J’ai testé la rando Les Étangs entre Écourt-Saint-Quentin et Palluel

En ces temps covidiens, quelle meilleure activité que la randonnée ? Toujours disponible, gratuite et bonne pour la santé, une rando vaut de l’or par les temps qui courent… Plutôt que d’attendre l’hypothétique réouverture des musées et des restos, je me suis donc lancée avec ma copine Géraldine pour 10 km de marche. Sur le territoire de la communauté de communes d’Osartis-Marquion, nous avons parcouru le circuit intitulé Les Étangs, sous une très belle lumière d’hiver…

On reste un bon moment à admirer ce paysage si apaisant. Je m’imagine être au Canada, dans une région de grands lacs. Je crois bien que je suis (sacrément) en manque de voyages… 

Non, nous n’avons pas fredonné la chanson de Jane Birkin, La Gadoue, chemin faisant. Mais nous aurions pu… Car, au lendemain d’une journée de pluie, cette gadoue nous a un peu compliqué la tâche… c’est le moins qu’on puisse dire. Mille fois j’ai glissé, mille fois j’ai failli m’étaler dans une jolie flaque de boue. Mais, au final, aucune chute et juste des baskets et un pantalon méga crottés…

Chaussures-pleines-de-boue

Les-Etangs-Osartis-Marquion-depliant-couverture

Pour le reste, quelle jolie balade ! De beaux chemins, les marais de Becquerel, du Grand Clair et l’étang de Rumaucourt à admirer en route, des ambiances et des lumières changeantes au fil des kilomètres, oui vraiment, c’est une chouette rando que ce circuit n°6 ! Baptisé Les Étangs, il est proposé par Osartis-Marquion, la communauté de communes située très grosso modo entre Arras et Cambrai.

Les-Etangs-Osartis-Marquion-plan-sur-depliant

À nous l’aventure…

Comme indiqué sur le plan, nous sommes parties du village d’Écourt-Saint-Quentin. Là, place du Bicentenaire, il y a tout l’espace voulu pour se garer ainsi qu’un panneau détaillant les circuits de promenade, dont Les Étangs. Et même une baraque à frites juste de l’autre côté de la rue. 

Les-Etangs-Osartis-Marquion-panneau
Baraque-a-frites-Au-Comptoir-a-frites

Il était midi lorsque nous sommes arrivées à Écourt, autant dire que ce marchand de frites tombait à pic… même si nous avions prévu sandwiches, eau et café dans notre sac à dos. Sachant que 10 longs kilomètres nous attendaient, nous avons cédé à la tentation sans aucun état d’âme. Avec même un petit muret pour notre pause repas.

Les-Etangs-Osartis-Marquion-pause-frites

Ceci fait, à nous l’aventure ! Après la traversée du village d’Écourt-Saint-Quentin, avec ses grandes fermes et son petit patrimoine religieux, bifurcation à droite au bout de la rue Porkien, vers Les Étangs. 

Les-Etangs-Osartis-Marquion-grande-ferme

Les-Etangs-Osartis-Marquion-chapelle

Les-Etangs-Osartis-Marquion-panneau-cyclo

Quelques centaines de mètres seulement et pourtant quel changement d’ambiance ! Une grande étendue d’eau, des nuages qui moutonnent et un beau chemin macadamisé, comme une invitation à avancer entre les arbres déplumés.

Les-Etangs-Osartis-Marquion-bord-etang

Les-Etangs-Osartis-Marquion-Anne-sur-chemin

Comme un cadeau du ciel

Nous voici déjà à une croisée des chemins. Bien sûr, nous prenons à gauche sur le circuit Les Étangs, vers le marais de Becquerel. C’est le terrain de jeu favori de ce chevalier de la gaule, seul au monde mais néanmoins partant pour une petite causette…

Les-Etangs-Osartis-Marquion-panneau-deux-circuits

Les-Etangs-Osartis-Marquion-pecheur

Le temps de traverser une petite passerelle et nous voici sur la D13 qui mène à Palluel.  Les champs, la riche terre du Nord et un ciel toujours aussi bleu… Cette journée de décembre est comme un cadeau du ciel, entre jours de pluie et tracasseries covidiennes. 

Les-Etangs-Osartis-Marquion-petit-pont

Les-Etangs-Osartis-Marquion-champ-et-village

Nous voilà déjà à Palluel. Je note que le nom de ce village s’écrit avec 2 L… comme les deux ailes de l’enthousiaste randonneur.

Les-Etangs-Osartis-Marquion-panneau-Palluel

Les étangs, quel calme apaisant !

À notre gauche, le marais du Grand Clair déroule son miroir d’eau sous le ciel orné de petits nuages. Avec Géraldine, on reste un bon moment à admirer ce paysage si apaisant. Je m’imagine être au Canada, dans une région de grands lacs. Je crois bien que je suis (sacrément) en manque de voyages…

Les-Etangs-Osartis-Marquion-etang-et-barque

Les-Etangs-Osartis-Marquion-etang-grand-angle-avec-Geraldine

Les-Etangs-Osartis-Marquion-barque-sous-toit

Je ne suis pas seule à rêver ici de vacances. Le long du marais, plusieurs caravanes et petits chalets blancs indiquent que Palluel a ses habitués.

Les-Etangs-Osartis-Marquion-baraque-vacances

Encore quelques pas et voici l’église, plantée au centre du village. Presqu’à côté, le magasin « La Qualité du Père François », réputé notamment pour son ail, est fermé lui aussi à cause du Covid. 

Les-Etangs-Osartis-Marquion-eglise-Palluel

Les-Etangs-Osartis-Marquion-La-Qualite-du-pere-Francois-ail

Qu’à cela ne tienne, on continue sur le sentier GR 121 jusqu’au pied du pont du canal du Nord. Sans le franchir, on part vers la droite jusqu’au long ruban vert-bleu, sur lequel glisse une interminable péniche. 

Les-Etangs-Osartis-Marquion-croisee-chemins

Les-Etangs-Osartis-Marquion-peniche-canal-du-Nord

Des cygnes pour finir mon sandwich

On suit ensuite le chemin de halage, on s’amuse avec nos ombres portées, on s’arrête le temps d’un selfie puis on pénètre dans le Vieux Marais. Et là, la gadoue, la gadoue, la gadoue… 

En-chemin

Ombres-champ

Selfie

boue

Les pieds dans la boue mais les yeux tournés vers les photogéniques paysages qui se succèdent. Simples mais pourtant si beaux. 

Les-Etangs-Osartis-Marquion

Tas-de-bois

Pas le temps de faire un détour jusqu’au menhir le Gros Caillou.  L’heure tourne et pas envie de se perdre dans le Vieux Marais à la nuit tombée ! On continue donc sagement notre route sur le circuit Les Étangs, jusqu’à celui de Rumaucourt. 

Les-Etangs-Osartis-Marquion-panneau-bord-eau

Un panneau nous propose de reconnaître les oiseaux du marais. Pas vraiment utile pour ce gracieux couple de cygnes, qui ne se fait pas prier pour finir le dernier bout de mon sandwich de midi.

Les-Etangs-Osartis-Marquion-cygnes

Moins de 3 heures

Mauvaise idée, très mauvaise idée car c’est subitement toute une famille de canards, sortie je ne sais d’où, qui vient quêter sa part du festin. Démunie, je prends la poudre d’escampette, la cohorte de volatiles à mes trousses… 

canards

Encore quelques minutes de marche, le temps de contourner le stade de football, et nous revoici sur la D13 puis sur la place du Bicentenaire. Le Comptoir à frites a fermé boutique. Il est un peu plus de 15 h 30. Parties à 12 h 45, nous aurons bouclé ce circuit Les Étangs en moins de trois heures… malgré les nombreux arrêts photo. Le dépliant d’Osartis-Marquion indique un temps de 3 h 20 pour parcourir les 10 km. Hourra, nous avons fait mieux que des marcheurs moyens ! 

Les-Etangs-Osartis-Marquion-Geraldine-chemin-large

Les Étangs en pratique

Télécharger gratuitement la balade ? Rendez-vous sur www.cc-osartis.com

(Dans l’onglet Tourisme, aller sur Promenades et découvertes nature, choisir le circuit n°6 Les Étangs puis téléchargez-le). 

Sinon, les circuits rando sont également disponibles en version papier dans les mairies des 49 communes d’Osartis-Marquion, au siège de la communauté de communes (ZAC, rue Jean-Monnet à Vitry-en-Artois) ainsi que dans les annexes de Vitry-en-Artois (21 rue de l’École Maternelle) et de Marquion (75, rue de la Chapelle). 

Manger une frite avant de partir ? Rendez-vous au Comptoir à frites, rue Henri-Barbusse à Écourt-Saint-Quentin. Pour vérifier l’ouverture : 06 50 82 62 38.

Acheter de bons produits fumés et marinés à base de saumon et canard ?  La Carpe d’Or, 100 rue de Palluel à Écourt-Saint-Quentin. 06 71 92 85 75 et www.lacarpedor62.fr

Découvrir tous les bons produits du secteur ? Rendez-vous sur www.cc-osartis.com, dans la rubrique Tourisme, puis Se restaurer et goûter au plaisir des produits locaux, puis Produits en circuits courts.

Découvrez aussi Dans le marais audomarois, éloge de la lenteur et sérénité

6 Commentaire(s)

    • Annetomczak07 Répondre

      Mille mercis Baudoin ! Je vous souhaite de belles balades, avec Plus au nord… ou pas

  1. Bonjour, merci pour cet excellent récit, çà me rappelle ma jeunesse à Ecourt st Quentin. Je faisais une partie de ce chemin à vélo en 1967 lorsque j’ai fait mon service militaire à Epinoy. Encore merci. Je vous souhaite une bonne et heureuse année 2021. André

    • Annetomczak07 Répondre

      Merci pour ce souvenir, André ! Belle année 2021 à vous aussi, meilleure que 2020 j’espère…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigate