Au cœur du Cercle d’or, trois sites naturels beaux à tomber

Voici le dernier épisode de mon voyage en Islande, effectué tout début mars. Après Reykjavik et le Blue Lagoon, je vous propose aujourd’hui une virée au cœur du Cercle d’or, sans doute la zone la plus touristique du pays. Trois lieux y sont carrément incontournables :   þingvellir, site du premier Parlement, Geysir, incroyable zone géothermique, et Gullfoss, sans doute le spot le plus connu d’Islande. Allez, on prend son imperméable, ses bonnes chaussures et on me suit…

Vous vous imaginiez ces Vikings comme de grosses brutes épaisses, réglant leurs différends à coups de hache ? Vous avez tout faux ! Ces hommes-là ont donné une vraie leçon de démocratie à une Europe encore adepte de méthodes très moyenâgeuses…

1. þingvellir, premier Parlement d’Islande

J’aurais aimé commencer cet article par Geysir, le site que j’ai préféré au Cercle d’or. Mais, en partant de Reykjavik, vous commencerez à tous les coups par þingvellir, le plus proche de la capitale. Alors entamons notre périple par là.
À 45 km environ de Reykjavik, le parc national de þingvellir est un site de toute beauté, époustouflant et unique historiquement. 

Islande cercle or pingvellir église ferme

Nous aurions bien sûr pu y aller seuls, comme nous le faisons habituellement. Un peu de préparation, une bonne carte, une voiture de location et en route ! Mais là, nous avions très peu de temps et envie de voir un maximum de choses. Une fois n’est pas coutume, nous avons donc fait appel à Est Ouest, un TO local proposant le Cercle d’or.

Il n’est ni meilleur ni pire que les autres. C’est juste que le représentant de l’Islande à Paris me l’avait conseillé et que je lui ai fait confiance…

Voici son site (en anglais) eastwest.is

Islande cercle or Pingvellir chute eau

Intégré au parc national depuis 1930 , þingvellir est aussi et surtout le site de « l’hémicycle », classé au Patrimoine mondial de l’Unesco. Je mets le mot hémicycle entre guillemets car ne vous attendez pas à découvrir un bel édifice de pierre. L’amphithéâtre, dont il est question ici, est naturel. C’est un champ de lave, pris entre deux falaises parallèles, très très loin de l’hémicycle de notre Assemblée nationale.

Islande cercle or pingvellir faille Almannagja

C’est là que, dès l’an 930, les chefs de clans se rassemblaient chaque année pendant une quinzaine de jours. Une assemblée qui édictait les lois et réglait les conflits. 

Vous vous imaginiez ces Vikings comme de grosses brutes épaisses, réglant leurs différends à coups de hache ? Vous avez tout faux ! Ces hommes-là ont donné une vraie leçon de démocratie à une Europe encore adepte de méthodes très moyenâgeuses…

Islande cercle or pingvellir rocher loi

C’est donc ici, à þingvellir, qu’a siégé le premier parlement d’Europe, plus ou moins à l’emplacement du « rocher de la loi », signalé par un drapeau islandais. Et si seuls les chefs de clans votaient, tous les hommes libres pouvaient suivre les débats et même intervenir.

C’est ici aussi que les Islandais ont pris la décision, en l’an 1000, de se convertir au christianisme. Et c’est également sur ce site très symbolique que l’indépendance du pays a été proclamée, le 17 juin 1944.

Islande cercle or promeneurs

Nouveau monde et ancien monde

Même si l’histoire n’est pas votre tasse de thé, la beauté du site vaut largement d’y passer quelques heures.

D’abord pour observer de près les effets de la dérive des continents. On est ici pile poil sur le fossé d’effondrement entre, d’un côté, la plaque nord-américaine et, de l’autre, la plaque eurasienne. Chaque année, elle s’écarte d’un certain nombre de millimètres et se balader entre les deux est vraiment une expérience à vivre au Cercle d’or. 

Islande cercle or pingvellir lac Pingvallavatn

Juste à côté, vous apprécierez aussi le lac þingvallavatn, le plus grand lac naturel d’Islande, lové au creux du site.

On vient aussi pour admirer les montagnes tout autour, coiffées presque toute l’année de neige,  la plaine de lave façonnée par les éruptions et les séismes, ainsi que la grande faille Almannagja.

Islande cercle or Pingvellir faille

Si vous avez un peu de temps, plus en tout cas que lors de cette journée marathon au Cercle d’or, profitez-en pour emprunter les sentiers qui sillonnent le site. J’ai rêvé de m’y perdre une heure ou deux. Mais rêvé seulement…

Islande cercle or pingvellir panorama grandiose

Plus d’infos sur www.thingvellir.is (site en anglais)

2. Geysir, le grand spectacle

Encore une soixantaine de kilomètres et voici Geysir, mon site préféré au Cercle d’or. Geysir qui, soit dit en passant, a donné son nom à tous les geysers du monde… c’est dire !

Dans cette zone géothermique de quelques kilomètres carrés, l’activité est aussi intense que spectaculaire !

Islande cercle or geysir colonnes vapeur

Ainsi, si le Grand Geysir se montre bien capricieux depuis quelques décennies, le Strokkur a pris la relève et assure le spectacle pour les nombreux touristes. Toutes les 5 à 10 minutes (plutôt 10, d’après mes observations), il propulse une magnifique colonne d’eau et de vapeur à près de 20 mètres de haut. 

Islande cercle or geysir strokkur colonne

En prenant bien soin de rester dans le périmètre délimité par les cordes, on peut ainsi assister à un spectacle naturel, assez impressionnant.

Tout commence par une magnifique bulle bleue qui se forme, à la surface, dans le petit cratère.

Islande cercle or geysir strokkur un

Cette bulle grossit, grossit, jusqu’à exploser et se transformer en colonne d’eau. 

Isalnde cercle or geysir strokkur deux

Islande cercle or geysir strokkur trois

Même si les clichés ne sont pas d’une netteté totale, mon amoureux a réussi à immortaliser ce phénomène naturel, qui fait courir les foules. Alors que moi j’avais le début et pas la fin, ou le contraire. Mais jamais le film en entier…

Islande cercle or geysir strokkur quatre

Islande cercle or geysir strokkur cinq

Litli Geysir, Litli Strokkur, mares de boue bouillonnantes, sources d’eau chaude… le spectacle est partout dans le grand parc géothermique du Cercle d’or.

Islande cercle or litli geysir

Islande cercle or Geysir temperature eauOn se contentera d’en profiter avec les yeux, en évitant surtout de mettre les mains au-dessus des sources brûlantes. Des panneaux avertissent clairement les visiteurs. Mais il y en a toujours pour tenter l’expérience et revenir du Cercle d’or avec de jolies brûlures…

3. Gullfoss, star du Cercle d’or

Encore une petite dizaine de kilomètres et voici Gullfoss, site classé réserve naturelle depuis 1979. Le plus connu du Cercle d’or et sans doute d’Islande. Le plus bruyant aussi puisqu’il s’entend des kilomètres à la ronde…
Gullfoss est une cataracte (rien à voir avec l’affection de l’œil 😉), autrement dit l’endroit où un cours d’eau se précipite au fond d’un ravin. Ici c’est la Hvítá qui plonge, 32 mètres plus bas, dans une fissure étroite et vertigineuse… 

Islande cercle or gullfoss vu loin

Par beau temps, les projections forment un arc-en-ciel, d’où sans doute ce nom de Gullfoss qui signifie « chutes d’or ». Mais en ce glacial jour de début mars, pas le moindre arc-en-ciel à l’horizon… 

Juste un froid terrible et un vent frigorifiant, qui nous a même découragés de grimper au sommet des falaises environnantes pour profiter de la vue sur le site star du Cercle d’or. 

Un bon conseil en tout cas : même si le soleil est de la partie, pensez à enfiler un imperméable sous peine d’être trempé comme une soupe !

islande cercle or gullfoss ravin

Une petite signature
au bas du serment islandais ?

Avant votre départ ou même sans aller en Islande, juste pour œuvrer pour un tourisme responsable, il est possible de signer le serment islandais sur le site inspiredbyiceland.com ou mieux encore ici serment islandais 

On donne son mail, on clique et c’est signé ! Plus de 65 000 personnes l’ont déjà fait (j’en fais partie bien sûr), comme une autre façon de s’engager et de défendre la beauté des lieux. 

serment islandais

Nous avons payé notre excursion et tous nos frais nous-mêmes (12 900 couronnes islandaises la journée, soit environ 93 € par personne, sans le déjeuner).

À lire aussi, Le Blue Lagoon, mon spa rêvé en Islande

Laisser un commentaire

Navigate