En Flandre, une balade sophro pour trouver l’harmonie

Si vous me connaissez un peu, vous le savez. J’adore toutes les activités qui apaisent le mental et qui font du bien au corps et plus encore à l’âme. Méditation, soins énergétiques, massage… j’ai tout essayé et tout pratiqué, avec plus ou moins de bonheur… Tout, sauf la balade sophro en pleine nature. Aussi, quand Betty, sophrologue à Flêtre, m’a proposé de tenter l’expérience sur les chemins de Flandre, j’ai accepté avec plaisir. Retour sur un dimanche après-midi très zen…

On quitte donc la rue du Peintre Nicolas Ruyssen, armé de deux consignes. Oublier son portable et faire silence. Laquelle des deux me sera le plus difficile ? Sans doute la deuxième, tant il est vrai que dans ma famille, se taire est la pire des punitions…

Le rendez-vous avait été donné rue du Peintre Nicolas Ruyssen à Godewaersvelde.  Temps encore clément, village charmant et petit groupe souriant et motivé, cet après-midi zen s’annonçait sous les meilleurs auspices. 

Flandre-balade-sophro-fermette

Séances en pleine nature

Au programme, 3,5 kilomètres de marche sur une partie du sentier des Fraudeurs, entrecoupée d’exercices de lâcher prise. La sophrologie, c’est le nouveau chemin de Betty Delannoye, emprunté après deux accidents de la route consécutifs. Elle découvre d’abord le Reiki puis se forme à la sophrologie, aimant tout particulièrement proposer des séances d’initiation en extérieur. 

Flandre-balade-sophro-lieu-depart

On quitte donc la rue du Peintre Nicolas Ruyssen, armé de deux consignes. Oublier son portable et faire silence. Laquelle des deux me sera le plus difficile ? Sans doute la deuxième, tant il est vrai que dans ma famille, se taire est la pire des punitions…

Je m’élance donc, un brin frustrée… Avant de prêter, au fur et à mesure, attention aux bruits autour de nous. Le vent dans les arbres. Les oiseaux qui chantent. Un canard qui proteste. 

Godewaersvelde

Sens en éveil

On s’arrête pour la première pause. Betty veut connaître notre ressenti pendant ce moment de silence. Calme ? Apaisement ? Solitude ?

On s’installe debout, on ferme les yeux et on découvre ensemble la respiration abdominale. Tout sauf évident, même s’il paraît qu’on l’a pratiquée sans effort… au temps du berceau.
Inspirer, expirer… L’essentiel est de prendre conscience de sa respiration.

Flandre-balade-sophro-dans-verdure

On se remet en marche, toujours en silence et nos sens en éveil. C’est drôle mais je trouve à présent ce calme agréable, toute occupée à admirer le paysage. Les nuages moutonnent, la nature resplendit dans un vert émeraude, qui ne va pas durer…

Voici le cimetière britannique et ses innombrables stèles blanches. 

Flandre-balade-sophro-dans-verdure

Inspirer, expirer…

On retente la respiration abdominale, avant de se livrer à un petit exercice dans lequel le pouce représente le calme…

Flandre-balade-sophro-ventre

Flandre-balade-sophro-pouce

Deux heures et demi durant, on alterne ainsi moments de marche et pauses bienfaitrices, qui permettent de chasser les tensions et d’être attentif à ses sensations corporelles. Incroyable comme cet exercice de l’éventail ou cet autre, dit des valises, est libérateur et permet d’évacuer son stress… Je ne vous dis pas comment je les ai envoyé valser, les valises !

Flandre-balade-sophro-petit-bois

Presque partie de la forêt…

On se remet en route mais cette fois la sophrologue nous demande de cheminer les yeux fermés. Je sais que le chemin est plat et droit et pourtant je trébuche. Betty assure que l’exercice devient de plus en plus agréable, au fur et à mesure qu’on se sert de ses (autres) sens. Ah bon…

Flandre-balade-sophro-nature

Dernière pause dans un sous-bois et cette fois on déroule les tapis de sol. On s’allonge tranquillement sur le dos et c’est parti pour une séance de sophronisation ou scan corporel.

Flandre-balade-sophro-couches-par-terre

Guidés par la voix de Betty, on part loin, très loin, au milieu d’une prairie où coule une petite rivière. Les promeneurs du dimanche passent à proximité, des noisettes tombent de l’arbre, des insectes bourdonnent. Mais qu’importe, je suis ailleurs… Quand j’ouvre les yeux, je fais presque partie de la forêt, dominée par un majestueux noisetier.

Flandre-balade-sophro-arbre-vu-de-dessous

Le calme s’est installé

On reprend nos esprits, on savoure ce moment de reconnexion à la nature. On prolonge ces instants de lâcher prise, le temps de quelques clichés.

Flandre-balade-sophro-en-groupe

Flandre-balade-sophro-grand-angle

Puis retour à Godewaersvelde par la route mais toujours au milieu des champs.

Flandre-balade-sophro-retour-promenade

Cette fois, on est autorisé à parler. Ce n’est pas mal non plus… On échange quelques infos sur un nouveau café-estaminet, qui ne devrait pas tarder à ouvrir ses portes. Dehors rien n’a changé mais dedans ce n’est plus tout à fait pareil. Le calme s’est installé et j’ai très envie de prolonger cette harmonie…

Flandre-balade-sophro-jolies-maisons

Après la balade sophro,
séance de Reiki

L’attente sera de courte durée puisque, quelques jours plus tard, Betty me propose de tester une séance de Reiki, autre corde à son arc de praticienne en mieux-être. 

Pour les non-initiés, sachez que le Reiki est une méthode de soins énergétiques d’origine japonaise. Le principe ? Le praticien pose (ou pas complètement) ses mains sur les différentes parties du corps du receveur, en général sur les méridiens et points d’acupuncture, et canalise l’énergie universelle vers le patient. 

Betty-Delannoye-cabinet

Toucher doux et léger

Je me suis donc allongée, toute habillée, sur la table de massage, au cabinet de la praticienne. Recouverte d’une petite couverture pour éviter d’avoir froid. 

Betty pose ses mains à quelques centimètres de ma tête et, immédiatement,  je sens une sorte de douce chaleur m’envahir, comme un flux d’eau chaude qui coule dans ma tête.

Toutes les quelques minutes, elle change ses mains de place, toujours en conservant le même toucher doux et léger. 

Betty-Delannoye-reiki

À l’unisson du monde

Des couleurs se mettent à danser devant mes yeux fermés. De l’orange, du rose, du mauve, un très beau bleu turquoise, un bleu roi assez incroyable. Même si je sursaute deux ou trois fois, comme saturée d’énergie, une grande paix intérieure m’envahit et j’ai progressivement l’impression de vibrer à l’unisson du monde. 

Betty se place à présent au niveau de mes pieds. Je me dis que je ne vais pas ressentir grand-chose et là, surprise, voilà que l’énergie circule en grandes vagues dans mes jambes. Pas le genre à soulever des montagnes. Non, juste ce qu’il faut pour avancer serein, tranquille, sans peurs et sans angoisses.  Et ça, après des mois difficiles, ça fait un bien fou…

Betty-Delannoye-Fletre-Reiki

Balade sophro en pratique

Betty Delannoye, 782 route de Strazeele à Flêtre
07 88 37 70 45

betty.delannoyevignoble@orange.fr

betty-delannoye-sophrologue.business.site

Promenade sophro, entre 15 et 20 € (selon la période, qui autorise, ou pas, le partage d’un en-cas…)

Prochaines balades sophro (sur inscription) : le mercredi 16 septembre à 10 h, le jeudi 24 septembre à 19 h, le mercredi 30 septembre à 10 h et le jeudi 8 octobre 2020 à 19 h…

Les dates suivantes sur la page Facebook de Betty Delannoye, sophrologue.

Séance de Reiki : 50 €

Betty Delannoye m’a offert la balade sophro et la séance de Reiki, merci à elle

Découvrez aussi En Flandre, le sentier des Jacinthes par le réseau des points-nœuds

2 Commentaire(s)

    • Annetomczak07 Répondre

      Tu aurais pu, chère Agnès… Mais tout n’est pas perdu puisque Betty organise régulièrement des balades sophro, y compris en automne et en hiver. Et quand il fait froid, ça doit être chouette !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigate