de Condé sur ordre du roi. Heureusement, Jean de la Fontaine vient parfois lui tenir compagnie, en voisin, et la distraire de son ennui…

Château Condé-en-Brie - chambre Olympe

Puis je suis entrée dans la chambre du cardinal de Richelieu, celle où a logé le ministre de Louis XIII, pendant que le roi chassait à Château-Thierry. C’est ici qu’il arriva un lundi 28 mai 1635…
Je regardais le lit caché par des rideaux de soie rouge quand Aymeri de Rochefort m’a rejointe.

Château Condé-en-Brie - chambre de Richelieu

Nous nous sommes assis sur deux chaises tendues de velours et il m’a raconté sa vie. Enfin un peu. Juste assez pour que je comprenne l’attachement de l’homme à cette demeure encore toute bruissante de l’Histoire de France. Louis de Bourbon. Richelieu et Mazarin. Le fils du marquis de Sade. Les princes de Savoie. Les délicates œuvres de Watteau. Les magnifiques peintures animalières de Jean-Baptiste Oudry.

Château Condé-en-Brie - salon vert décoré par JB Oudry

Le propriétaire du château de Condé-en-Brie m’a raconté comment il se transforme parfois en plombier. Pourquoi cette propriété lui prend son temps, plus que ses activités dans l’immobilier. Comment la vie de château est à l’opposé de la routine. Comment les droits d’entrée (pourtant bien supérieurs à ceux pratiqués dans les monuments historiques publics) et autres prestations couvrent à peine les dépenses d’entretien. Combien il est présent souvent, ici, et aime croiser les visiteurs.

Puis nous nous sommes levés et avons laissé notre regard s’échapper par la fenêtre. Une vue superbe sur les coteaux de Champagne. Exactement la vue qu’avait le cardinal de Richelieu quand il logeait ici. Aymeri de Rochefort avait de la lumière dans les yeux, comme s’il n’en revenait toujours pas d’être le propriétaire de ce lieu exceptionnel. Historique et tellement romanesque.

Château de Condé-en-Brie - chambre du chasseur

Château Condé-en-Brie - chapelle

Et voilà, j’ai encore fait trop long ! Et pourtant, il me restait mille choses à vous raconter. Mais tant pis. Si j’ai réussi à vous captiver, le mieux est de venir à Condé-en-Brie. Si possible en semaine, pour éviter le monde et avoir le château tout à vous. Et si vous croisez Aymeri de Rochefort, surtout, n’hésitez pas à le brancher sur sa « maison ». Il adore en parler !

Le château de Condé-en-Brie en pratique

Château Condé-en-Brie - salon vert détail miroir escamotable  Château de Condé, 4 rue du Château, Condé-en-Brie.
Tél. 03 23 82 42 25.
www.chateaudeconde.fr

Pour les individuels, ouvert de Pâques à la Toussaint, tous les jours sauf le lundi, de 14 h 30 à 17 h 30.
Pour les groupes, ouvert toute l’année sur rendez-vous. Possibilité de déjeuner sur place.

Tarif : 14 € adultes (12 € étudiants et familles nombreuses), 6 € enfants 5/12 ans, gratuit – 5 ans.
Le tarif, incluant l’audio-guide sur smartphone, comprend la visite libre de l’intérieur, la visite du parc, ainsi que la course au trésor du Petit Prince Eugène (trois niveaux de difficulté, vert pour les – 5 ans, bleu pour les 5/10 ans et rouge pour les 11 ans et + et les familles).

Accessible en partie seulement aux personnes à mobilité réduite.

Pour accéder à la visite guidée de 45 minutes, allez sur www.chateaudeconde.fr
Cliquez sur Free MP3 puis sur Ecoutez avec son smartphone, Français.
Là, vous avez une petite dizaine d’étapes dans le château, avec une séquence audio de 2 à 3 minutes pour chacune.

J’ai été invitée par l’agence Aisne Tourisme.

Découvrez aussi Dans l’Oise, deux garçons vous transforment en designers

 

8 Commentaire(s)

  1. Merveilleuse demeure ! Article trés bien illustré ! De nombreux visiteurs passeront de belles heures en ce lieu . F élicitation . Je suis d’avis qu’il vaut mieux être en avance qu’en retard.

    • Annetomczak07 Répondre

      Oui merveilleuse demeure et propriétaire très sympa aimant escorter un moment ses visiteurs…

  2. Quelle belle visite et tes photos sont merveilleuses. Voilà une belle idée de découverte !

    • Annetomczak07 Répondre

      En effet Agnès, voilà une super visite qui allie grande Histoire mais aussi anecdotes historiques, patrimoine, nature et belles choses. Tout pour toi !

  3. Très beau reportage.
    Merci pour cette superbe suggestion de visite!
    …et longue vie à “Plus au Nord”!

    • Annetomczak07 Répondre

      Merci, merci, Vincent. Plus au nord a bien l’intention de vivre longtemps et… heureux !

  4. Demeure magnifique qui invite largement à la rêverie. Merci Plus au Nord pour ces Secrets d’Histoire et merci aussi de nous proposer des sujets aussi divers et variés.

    • Annetomczak07 Répondre

      Les sujets sont variés parce que les Hauts-de-France le sont ! Merci Clémence de rêver avec moi…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigate