J’ai testé « Les Toquées by Benoît Bernard » : peut mieux faire !

Vous le savez si vous avez l’habitude de me lire. Plus au nord est un blog de coups de cœur, de bonnes adresses et de pépites découvertes au fil de mes pérégrinations. Seulement voilà, je suis aussi journaliste. J’aime être au courant des nouveautés et j’aime surtout me faire ma propre opinion. Du coup, j’ai eu envie de tester la nouvelle table lilloise des « Toquées by Benoît Bernard », comme c’est écrit sur la vitrine. Une soirée joyeuse avec de bons amis, un cadre enchanteur mais une expérience gustative très moyenne. Je vous raconte…

Mais quelle déception pour les truffes ! Pas le moindre goût ni dans les lamelles ni dans les pépites cachées dans les choux. Juste un peu de croquant et rien d’autre.

 

Curieuse de découvrir la nouvelle table de Benoît Bernard, je l’étais ! J’ai le bonhomme à l’œil depuis des années. Presque des décennies. Je l’ai connu au temps où il exerçait ses talents au 180, sur le Grand Boulevard, entre Tourcoing et Roubaix. Je l’ai suivi à la Laiterie de Lambersart. Et, grâce à mon journal préféré qui en donnait de temps en temps des nouvelles, j’ai continué à suivre ses aventures à l’autre bout du monde, notamment à Madagascar. Tout cela pour vous dire que j’apprécie depuis un bail ce chef bourru et peu conventionnel. Et qu’en poussant la porte des Toquées, l’autre soir, je m’attendais vraiment au meilleur…

Les Toquées Lille grille entrée

Des amis fins gastronomes m’accompagnaient.  Auteurs de plusieurs centaines d’avis sur Tripadvisor, dans plus de 50 villes du monde. Vous voyez le genre. De grands voyageurs, de vrais habitués de bonnes tables ici et ailleurs. Et des compagnons idéaux pour m’aider à me faire un juste avis, même si l’exercice m’est plutôt familier…

Tout avait donc bien commencé dans la très belle maison bourgeoise du quai Géry Legrand, à Lille. Où on observe, derrière des portes vitrées, le ballet en cuisine.

Les Toquées Lille salle cheminée

Jolie ambiance sereine et chic dans la salle. Petits bouquets champêtres sur les tables.
Un cocon plein de charme, où le bon goût règne en maître.

Les Toquées Lille couloir escalierTout avait donc bien commencé lorsque nos verres de vin (pour moi un Côte du Marmandais d’Elian Da Ros) sont arrivés, accompagnés de la première mise en bouche, un petit croque-monsieur à la truffe, croustillant et  parfumé. Escorté par de succulentes petites tomates du jardin.

Les Toquées Lille - mini croque-monsieurDeuxième mise en bouche, autre petit plaisir avec un espuma de moule de bouchot, œufs de saumon et graines de courge. La quintessence du goût de la moule, drapée dans une texture légère, légère… 

Et ce n’était pas fini puisqu’une troisième mise en bouche, des anchois aux salicornes, achevait de clore ce petit cortège apéritif très réussi. Nos papilles étaient prêtes pour la suite. 

Les Toquées Lille - mise en bouche moule bouchot

 

Les Toquées Lille - mise en bouche anchois salicornesÀ ce stade, je me rends compte que je ne vous ai pas parlé de la (trop courte) carte des Toquées. Deux entrées (raie et bar, du poisson uniquement), deux plats (turbot et ris de veau) plus une « viande d’exception » et trois desserts, on ne peut pas dire que le choix soit large…

Du coup, aucun de nous n’a trouvé son bonheur côté entrées. On a opté pour un plat en direct, ce qui a eu l’air de contrarier très légèrement le chef, venu prendre la commande.

Perso, j’ai opté pour « le ris de veau embeurré de choux de Bruxelles truffé » (34 €), un plat que j’adore et que je ne réalise jamais à la maison. 

Les Toquées Lille - ris de veau truffeC’est vrai qu’il a très belle allure, tout couvert de magnifiques lamelles de truffe blanche. Mais les apparences sont parfois trompeuses. Alors oui, le ris de veau était parfaitement cuit et se mariait bien avec le chou de Bruxelles. Mais quelle déception pour ces truffes blanches d’été, devenues un produit très tendance ! Pas le moindre goût ni dans les lamelles ni dans les pépites cachées dans les choux. Juste du croquant et rien d’autre. Oui je sais bien que ces truffes dites aussi de la Saint-Jean sont beaucoup moins fortes en goût que les truffes noires d’hiver. Mais on en attend tout de même des arômes légers et subtils et une certaine longueur en bouche. Las, rien de cela… 

Les Toquées Lille - turbot cèpesDéception aussi pour mes amis. L’un avait choisi « le turbot rôti, cèpes » (36 €), qui s’est révélé fade et en quantité un peu juste (même si escorté par un accompagnement non visible sur cette photo)…
L’autre avait opté pour la viande d’exception, « le faux-filet de chez François Evrard, maturé 1 mois » (36 €), sans grande personnalité. Lui aussi surmonté de truffes insipides. Heureusement que la sublime « purée Robuchon » a en partie sauvé le plat. Je l’ai goûtée. Un vrai délice. 

Les Toquées Lille -pré-dessertHeureusement aussi qu’un avant-dessert nous a remis (un peu) en joie. Même si son apparence ne laissait rien espérer de fou, cette crème au thé vert et jasmin, posée sur un sorbet abricot a sans doute été la meilleure surprise de la soirée ! Une valse à plusieurs temps entre des saveurs délicates. Un dialogue à l’infini entre la finesse du thé, l’élégance du jasmin et la rondeur de l’abricot. Nos papilles apprécient et disent merci !

Les Toquées Lille - fraisesMais pourquoi diable cette créativité et ce génie n’étaient-ils pas de mise dans les vrais desserts ?
Mes « Fraises des Monts du Velay, sponge cake au basilic » (10 €)  m’ont laissé un parfum de déception en bouche. D’excellentes fraises oui, accompagnées de leur petit sorbet, mais aucune magie à l’horizon ! Et un sponge cake davantage éponge que génoise…

Les Toquées Lille - dessert figuesSelon mes amis, rien de fou non plus  côté « Figues, galette de blé noir, crème vanille » (10 €).  Décevant, comme ce dîner qui n’a pas tenu ses promesses et n’a pas apporté les éblouissements gustatifs espérés.  Aucun souvenir exceptionnel à ranger dans sa mémoire et, du coup, un rapport qualité-prix très discutable. Davantage justifié par  le nom du chef et sa réputation médiatique que par le plaisir éprouvé.

Les Toquées Lille entréeAlors, comme dit la pub, a-t-on envie de conseiller à ses amis quelque chose de moyen ? Pas vraiment. Je n’ai donc pas envie de vous recommander les Toquées version Benoît Bernard, vous l’avez compris. Ce qui ne vous empêche nullement d’aller vous faire votre propre opinion. Et de juger en votre âme et conscience, comme je l’ai fait. Mais surtout avec votre langue et votre palais !

Les Toquées en pratique

Les Toquées Lille table mise 110, quai Géry Legrand, Lille.

www.lestoquees.com

Ouvert du mardi au samedi, midi et soir.

Entrées 15/21 €.  Plats 34/36 €. Desserts 10 €.
Menu déjeuner 31 €.
Menu gastronomique servi à l’ensemble des convives de la table, 3 services 55 €, 4 services 65 €.

Nous avons payé notre repas, 171 € pour trois. 

 

Découvrez aussi L’Épicure à La Madeleine : une vraie petite pépite !

8 Commentaire(s)

  1. Le cadre, la déco et même les photos donnent pourtant très envie. Dommage, visiblement la mayonnaise n’a pas pris…

    • Annetomczak07 Répondre

      Le cadre et la déco sont sublimes en effet. Tant mieux si les photos donnent envie… mais il manque le goût, les saveurs, un peu trop absentes…

  2. Bonjour Madame Tomszak, Je me permets de commenter votre avis sur votre expérience dans notre établissement . Effectivement , nous nous connaissons depuis le 180 et vous avez acquis tout au long de ces années une légitimité qui me fait m’étonner que vous ayez associé à votre démarche des amis fusse à la légitimité issue ….de la rédaction d’avis sur TripAdvisor….
    Bien entendu que notre restaurant ouvert depuis quelques jours à votre passage devait encore progresser , une connaisseuse avertie telle que vous ne peut que se douter du travail qu’un nouveau chef quelque soit son passé doit réaliser lorsqu’il doit, fin aout au retour des vacances d’un personnel « hérité » de l’ancienne équipe , démarrer cette nouvelle aventure . Pour en revenir à votre expérience qui a semble t il débuté avec nos trois excellentes 😉 mises en bouche , je peux comprendre que vous trouviez notre carte courte, elle l’était et s’est d’ailleurs étoffée depuis puisqu’il faut se reconstituer , après 6 ans d’absence de la métropole , un réseau de fournisseurs de produits de qualité . Non, cela ne me contrarie pas que le client opte pour un plat en direct d’autant que la notion de direct est très relative après lesdites 3 mise en bouche . Si cette option était vraiment une crainte, je ne les proposerais pas avec un tel niveau de générosité et de réalisation . Dans ces conditions, il faut avoir une vraie curiosité pour gouter les entrées et se faire un avis qui sera ensuite diffusé aussi largement .Concernant les quantités, il est vrai que nous avons dû procéder à certains ajustements , nombre de clients se « plaignant » eux des quantités trop généreuses…..mais leur avis n’a pas été publié sur internet ensuite relativisant leur portée …..Concernant la truffe, sa saveur aurait en effet pû être plus affirmée, dans ce lot pas au niveau des autres reçus depuis . Par ailleurs, le détail de votre addition , fait apparaitre une quasi absence de vins qui sans pousser à la consommation fait pleinement partie de l’offre d’un restaurant tel que le notre . Vous auriez alors pû commenter notre carte des vins unanimement reconnue et issue d’une vraie recherche personnelle ne laissant à aucun distributeur le soin de la réaliser pour nous . J’aurais aimé pouvoir échanger avec vous sur le sujet , le travail d’une équipe de dix salariés que j’essaye de consolider en dépendant . Bien entendu , notre récente note de 14,5 sur 20 accordée par le gault et Millau juste quelques jours après votre passage et nous plaçant déjà , et sans faire fi des progrès que nous nous attachons à réaliser chaque jour, parmi les meilleures tables de la métropole nous encourage dans cette montée en puissance que vous pourrez , vous aussi, constater lors d’une prochaine venue que vous optiez, d’ailleurs, ou non pour un plat en direct …Je vous y accueillerai avec un grand plaisir….

    • Annetomczak07 Répondre

      Merci de votre retour ! J’aime le débat et j’aime aussi les gens qui défendent leur travail comme vous le faites !
      Oui je suis venue très vite aux Toquées, dès la fin août. Car Plus au nord est un blog de journaliste aimant la fraîcheur… et pas que dans l’assiette ! Les nombreuses vues de l’article et les partages sur Facebook ont d’ailleurs montré que j’ai eu raison de donner très vite un avis assis sur une expérience et pas une simple pub.
      Dommage que vous ayez étoffé votre carte… après notre passage. J’aurais vraiment souhaité prendre une entrée mais comment faire un choix entre deux mets qui ne plaisent pas ? Dommage surtout que vous ayez utilisé une truffe issue d’un « lot qui n’était pas au niveau des autres reçus depuis ». Vous comprendrez bien que le client juge ce qu’il a dans l’assiette et cela uniquement… Et je m’étonne que vous serviez un produit qui n’est pas au top alors même que vous fondez votre cuisine sur l’excellence des produits et des fournisseurs.
      Bonne continuation à vous et longue vie aux Toquées !

  3. 50 euros pour déguster 4 vins très moyens soit un quart de verre à boire ou recracher…15 dans une salle dérangés par des passages de personnels…un power point à l appui certes de qualité….ça fait très cher….belle affaire pour le formateur ….soit 700 euros nets deduction faite des 50 euros max pour les 4 bouteilles de la soirée…bien vu !!!

Laisser un commentaire

Navigate