À Amiens, avec Chroma, la cathédrale enfile ses habits de couleur

Magique, envoûtant, époustouflant, impressionnant, fantastique… Je n’ai pas de mots assez forts pour exprimer l’émerveillement ressenti devant Chroma. Ce spectacle, qui fait vivre et vibrer la façade de la cathédrale d’Amiens, est donné tous les soirs, à 19 h, jusqu’au 31 décembre. Une magnifique idée de sortie pour cette période de fêtes !

Chroma est plus une expérience qu’un spectacle classique. Ici pas d’histoire, pas de voix off. Juste un enchaînement de musiques, souvent contemporaines, et d’images animées somptueuses…

Tous les soirs, c’est pareil. À la nuit tombée, le parvis de la cathédrale d’Amiens se couvre de spectacteurs venus voir la cathédrale enfiler ses habits de lumière. L’autre soir, quand j’y étais, il faisait bien frisquet. À peine au-dessus de zéro. Pourtant, le monde était au rendez-vous ! 

Amiens Chroma dix

Il est vrai que le nouveau spectacle, inauguré en juin 2017, en vaut largement la peine. Spectre Lab, le studio créatif qui l’a imaginé, n’est pas un débutant en la matière. Il a ainsi créé les spectacles « L’arc de triomphe fête le Nouvel An » en 2015 et 2017. Il a aussi participé au parcours nocturne du Mont-Saint-Michel. Et a apporté son talent à la cérémonie d’ouverture du championnat du monde de boxe au Qatar. Pas des débutants je vous dis !

Amiens Chroma douze

Côté technique, le dispositif fait forcément appel à de la haute technologie. Six vidéo projecteurs 4 K, de très haute définition, sont implantés dans des cabines sur la place de la cathédrale.

Amiens Chroma quatorze

Ils restituent la polychromie telle qu’elle existait au XIIIe siècle, avec un niveau de précision permettant de repeindre les yeux des statues ou de leur mettre un peu de rose aux joues. 

Mais aussi de rendre à l’édifice les couleurs vives qui étaient les siennes au Moyen Âge.

Amiens Chroma cathédrale polychrome

Je vous aurai tout dit quand j’aurai précisé que Spectre Lab s’est appuyé, pour la restitution des polychromies, sur les travaux de Michel Pastoureau. Professeur à la Sorbonne (notamment), l’homme est mondialement connu pour ses travaux sur l’histoire des couleurs en Occident. Du très lourd donc ! 

Amiens Chroma treize

Sous-titré « L’Expérience monumentale », Chroma est en effet plus une expérience qu’un spectacle classique. Ici pas d’histoire, pas de voix off. Juste un enchaînement de musiques, souvent contemporaines, et d’images animées somptueuses, qui donnent vie à la façade de cette cathédrale construite (pour le gros œuvre en tout cas) en moins de 50 ans. 

Amiens Chroma cathédrale

Derrière les images, se cachent toute une série d’allusions historiques. La coquille pour évoquer le pèlerinage vers Compostelle. 

Ou les étoffes bleues, dont se couvre l’édifice, pour évoquer le waide ou bleu d’Amiens, cette plante tinctoriale qui a assuré la prospérité économique de la ville. 

Amiens Chroma onze

Mais, bien sûr, on peut aussi se contenter d’apprécier l’immense beauté du spectacle, sans se poser trop de questions…

Le spectacle son et lumière dure une grosse vingtaine de minutes. Après les dernières notes, les éclairages se font fixes pour redonner leurs couleurs d’origine aux saints, apôtres et autres figures de pierre. Le temps d’un gros quart d’heure, on se trouve alors devant la cathédrale telle qu’elle était au Moyen Âge. Et c’est vraiment magique ! 

Amiens Chroma statues de près

Vous l’avez compris, je vous conseille d’y courir avant le 31 décembre ! L’hiver apporte une dimension magique supplémentaire, je trouve. Mais si vous n’avez plus le temps, notez d’ores et déjà à votre agenda tout neuf que le spectacle reprendra à la mi-juin et ce pour trois mois. Les horaires sont cependant plus tardifs, 22 h 45 en juin, 22 h 30 en juillet, 22 h en août et 21 h 45 en septembre. 

Amiens Chroma huit

En attendant, j’ai une petite suggestion à faire à Amiens Métropole ou à la ville, je ne sais pas trop. C’est d’éclairer la cathédrale avant et après le spectacle et pas seulement pendant une quarantaine de minutes. J’ai discuté avec des Amiénois et tous regrettent qu’en-dehors de Chroma la cathédrale soit une immense masse noire dans la nuit. Évidemment, cela a un coût, sans doute conséquent. Mais le jeu n’en vaut-il pas la chandelle ?

Chroma en pratique

Tous les soirs, jusqu’au 31 décembre, à 19 h, sur le parvis de la cathédrale. Le spectacle reprendra à partir de la mi-juin et jusqu’à la mi-septembre.

Spectacle de 20 minutes environ, suivi de la mise en lumière de la façade.

Gratuit 

Tél. 03 22 71 60 50.

www.cathedrale-amiens.fr

Une appli gratuite « Chroma » est disponible sur App Store et sur Google Play. 

 

Découvrez aussi Aux portes de la baie de Somme, L’Atelier comme une fabrique à bonheur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Navigate