En Flandre, le sentier des Jacinthes par les points-nœuds

Je vous le dis tout de suite, je n’ai pas vu une seule jacinthe ! Forcément, fin mai, ce n’était plus la saison… En revanche, j’ai collectionné les points-nœuds sur le réseau pédestre des Monts de Flandre. Sac au dos, j’ai testé pour vous ce génial réseau, entre Saint-Jans-Cappel, le bois du Mont Noir et le parc départemental Marguerite Yourcenar. Sur un sentier des Jacinthes en forme d’hommage à l’écrivain nordiste…

On y trouve notamment la fameuse jacinthe des bois, celle qui a donné son nom au sentier des Jacinthes et qui était si chère au cœur de la première dame entrée à l’Académie française.

Un système unique en France !

Carte-reseau-pedestre-Monts-de-Flandre-NordPour commencer, un petit mot de ces réseaux points-nœuds pédestres, carrément uniques en France !
Quatre d’entre eux sont transfrontaliers, un pied dans le Westhoek (Belgique) et l’autre en Flandre française. Il s’agit des réseaux Dunes de Flandre, Monts de Flandre, Pays du Houblon et Vallée de l’Yser. 
Le cinquième, Pays de Cassel, est entièrement chez nous, en France. Avant de vous lancer, il faudra donc choisir le secteur qui vous intéresse et acheter la carte concernée.

 

Où acheter les cartes ?

Carte-cafes-rando-NordOn les achète dans les divers offices de tourisme des secteurs concernés, au prix de 6 €. Ainsi que sur le site www.jadorelenord.com/boutique (7 € avec les frais de port). 

La pochette contient la carte, un guide touristique du réseau pédestre, un petit dépliant expliquant comment s’en servir ainsi qu’une carte indiquant 54 cafés rando dans le Nord. Toujours utile…

 

Comment se balader sur ce réseau ?

C’est très simple. On choisit un secteur (impossible de tout faire en une seule journée !) et on définit un circuit en regardant de près la carte.
Entre deux points-nœuds, la distance exacte est systématiquement indiquée, ce qui permet de calculer le kilométrage total de sa balade. On note ensuite la liste des points-nœuds à parcourir… ou pas.
Pendant la rando, on se repère aux panneaux rouges (attention, il y en a des verts, mais ils sont pour les vélos !).  Ils indiquent en rouge le point où on se trouve et en blanc (avec une flèche) les points vers lesquels se diriger.

Saint-Jans-Cappel-sentier-des-Jacinthes-panneau

Le sentier des Jacinthes, c’est quoi ?

C’est un sentier déjà existant, qui utilise cependant le réseau des points-nœuds, au départ de Saint-Jans-Cappel et dans le secteur du bois du Mont Noir et du parc départemental Marguerite Yourcenar.
Ce sentier des Jacinthes est conseillé (et détaillé) dans le guide touristique, offert avec la carte du réseau pédestre des Monts de Flandre (page 42).

Saint-Jans-Cappel-sentier-des-Jacinthes-sous-bois-panneau

Le sentier des Jacinthes
en deux versions

On peut le faire en deux options : courte (6,2 km) ou longue (9,5 km), option que nous avons choisie. Il comprend alors 19 points-nœuds et part du n°6, devant le musée Marguerite Yourcenar, à Saint-Jans-Cappel. 

musee-Marguerite-Yourcenar

Le sentier des Jacinthes, pas à pas

Un bug pour commencer !

Partis donc du point n°6, notre premier graal était le point n°5, à 500 mètres de là. Arrivés au croisement des rues Yourcenar, de Bailleul et de Berthen, pas la moindre trace de panneau…
Oui, bien sûr, mon partenaire de balade avait bien dit qu’il fallait prendre la rue de la Blanchisserie. Mais moi, têtue, j’ai préféré continuer rue de Berthen, au motif « qu’il y a toujours un panneau au croisement quand il faut changer de direction ». 500 mètres ou plus pour rien puisqu’il a finalement fallu rebrousser chemin, pour emprunter cette fameuse rue de la Blanchisserie. Alors un conseil, regardez bien la carte entre les points n° 6 et 5 ! 

Saint-Jans-Cappel-sentier-des-Jacinthes-panneau-points-noeuds

Belle campagne à l’horizon

Après ce mauvais départ sur le sentier des Jacinthes, quelques centaines de mètres entre les maisons puis à nous la belle campagne ! Ciel bleu, personne sur le chemin, juste les champs qui ondoient, le bonheur !

Saint-Jans-Cappel-sentier-des-Jacinthes-paysage

Au point n°8, on prend à gauche toute, sur le chemin du Coin du loup, d’abord rectiligne puis qui tourne légèrement à droite.

Saint-Jans-Cappel-sentier-des-Jacinthes-panneau-et-fleurs

Deuxième (et dernier) bug

Deuxième piège de ce sentier des Jacinthes, au niveau de la chapelle Notre-Dame de Bon Secours.  Partis sur notre lancée, nous avons continué tout droit alors qu’il fallait partir à gauche toute. Non, pas le chemin juste à gauche de la chapelle, que vous voyez. Un autre, qu’on ne voit pas sur la photo, qui part vraiment tout à gauche…
Je vous donne la photo de cette chapelle, alors ouvrez bien l’œil !

Saint-Jans-Cappel-sentier-des-Jacinthes-chapelle

Dans le bois du Mont Noir

Là, très vite, vous entrerez dans le bois du Mont Noir, sans doute le plus joli tronçon de ce sentier des Jacinthes. On change radicalement d’ambiance, abrité par les grands arbres. Le soleil joue à cache-cache à travers les branches et un peu de fraîcheur ne fait pas de mal, d’autant que cela commence à grimper sérieusement !

Saint-Jans-Cappel-sentier-des-Jacinthes-sous-bois

Normal, on se trouve dans le bois du Mont Noir, l’un des monts de Flandre… Ce n’est pas l’Éverest non plus mais, peu habituée aux sommets, je commence à souffler…

Saint-Jans-Cappel-sentier-des-Jacinthes-sous-bois-chemin

Heureusement, quelques panneaux en lien avec l’environnement et l’œuvre de Marguerite Yourcenar sont l’occasion de courtes pauses…

Saint-Jans-Cappel-sentier-des-Jacinthes-panneau-dans-sous-bois

On sort brièvement du bois, le temps d’admirer la belle campagne flamande qui court dans le lointain et embrasse l’horizon bleuté.

Saint-Jans-Cappel-sentier-des-Jacinthes-panneau-info-plaine

Propriété familiale

Voici le parc départemental Marguerite Yourcenar, domaine naturel remarquable, composé de milieux variés et abritant une faune et une flore sauvages, typiques de la Flandre intérieure. On y trouve notamment la fameuse jacinthe des bois, celle qui a donné son nom au sentier des Jacinthes et qui était si chère au cœur de la première dame entrée à l’Académie française.

Saint-Jans-Cappel-sentier-des-Jacinthes-site-departemental-Marguerite-Yourcenar

C’est là, dans ce parc, que se cache la propriété familiale des ancêtres de l’auteur des Mémoires d’Hadrien, les Cleenewerck de Crayencour. L’immense maison surgit au coin du bois, blottie dans la nature.

Saint-Jans-Cappel-sentier-des-Jacinthes-maison-Marguerite-Yourcenar-arriere

La Villa Marguerite Yourcenar est aujourd’hui un centre départemental de résidence, ouvert aux écrivains européens, qui viennent travailler dans ce site très inspirant.

Saint-Jans-Cappel-sentier-des-Jacinthes-maison-Marguerite-Yourcenar-avant

Purgatoire en vue…

Saint-Jans-Cappel-sentier-des-Jacinthes-chevaux

C’est à deux pas de la Villa, installés sur l’unique banc du sentier des Jacinthes (enfin je crois…) que nous avons pique-niqué à l’ombre. Avant de prendre la clef des champs, en pleine campagne, vers le lieu-dit Le Purgatoire. Je n’ai pas noté l’endroit exact, mais quelque part du côté du point 97 ou 36, il y a un passage improbable, super étroit et bordé de belles orties. On s’est dit un moment qu’on s’était trompé. Mais non, on était sur le bon chemin…

Saint-Jans-Cappel-sentier-des-Jacinthes-marcheuse

Du côté du Purgatoire, on croise non pas le diable mais toute une zone de houblonnières. Pour répondre à la demande des brasseries artisanales, toujours plus nombreuses et en quête de houblon local, de nouvelles houblonnières font d’ailleurs leur apparition dans le paysage…

Saint-Jans-Cappel-sentier-des-Jacinthes-cycliste

Saint-Jans-Cappel-sentier-des-Jacinthes-houblonnieres

Saint-Jans-Cappel-sentier-des-Jacinthes-panneau-houblonniere

Art topiaire en Flandre

Après le point 74, on s’arrête quelques instants à la pépinière J.-M. Bécart, où le patron est entrain de tailler des arbustes beaux comme des sculptures.  Petite causette par-dessus la haie et on promet de revenir un jour pour voir cet art de plus près. Pourquoi pas avec mon frère Vincent, grand fan de topiaires…

Saint-Jans-Cappel-sentier-des-Jacinthes-arbres-tailles

Il y aura encore des champs de blé, des champs d’orge, des houblonnières, des coquelicots et, au loin, l’église de Saint-Jans-Cappel qui se rapproche.
Au point n°5, on retrouve le village et la route empruntée au départ de la balade.

Saint-Jans-Cappel-sentier-des-Jacinthes-champ-ble

Encore quelques minutes et revoici l’intersection des rues de Bailleul et de Berthen et, au coin de la rue Marguerite Yourcenar, cette maison avec ses volets si typiques.

Saint-Jans-Cappel-sentier-des-Jacinthes-volet-flamand

Sentier des Jacinthes, le bilan…

Saint-Jans-Cappel-sentier-des-Jacinthes-bilan-appli Au final, avec les tours et les détours, nous avons parcouru 11,4 km et 15 603 pas ! Le tout en 2 heures et 44 minutes, pique-nique et (mille) pauses comprises. 

L’idéal bien sûr aurait été de visiter le musée Marguerite Yourcenar pour compléter la promenade et pénétrer plus avant dans l’univers et l’œuvre de la grande dame de la littérature française. Mais le Covid-19 en avait décidé autrement… 

Musée Marguerite Yourcenar

55 rue Marguerite Yourcenar, 59 270 Saint-Jans-Cappel

03 28 42 20 20

www.museeyourcenar.fr

Découvrez aussi
Réseau points-nœuds vélo dans les Monts de Flandre, plein de surprises en chemin

2 Commentaire(s)

  1. NADINE BAUSSART Répondre

    bonjour , très beau reportage et belles photos , je connais le parcours , nous le faisons régulièrement avec le club rando … Merci

    • Annetomczak07 Répondre

      Merci Nadine de me lire. Je vous souhaite plein de belles balades en Hauts-de-France !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigate