À Reykjavik, trois bonnes adresses pour passer la nuit

Il y avait un moment que je n’avais pas quitté mon terrain de jeu favori, entre Hauts-de-France et Belgique. Fin février, j’ai donc mis le cap sur l’Islande, à Reykjavik, vraiment plus au nord. Pour une fois, je n’alimenterai pas la rubrique « Où manger ». Non, je n’ai pas fait ceinture ! C’est juste que l’Islande n’est pas une destination gastronomique. Et que la vie y est méga chère. Du coup, j’ai adopté un régime « fish and chips » acceptable pour le porte-monnaie, même si horrible pour la ligne. Pas de chouettes restos à vous donner donc (le poisson est frais et bon partout…) mais trois bonnes adresses pour dormir. De raisonnable à vraiment chère. Bienvenue en Islande…

J’ai fait cet effort pour vous, histoire de pouvoir vous conseiller un hébergement raisonnable. Quitte à me balader en pyjama, en sortant de la douche, devant un Péruvien, deux Italiennes et un Malaisien…

Icelandair avion ciel

Vous l’avez compris. Si vous cherchez une destination bon marché, oubliez tout de suite l’Islande ! J’ai frôlé la syncope plus d’une fois en regardant les étiquettes ou les prix sur les cartes. Autant dire que si vous trouvez un billet d’avion à prix correct avec Icelandair, la compagnie nationale (icelandair.com)  que j’avais choisie, ou Wow, la compagnie low cost islandaise (wowair.com), il faudra en revanche prévoir un budget conséquent pour l’hébergement. 

Nordurey Guesthouse, pour être (un peu) comme chez soi

En hiver, quand camping et mobil-home sont impensables, l’une des solutions les moins onéreuses reste la guesthouse. Alors oui, c’est vrai, elle n’a souvent de maison d’hôtes que le nom. De plus en plus souvent, on ne loge pas au domicile de gentils propriétaires, toujours prêts à donner de bons conseils. Et le contact avec eux se limite à un mail, commençant certes par « Dear Anne » mais dont le seul but est de donner un code secret.

Islande Reykjavik vu du hautCelui qui permettra d’ouvrir la porte de la « guest » puis de récupérer la clef de sa chambre dans un mini coffre-fort, nécessitant lui aussi un code secret. 

Islande Reykjavik Nordurey guesthouse extérieurC’est d’ailleurs ce qui nous attendait à la Nordurey Guesthouse, située sur Snorrabraut, l’un des grands axes de Reykjavik, pas dans l’hyper-centre mais accessible sans problème à pied.
De l’extérieur, je dois dire que la maison n’était pas super engageante.
Heureusement, l’intérieur était plus chaleureux… Ceci étant, je n’aurais normalement pas choisi cette guesthouse pour y passer une nuit. Pourquoi ? Parce qu’elle ne propose que des salles de bain partagées (une par étage). Et que moi je trouve que disposer de sa salle de bain n’est vraiment pas un luxe. J’ai toutefois fait cet effort pour vous, histoire de vous conseiller un hébergement raisonnable… Quitte à me balader en pyjama, en sortant de la douche, devant un Péruvien, deux Italiennes et un Malaisien… 😡Islande Reykjavik Nordurey guesthouse chambre

Du coup, pour compenser l’absence de salle de bain, j’avais pris une chambre double supérieure.
Avec un grand lit, mais aussi un sofa pouvant accueillir deux personnes supplémentaires.

Islande Reykjavik pula Même si on en a seulement profité pour improviser le petit déj, Nordurey Guesthouse offre aussi une  très jolie cuisine. Bien équipée, toute blanche, lumineuse et nickel, comme toute la maison d’ailleurs. Du coup, 117 € pour la nuit (sans petit déj bien sûr), c’est plutôt correct pour l’Islande, surtout si cela permet de se faire à manger (ce qu’on n’a pas fait, pas envie d’aller faire des courses…).

Islande Reykjavik Nordurey guesthouse cuisineNordurey Guesthouse, Snorrabraut 71, 105 Reykjavik.
nordurey.is

CenterHotel Arnarhvoll, pour sa vue mer et son spa

Après cette première nuit en « guest », il était temps de se faire un peu plus plaisir… J’ai donc opté pour l’Arnarhvoll, un hôtel 4* du groupe Centerhotels.

Ce qui m’a décidée ? Sa position en bord de mer, à quelques minutes à pied de l’hyper-centre, juste en face de la célèbre Harpa, l’emblématique salle de concert de Reykjavik.

Islande Reykjavik harpa nuitDu coup, j’ai pris une chambre luxe vue mer, ce qui me semble obligatoire quand on se trouve dans une ville côtière… Prix de cette petite folie : 298 € la nuit, petits déjeuners compris. Oui, quand même ! Je vous avais prévenus : Reykjavik est hors de prix…

Islande Reykjavik center hotel Arnarhvoll chambreUne chambre contemporaine, bien équipée mais pas dingue non plus, dont le principal luxe était une série de hautes fenêtres donnant sur la mer. Mais aussi un large coin vestiaire pour ranger valises, habits et tout ce qui encombre une chambre généralement…

Islande Reykjavik Center hotel Arnarhvoll chambre vue mer

L’autre atout du CenterHotel Arnarhvoll est son restaurant (où est servi le petit déj) et son bar, tout là-haut dans le ciel, au huitième étage.

Islande Reykjavik bar Center hotel Arnarhvoll

De là aussi, on a une superbe vue sur la Harpa, le port et les montagnes volcaniques au loin.

Islande Reykjavik harpa vue de Center hotel ArnarhvollMais le vrai petit plus du CenterHotel Arnarhvoll de Reykjavik est, pour moi, son espace bien-être. Normalement proposé au prix de 20 € par personne, il était gratuit pour nous, heureux occupants d’une chambre luxe. Du coup, en fin d’après-midi, on a filé au sauna puis au « hot tub », entendez par là bain chaud. Très chaud même, pas loin de 40°. Un vrai moment de zénitude dans le petit bassin en pierre de lave entouré de bougies…

Islande Reykjavik Center hotel Arnarhvoll spaPuis on s’est posé un moment dans l’espace repos, complètement KO par ce (trop) long bain chaud.

Islande Reykjavik Center hotel Arnarhvoll spa salle reposCenterHotel Arnarhvoll, Ingolfsstraeti 1, Reykjavik.

centerhotels.com

Eyja Guldsmeden Hotel, pour sa déco scandinave et cosy

Avec tout cela, je n’avais pas (encore) réalisé mon rêve d’ambiance plus au nord, avec peaux de bête, bois naturel et plaids moelleux. Le genre d’endroit où on a envie de se poser quand on approche du Cercle polaire…

Islande Reykjavik Eyja hotel extérieurC’est au Eyja Guldsmeden Hotel de Reykjavik, un 4* un peu à l’écart du centre (environ  20 minutes à pied), que j’ai assouvi ce petit fantasme scandinave (le groupe compte pas mal d’établissements, notamment à Copenhague et Oslo). Mon compagnon a adoré la chambre, avec son lit à baldaquin et son petit canapé coiffé d’une peau de bête à longs poils. So cosy…

Islande Reyksjavik hotel Eyja Guldsmeden lit

Islande Reykjavik hotel Eyja Guldsmeden canapé

Perso, j’ai surtout aimé les parties communes. Le resto-bar, où est servi le copieux petit déjeuner. 

Islande Reykjavik hotel Eyja Guldsmeden restaurantIslande Reykjavik hotel Eyja Guldsmeden wineMais aussi les coins salon, où on peut se poser pour bouquiner, écouter leur (bonne) musique, préparer la journée du lendemain ou attendre son mini-bus pour partir chasser les aurores boréales… 

Islande Reykjavik hotel Eyja Guldsmeden coin salonOn a adoré l’ambiance cool, chaleureuse, écolo et nordique du Eyja et je n’exclus pas de découvrir l’un ou l’autre de leurs autres hôtels, ailleurs en Europe…

Évidemment, le bonheur a un prix. Ici 243 € la nuit, sans le petit déjeuner (24 € par personne).

Islande Reykjavik hotel Eyja salonEyja Guldsmeden Hotel Brautarholt 10-14, 105 Reykjavik (voir carte, au bas de l’article).

guldsmedenhotels.com

Reykjavik en images

Et puisque je ne ferai pas de post sur la ville, voici quelques images prises au hasard de mes périgrinations à Reykjavik. Dans l’ordre, les rives du lac Tjörnin, Solfar ou « Le Voyageur du soleil » face à la mer, l’emblématique église Hallgrimskirkja, la nature en pleine ville, une terrasse au soleil et la folie des Islandais pour le tricot et donc pour la laine. On en trouve partout, même dans les stations-service…

J’ai payé tous les hôtels de ma poche. 

Découvrez aussi En Pologne, Gdansk, l’élégante de la Baltique…

2 Commentaire(s)

  1. Effectivement hors de prix, mais vraiment très cosy (même la guesthouse)… Tes photos sont vraiment très jolies. Hâte de lire un article sur les excursions à faire en Islande.

Laisser un commentaire

Navigate