Get Out à Lille : mon équipe a sauvé le président Kennedy

Seul sur la place de Lille il y a trois ans lors de son ouverture, Get Out a été rejoint par plusieurs concurrents depuis. C’est dire s’il y a une mode escape game ici comme ailleurs ! Longtemps étrangère au phénomène, j’ai décidé de tenter l’aventure, moi aussi. Avec une dream team composée d’Agnès, une amie, son fils Clément, 16 ans, et ma filleule Odile, 16 ans aussi…

Oui, c’est bien une salle fermée dans laquelle nous allons passer 60 minutes chez Get Out. Mais oui, il y a un gros bouton blanc, juste à côté de la porte, qui permet d’ouvrir celle-ci au cas où…

Une fois n’est pas coutume, commençons par la conclusion : on s’est bien amusés. Amusés comme autrefois, du temps où on n’avait pas de smartphone et on ne passait pas la soirée ensemble, chacun le nez dans son téléphone. Eh ben c’était comme ça. Non, non les téléphones ne sont pas interdits à Get Out et vous pouvez tout à fait emporter le vôtre dans le cœur du réacteur, votre salle de jeu. Mais d’une part vous n’aurez pas le temps d’aller sur Snap car vous avez une heure et pas une minute de plus pour aller au bout de votre énigme. Et une heure c’est drôlement court.  Au point que l’horloge qui décompte les minutes sur l’écran placé dans la salle peut vite devenir une obsession, surtout vers la fin…

D’autre part, si personne ne pense à s’amuser avec son téléphone, c’est parce qu’on retrouve tout à coup le plaisir de jouer ensemble. Si je ne devais retenir qu’un truc de cette soirée chez Get Out, ce serait ça. Le côté cohésion de l’escape game. Être ensemble et tendre ensemble vers le même but. Chacun avec ses talents et ses connaissances, parfois avec ses traits de génie. Heureusement qu’Odile a su se servir du tableau périodique avec ses éléments chimiques. Et que Clément a un don pour déverrouiller les cadenas et superposer les calques. Qu’Agnès avait peut-être été agent secret dans une autre vie. Et que moi j’ai été la seule à penser utiliser la vieille machine à écrire pour taper un code permettant d’ouvrir un tiroir secret. Mais sans les jeunes, je pense qu’on serait encore enfermés entre les quatre murs, désormais morts de faim et de soif… et en tout cas d’épuisement.
Bien sûr, c’est une blague car Pierre nous a bien briefés avant d’entrer dans la salle, histoire de dissiper d’éventuelles angoisses. Oui, c’est bien une salle fermée dans laquelle nous allons passer 60 minutes chez Get Out. Mais oui, il y a un gros bouton blanc, juste à côté de la porte, qui permet d’ouvrir celle-ci au cas où…
Bon mais revenons un peu à notre but. Dans l’enquête choisie, intitulée « Les secrets de la panic room », il s’agissait de sauver le président Kennedy, en empêchant son assassinat, une heure pile avant les faits. Sauver le président, rien que cela !

lille-get-out-escape-game

Je ne vais pas tout vous raconter mais sachez juste qu’on a réussi, dix secondes avant la fin. Mais je ne sais pas si on a vraiment mérité cette victoire, quelques minutes supplémentaires nous ayant été attribuées par Get Out, l’une des étapes de l’enquête n’ayant pas fonctionné à cause d’un petit problème technique.
Tout cela pour vous dire que quelqu’un suit votre partie de bout en bout, grâce à des caméras disséminées dans la pièce, et peut intervenir à tout moment.
Cette présence invisible non stop, outre l’accueil, les boissons, les déguisements pour la photo et la qualité des infrastructures, explique le prix d’une partie à Get Out. Car oui, c’est cher, surtout si vous venez non pas avec votre entreprise mais en famille ou entre amis. Près d’une centaine d’euros pour une heure de jeu, plus les séances de briefing et de débriefing, ce n’est vraiment pas donné ! Mais on se souviendra de sa soirée, bien plus que d’un repas entre amis dans une pizzeria ou une brasserie. Et c’est sans doute là l’essentiel, d’avoir vécu une expérience inhabituelle et de s’être fabriqué quelques souvenirs avec les membres de son équipe.
Encore un truc, si le prix ne vous arrête pas : ne craignez pas d’être incapable de résoudre votre énigme ou de rester bloqué pendant 40 minutes sur la même question. Votre « game master », qui suit la partie dans l’ombre, n’hésitera pas à vous donner des indices supplémentaires, via l’écran de la salle, s’il constate que vous êtes à la peine… Vous bloquez toujours ? Encore un indice et vous allez vous en sortir, pas de panique. Et même si vous avez perdu du temps en route, vous voilà repartis pour sauver Mister President !

La partie nous a été offerte par Get Out.

 Get Out avec les chapeaux escape game rue solferino lille

En pratique

Get Out, 128 rue Solférino à Lille.
Cinq enquêtes différentes.
Tarif : 84 € pour 3 personnes, 96 € pour 4, 100 € pour 5 et 108 € pour 6.
lille.getout.fr

 

4 Commentaire(s)

  1. Hartann Marjorie Répondre

    Merci pour cet article, cet endroit est désormais mon prochain loisir en famille ou entre amis, un choix difficile à faire

    • Annetomczak07 Répondre

      Je pense que vous allez bien vous amuser, allez-y à plusieurs…

  2. Agnes Angelini Répondre

    Nous avons passé un super moment et nous allons recommencer car c’est vrai que pendant 1h, les ados oublient leurs smartphones, et chacun peut valoriser ses talents.

    • Annetomczak07 Répondre

      Des ados sans smartphone… c’est peut-être le secret du succès des « escape game » !

Laisser un commentaire

Navigate