Le Bierbuik de Florent Ladeyn, à Lille : dix raisons de l’aimer

Qu’est-ce qui est rose à l’entrée et noir au fond ? Qu’est-ce qui fait courir les bobos, alors qu’on y mange sans assiette, (presque) à même les tables ? Et qu’est-ce qui est encensé par le Gault&Millau pour ses « divines frites au maroilles » et qui nourrit son homme pour moins de 10 € ? C’est le nouveau Bierbuik de Florent Ladeyn, ouvert fin mars, rue Royale, à Lille. Depuis que j’entends parler de cet estaminet nouvelle génération, j’avais hâte de m’y attabler. Ce que j’ai fait, l’autre jour, avec ma copine Françoise. Verdict : on a aimé, pour dix raisons.. au moins.

Avec Françoise, on a dû se pincer pour y croire. Une salade à 3 €, un plat frites/maroilles à 5 €, un dessert à 3,50 € : on a rarement vu des prix pareils. En plus, pour de petits plats frais, sains et vraiment goûteux !

1. Pour sa grande salle
où on s’installe comme ça…

Avec  tout le bruit fait autour de l’ouverture du Bierbuik, je m’étais dit qu’il fallait absolument réserver. Je suis allée sur le site et là, patatras, impossible de bloquer une table. Seul le Bloemeke, à l’étage, prend des réservations. Oui, parce que je ne vous ai pas encore dit que le 19 rue Royale abrite en fait deux restos. Le Bierbuik, plutôt snack, au rez-de-chaussée, et le Bloemeke, cantine plus élaborée à l’étage. Mais ne craignez pas (trop) de ne pas trouver de place au Bierbuik. Sa salle de 80 couverts est vraiment grande. Et ses tables d’hôtes sont faites pour se rapprocher.

Bierbuik Lille salle vue ensemble

2. Pour sa simplicité totale

Le Bierbuik, c’est avant tout un état d’esprit. L’esprit des estaminets d’autrefois, où on allait juste pour manger, sans chichi. On déjeune ou on dîne sur des tables en bois sans nappe et sans serviettes. On dresse le couvert soi-même. Et on mange sans assiette, directement sur le plateau de service. Pour s’essuyer la bouche ? On prend un bout de papier sur un rouleau (ça fait quand même un peu papier WC, non ?), pendu au plafond. Quant au menu, c’est une simple feuille A4 dans une pochette en plastique. À la bonne franquette, quoi…

Bierbuik Lille menu snacking

3. Pour sa déco à la fois brute et branchée

Oui, il y a des bancs et des tabourets mais pas de chaises. Des poutres métalliques qui courent le long des murs. Et des lampes assez indus. N’empêche le noir design et le rose poudré très glamour font du Bierbuik un lieu joliment branché. Assez pour plaire aux bobos et à tous les jeunes qui fréquentent le lieu. Mais pas trop pour rester dans un esprit estaminet. 

Bierbuik Lille table haute tabourets

4. Pour ses plats simples, sains et bons

On aurait pu prendre le camembert rôti (miam…), les onion rings ou les tacos de viande cuits au feu de bois, spécialité de la maison. Mais on a préféré les falafels de lentilles, accompagnés d’une sauce yaourt à l’ail des ours. Un plat exotique à la base, revisité à la sauce lilloise, qui s’est révélé une excellente pioche. Je vous laisse admirer le falafel en gros plan, qui m’a permis de manger des lentilles… sans souffrir aucunement.

Bierbuik Lille falafel gros plan
Bonne pioche aussi pour la jolie salade de Françoise, avec ses fleurs comestibles, son crumble croquant et ses petites pousses.

Bierbuik Lille falafels salade

5. Pour les frites trop bonnes

Le Gault&Millau en parle comme des « divines frites au maroilles aussi bonnes qu’à Boeschèpe ». Un confrère parisien affirme qu’elles sont « déjà cultes». Autant dire que je n’allais pas passer à côté des frites du Bierbuik ! Je les ai prises au maroilles, en guise de plat. Verdict ? Dorées et bien croustillantes, et servies très très généreusement. Cuites (deux fois) dans le gras de bœuf, ces frites ont leur petit secret : les patates n’ont pas été épluchées, ce qui accentue leur côté croustillant… Ah oui, j’oubliais, le chef utilise des bintjes de Boeschèpe…

Bierbuik Lille frites maroilles

6. Pour sa cuisine locavore

Des bintjes de Boeschèpe mais pas que. Au Bierbuik, tout est fait avec des produits locaux, achetés à des producteurs du coin. Je n’ai pas posé la question mais sûr que les fraises (sur un lit de vergeoise) viennent d’un producteur local. Comme la betterave, la salade, le fenouil ou les fleurs de la salade de Françoise. 

Bierbuik Lille fraises

7. Pour son grand choix de bières

Bierbuik Lille bièreJe ne vous l’avais pas encore dit. Bierbuik veut dire « ventre à bière ».  Autant dire que la boisson houblonnée est la star numéro un (avant les frites ?) de la maison. On trouve une douzaine de bières pression et près de 25 bières en bouteille (33 ou 75 cl). Quelques valeurs sûres comme l’Orval ou la St Bernardus mais aussi des pépites dénichées chez des amis brasseurs, ici ou ailleurs. Des bières rares et originales mais pas données pour certaines, avec une demi-douzaine de (grandes… quand même) bouteilles affichées à 20 € !

8. Pour les bières brassées au Bierbuik

Mais Bierbuik est aussi un « brewpub », entendez par là que la maison fait micro-brasserie. Au fond de la salle, à gauche de la cuisine, elle cache de grandes cuves en inox, où elle brasse ses bières éphémères et pleines de caractère, avec du houblon de Flandre évidemment. Les recettes suivent l’inspiration du moment et, l’autre jour, les Bierbuik étaient une Pale Ale betterave et une Porter au laurier. Mais si !

Bierbuik Lille cuisinière frites maroilles

9. Pour son personnel jeune et souriant

Bierbuik Lille biperNi Florent Ladeyn ni ses deux associés dans l’affaire ne sont, comme dirait Françoise, de vieux roudoudous! Mais le personnel qui œuvre ici est encore plus jeune, autant que sympa d’ailleurs. Besoin d’un conseil pour choisir sa bière ? Le gentil hipster derrière le comptoir en terrazzo rose nous guide avec patience. Je refuse de manger les falafels en même temps que mes frites au maroilles ? Pas de problème, il va programmer deux bipers au lieu d’un… Le client est roi.

10. Et surtout
pour ses prix vraiment très doux !

Avec Françoise, on a dû se pincer pour y croire. Une salade à 3 €, un plat frites/maroilles à 5 €, une eau à 2 €, un dessert à 3,50 € : on a rarement vu des prix pareils. En plus, pour de petits plats frais, sains et vraiment goûteux ! Alors oui, même s’il faut commander au bar et chercher son plat soi-même quand le biper a sonné, le Bierbuik est une excellente adrresse. Un endroit assez unique à Lille, où on mange tradi, bien, (assez) vite et à tout petit prix. C’est bien pour cela qu’on l’attendait depuis longtemps…

Bierbuik Lille machine granite

Le Bierbuik en pratique

Bierbuik Lille enseigne19 rue Royale, Lille.

Ouvert mercredi et jeudi, de 12 h à minuit (snacking de 12 h à 15 h et de 17 h à 23 h 30)

Vendredi et dimanche, de 12 h à 1 heure (snacking de 12 h à 15 h et de 17 h à 0 h)

Samedi, de 12 h à 2 h (snacking de 12 h à 15 h et de 17 h à 0 h 30)

Fermé lundi et mardi

Pas de téléphone. Contact par Messenger sur la page Facebook du Bierbuik-Bloemeke

bierbuik.fr

Nous avons payé 29 € pour deux pour les deux repas et les boissons.

À lire aussi Le Bloempot à Lille : dans « cantine flamande », il y a cantine…

Laisser un commentaire

Navigate