Étretat, la Normandie aussi impressionnante que charmante !

Depuis quinze mois qu’il existe, vous le savez. Ce blog s’intéresse avant tout aux Hauts-de-France et à la Belgique, avec de temps en temps un tour plus au nord. Mais une fois n’est pas coutume, je vous emmène un chouia plus à l’ouest, en Seine Maritime. Parce que c’est à un jet de coquillage de la Somme et de l’Oise. Mais aussi parce que j’adore ce coin de Normandie, riche en plaisirs en tous genres. Avant Rouen et Le Havre, voici une petite balade à Étretat, une véritable carte postale dans son genre. Les vacances de printemps commencent ce week-end. Ce sera peut-être l’occasion d’y faire un tour…

J’ai déjeuné au Bel Ami et, franchement, c’est top ! Ici, tout est fait maison par Loïc, le jeune chef, qui est notamment passé par le Westminster au Touquet. Il ne cuisine que des produits frais et propose des plats presque gastronomiques à des prix très démocratiques.

Que faire à Étretat ?

Voir la Porte d’Aval et l’Aiguille creuse

La première chose à faire, mais vraiment la toute première, est de vous précipiter sur la plage pour voir la Porte d’Aval et l’Aiguille creuse. Les falaises de craie blanche sont belles partout, sur cette côte d’Albâtre du pays de Caux. Mais ici, à Étretat, elles présentent trois portes (d’Amont, d’Aval et Manneporte) particulièrement célèbres, dont celle d’Aval est la star incontestée, posée au bord d’une plage de galets.

Etretat aiguille creuse et mouette

C’est une rivière souterraine et l’érosion marine qui ont sculpté, au fil des siècles, cette arche naturelle et cette aiguille, haute de 55 mètres.
Qu’importe le temps et l’heure de la journée, le spectacle est toujours au rendez-vous, unique et grandiose. Mais le top du top est de gravir la falaise. Deux cents marches environ et un petit quart d’heure d’ascension pour profiter d’un spectacle vertigineux (pensez à mettre de bonnes chaussures quand même). Je n’ai pas eu le temps de le faire lors de mon récent reportage (d’où l’absence de photo, du sommet…). Mais je l’ai fait dans le passé et je vous assure que c’est exceptionnel… et gratuit !

Etretat aiguille creuse et jardins Etretat

Visiter le Clos Arsène Lupin

Mais L’Aiguille creuse est aussi le titre d’un roman de Maurice Leblanc, paru en 1909. Mais si, vous savez, celui qui met en scène Arsène Lupin, le célébrissime gentleman cambrioleur. Dans ce roman, la fameuse Aiguille creuse contiendrait le plus fabuleux trésor jamais imaginé, la fortune des rois de France…
Si vous aimez rêver, je vous conseille de visiter le Clos Arsène Lupin, la demeure de villégiature de Maurice Leblanc. Alors oui, c’est vrai, cette maison d’écrivain n’est pas ce qui se fait de plus moderne dans le genre. Mais j’ai adoré son côté mystérieux et nostalgique, voire même un peu poussiéreux… Une heure là-bas et vous n’aurez qu’une envie : retourner à l’Aiguille creuse pour trouver le passage souterrain qui mènerait au trésor…

Le CLos Lupin Etretat (C)I.Saliba - SMT
Photo Ivan SALIBA SMT
Clos Lupin - Etretat(C)I.Saliba - SMT (5)
Photo Ivan SALIBA SMT

Découvrir le nouveau musée du Patrimoine

Encore un petit musée où vous ne passerez pas la journée, ni même l’après-midi. N’empêche, ce nouveau musée, ouvert il y a 9 mois, vaut bien qu’on lui consacre une heure… ou plus si affinités.
On y est accueilli par (la statue de) Guy de Maupassant, arrivé à Étretat à l’âge de 13 ans. Il a mis la station à l’honneur dans ses romans, inspiré par l’ambiance des lieux.

Etretat musée patrimoine statue Guy de Maupassant

On y rencontre aussi Alphonse Karr, journaliste, romancier et ami de Victor Hugo, excusez du peu. Il vient souvent dans la station et la fait connaître par son roman Histoire de Romain d’Étretat.

Etretat musée patrimoine statue Alphonse Karr

Modeste village de pêcheurs à l’origine, Étretat est devenue une station balnéaire de renom au XIXe . On y croise Jacques Offenbach, Maurice Leblanc, Guy de Maupassant et plus tard René Coty. Tous y possèdent une jolie villa, dont on peut voir ici des photos.
Le musée du Patrimoine d’Étretat aborde d’autres sujets, parmi lesquels le mystère de l’Oiseau blanc des aviateurs Nungesser et Coli. A-t-il traversé l’Atlantique avant de disparaître ou a-t-il coulé au large d’Étretat ? Le musée relance le débat et Jean-Pierre Thomas, président de l’association à l’origine de sa création, est intarissable sur le sujet. Interrogez-le, il est presque toujours présent et sa visite guidée est un cadeau.

Etretat musée patrimoine

Où manger à Étretat ?

Au Bel Ami

Cette nouvelle adresse, ouverte depuis juin 2018, se trouve dans le centre de la station.

Etretat restaurant Bel Ami extérieur

Le Bel Ami est une sympathique cave/boutique de vins, ouverte sur un resto bistronomique, non moins sympathique.

Etretat Bel Ami boutique vin
Etretat restaurant Bel Ami comptoir

J’y ai déjeuné fin mars et, franchement, c’est top ! Ici, tout est fait maison par Loïc, le jeune chef (notamment passé par le Pavillon du Westminster au Touquet, une étoile au Michelin). Il ne cuisine que des produits frais et propose des plats presque gastronomiques à des prix très démocratiques. Ainsi, à midi, la formule du jour (entrée, plat, dessert) est à 19,50 € ! Et si on tape dans la carte, c’est 29 € pour l’entrée/plat et 35 € avec le dessert.

Etretat restaurant Bel Ami plat

Loïc met souvent les produits de la mer à sa carte, comme cette raviole d’araignée de mer, sabayon beurre blanc/café qui m’a laissé un souvenir ébloui…

Etretat restaurant Bel Ami plat poisson

Ou ce poisson (j’ai oublié lequel, sans doute du cabillaud) escorté d’un œuf et posé sur un risotto, excellent lui aussi.

L’autre charme du Bel Ami, ce sont les succulents tapas proposés en entrée ou pour accompagner un verre de vin. La planche à partager est à 30 € mais on peut aussi en prendre seulement un ou deux…
Omar, le propriétaire des lieux, est libanais, ce qui explique ce goût pour le caviar d’aubergine ou le houmous (bon à tomber…).
Ma photo n’est pas géniale mais je suis sûre qu’elle fera quand même saliver ma maman, qui adore ce genre de cuisine.

Etretat restaurant Bel Ami tapas

Où dormir à Étretat ?

À l’hôtel Le Donjon Domaine Saint-Clair, un 3* romantique

Perché sur les hauteurs d’Étretat, il domine la station et offre une vue sur la Porte d’Aval, au loin, de son jardin.

Etretat hotel Le Donjon jardin

On est loin ici, très loin, des hôtels stéréotypés de chaîne(s). Le Donjon est un vrai hôtel de charme, un peu comme une très grande demeure de famille. J’aime beaucoup son salon-véranda baigné de lumière, juste à côté de la réception.

Etretat hotel Le Donjon véranda

Mais son salon-bibliothèque, au coin du feu, avec ses fauteuils en cuir rouge feu, n’est pas mal non plus…

Etretat hotel Le Donjon bar

Côté parties communes, l’une des nouveautés est ce petit salon, décoré fin 2017 par Jean-Charles de Castelbajac. Le créateur de mode et funambule de la couleur, qui aime s’attaquer aux murs qu’il rencontre, a passé quelques jours au Donjon, le temps de métamorphoser la déco de cette petite salle avec vue mer.

Etretat Le Donjon salle Castelbajac

Côté chambres, chacune a, et comment, sa propre personnalité. Les unes portent des noms de gens connus (Claude Monet, Jacques Offenbach, Gustave Flaubert, Marcel Proust, Sarah Bernhardt…), les autres font vivre des personnages sortis de l’imagination du propriétaire des lieux. Entre les deux, à chacun d’inventer sa propre histoire…

Ma préférée ? La suite Pierre Loti, mystérieuse et orientaliste, avec sa baignoire jacuzzi dans le… donjon !

Etretat hotel Le Donjon chambre Pierre Loti
Etretat hotel Le Donjon douche donjon

Le Donjon Domaine Saint-Clair offre aussi à ses (chanceux) hôtes une piscine extérieure chauffée, un restaurant gastronomique avec vue sur mer et bientôt un espace spa avec bain balnéo, sauna et hammam. Bientôt aussi, un nouveau bistrot (plus simple que le resto 3 fourchettes au Michelin), quatre nouvelles chambres dans un cottage et une salle pour les massages. Le bonheur n’est pas loin…

Étretat en pratique

Le Clos Arsène Lupin

15 rue Guy de Maupassant, Étretat
02 35 10 59 53
Entrée 7,50 € adultes, 5 € enfants, 6 € étudiants, seniors et demandeurs d’emploi
etretat.net

Musée du patrimoine d’Étretat

Avenue Damilaville, Étretat
02 27 43 58 94
Ouvert tous les jours, de 10 h à 12 h 30 et de 15 h à 18 h
Entrée 3 €
etretat.net

Le Bel Ami

25/27 rue Alphonse Karr, Étretat
02 27 43 56 25
lebelami.com

Le Donjon Domaine Saint-Clair

Chemin de Saint-Clair, Étretat
02 35 27 08 23.
hoteletretat.com

J’ai été invitée par Seine-Maritime Attractivité. Merci, merci !

Découvrez aussi À Mers-les-Bains, des villas complètement folles

2 Commentaire(s)

  1. Bravo pour cet article et ravi de voir que le voyage t’ait plu !!
    Le Bel Ami est effectivement une belle adresse, j’y ai dejeuné la semaine dernière conquis.

    Grand passionné d’Etretat, j’ai développé un blog nommé « Etretat avec FX ». J’y partage ma passion et ma vision de la ville avec un style très amical. N’hésite pas à y faire un tour, ainsi que tes internautes : https://etretatavecfx.com !

    A plus !

    • Annetomczak07 Répondre

      Merci à toi et j’espère que « mes » internautes iront faire un tour sur Étretat avec FX. De mon côté, je n’y manquerai pas, pour préparer mes prochaines venues dans votre petit coin de paradis. Bonne continuation !

Laisser un commentaire

Navigate