Hammam Les Cent Ciels à Lille : carrément Marrakech !

Avant l’ouverture déjà, j’en rêvais ! Moins d’un mois après l’ouverture, j’ai donc décidé de tester le  hammam Les Cent Ciels à Lille. Une bonne copine, ma nièce Odile, un maillot de bain et zou, c’est parti pour quelques heures de dépaysement à l’orientale… Dans le plus grand hammam du Nord, si on en croit son site…

« Malgré la vapeur d’eau, l’endroit est assez féérique. Les larges banquettes permettent de s’allonger, tout en écoutant la musique et le clapotis de l’eau de la fontaine. Mais notre boulot du moment est plutôt de s’enduire de savon noir avec le gant en faux crin »

Il neigeait ce dimanche-là sur Lille. J’avais chaussé mes grosses bottes imperméables et fourrées, achetées pour aller à Moscou. Du coup, j’ai éprouvé une impression bizarre en empruntant l’allée pavée bordée de grosses jarres bleues pour arriver au hammam Les Cent Ciels à Lille. Un peu comme si j’entrais au jardin Majorelle de Marrakech en bottes de fourrure…

Réserver son créneau en ligne

Ah oui, il faut dire que l’expérience avait commencé sur le site des Cent Ciels à Lille, l’avant-veille. Prudente, j’étais allée sur internet pour réserver.  Un clic sur les rituels, un autre sur les soins et j’avais opté pour le rituel Vitalité. 58 € (55 € en semaine) pour le hammam tiède et chaud, le sauna, la piscine, le savon noir aux huiles essentielles et le gommage du corps.
J’ai donné les trois noms, les trois adresses mail et les trois numéros de portable (encore des SMS de pub à l’horizon, grrrr !) Puis j’ai cherché un moment où payer et, en désespoir de cause, j’ai appelé le hammam. Accueil sympa et prévenant de la responsable des Cent Ciels à Lille qui m’a expliqué que le paiement se fait sur place. Qui m’a demandé d’arriver avant 11 h pour un gommage à 12 h. Et qui m’a précisé que peignoir, serviette, paréo et tongs étaient fournis sur place. On n’apporte que son maillot et éventuellement son shampooing et son soin.

Les-cent-ciels-lille-comptoir-accueil

Les-cent-ciels-lille-gant-et-savon-noir

Une fois sur place

Du coup, en arrivant, on reçoit des tongs, son gant et son savon noir pour le gommage, en même temps que la clef d’un casier pour laisser ses affaires au vestiaire. Avant d’entrer dans le hammam proprement dit, on ira rendre les trois clefs à l’accueil, qui les échangera contre une carte plastifiée unique. En cas de perte, c’est moins grave…

Dès l’entrée au hammam des Cent Ciels à Lille, le voyage commence. Des parquets en cèdre, des tapis colorés, un chemin de lanternes, on se croirait dans un palais des Mille et une nuits. Partout, des zellige, des terre cuites brutes, du tadelakt. Des portes sculptées, du métal martelé, des tableaux orientalistes dignes d’un Maroc royal. Un parfum d’huiles essentielles flotte dans l’air. Tout invite à la sérénité. Quelque chose nous dit qu’on va passer un bon moment et réussir à lâcher prise…

Les-cent-ciels-lille-autre-vue-couloir

Visite guidée

Côté vestiaire, ne cherchez pas les cabines de déshabillage, il n’y en a pas. Ou alors, si on est vraiment pudique, il faut se rabattre sur la douche… ouverte. Les casiers contiennent peignoir, serviette et paréo. Et sont assez grands pour laisser tout son bazar, y compris les bottes fourrées ! Avant de profiter des installations, Sarah nous fait faire le tour du propriétaire. Excellente idée, qui permet d’avoir une vue d’ensemble des lieux et évite d’errer ensuite entre les salles… Les Cent Ciels à Lille font tout de même 1600 m2…

Arrivées avant 11 h, on a le temps de goûter aux bains romains avant le gommage. Je m’immerge direct dans la piscine à 30°. Avec Odile, on est seules dans le bassin et, sans vue sur le monde extérieur, j’ai l’impression de flotter dans une grosse bulle de bonheur. Pour le jacuzzi et les lits hydro-massants dans une eau à 36°, le bassin chaud à 38° et le bassin glacé à 15°, on verra plus tard.

Les-cent-ciels-lille-piscine

Et le gommage

Il est à présent temps de passer un quart d’heure dans le grand hammam tiède des Cent Ciels à Lille, qui affiche 37°, histoire de préparer notre peau au gommage. Malgré la vapeur d’eau qui rend le monde très flou, l’endroit est assez féérique. Les larges banquettes permettent de s’allonger, tout en écoutant la musique et le clapotis de l’eau de la fontaine. Mais notre boulot du moment est plutôt de s’enduire de savon noir avec le gant en faux crin. Chacune tartine le dos de l’autre. Et on attend l’heure du gommage, prévu à 12 h.

Les-cent-ciels-lille-grand-hammam

On attend, on attend. A 12 h 15, à moitié mortes de chaleur, déshydratées et rouges comme des tomates pelées (le savon noir sur le visage, ce n’était sans doute pas une bonne idée…), on quitte le hammam. Et on s’installe dans le couloir, avec un gobelet d’eau glacée. Ce n’est pas qu’on soit franchement pressées… Mais c’est plutôt que le savon a déjà disparu de la surface de la peau, englouti par l’épiderme.
Bon, l’attente valait quand même le coup. On a droit à un chouette gommage, en simultané, dans une salle pour trois, chacune sur son lit de mosaïques. Un vrai moment entre filles, même si les bavardages s’arrêtent un temps. Après cela, un moment tranquille s’impose dans la salle de repos.

Salles de repos

Peignoir moelleux et thé parfumé. Lit douillet et fond musical. On se relaxe. On profite. On est très loin de ce dimanche neigeux, aux Cent Ciels à Lille. On plane quelque part du côté de la palmeraie de Marrakech et dehors il doit faire beau.

Les-cent-ciels-lille-salle-de-reposEt puisqu’il n’est pas question de quitter Les Cent Ciels à Lille sans avoir tout testé, on ira encore se poser dans la salle de sommeil. Sous le plafond étoilé, dans une quasi obscurité. Un thé à la main, bien sûr. Puis on testera le sauna (35° le matin, 72° en fin d’après-midi !), le hammam chaud (47°) sous un joli dôme, le jacuzzi (qui se met en marche toutes les demi-heures seulement), l’espace balnéo et les autres bains.
Et, un autre jour, on reviendra. Pour tester en plus le restaurant marocain, avec vue sur les bassins, pas encore ouvert lors de notre passage.

Ce que j’ai aimé aux Cent Ciels à Lille

Les-cent-ciels-lille-lavabo

– La beauté de la déco et des matériaux qui viennent tous du Maroc
– Le sourire du personnel
– La visite des installations proposée systématiquement
– La musique planante ou franchement orientale qui favorise le voyage
– Les peignoirs et les serviettes immaculées et moelleuses
– La fontaine à eau fraîche et le thé à la menthe servi à volonté.
– Les bougies un peu partout, remplacées dès qu’elles sont au bout.

Ce que j’ai moins aimé 

Les-cent-ciels-lille-casiers-vestiaire

– Les prix pas franchement démocratiques
– L’absence de cabines individuelles pour se changer
– Le très gros quart d’heure de retard pour le gommage
– L’absence d’une petite pâtisserie orientale avec le thé (promis, on se serait contenté d’une, pas plus !)

J’ai payé mes rituels, soit 116 € pour deux.

En pratique

Les-cent-ciels-lille-lampe

Les Cent Ciels, 64 bd Jean-Baptiste Lebas, LIlle
Tél. 03 20 99 99 59.
http://www.hammam-lescentciels.com/lille
Rituels de 32 à 250 €. Soins de 50 à 160 €.

 

6 Commentaire(s)

  1. Merci pour ce beau site. J ‘ai beaucoup apprécié l’article sur Les Cent Ciels qui tombe à pic. Ce sera le cadeau de Noël pour Emilie et les 2 belles filles ! Bisous Anne et bon réveillon 😙

  2. Merci pour cette superbe adresse. J’en avais déjà entendu parler auparavant, vos photos m’ont conquises! Je compte y passer une aprem entre filles très prochainement. Je viendrai vous raconter mon expérience…

Laisser un commentaire

Navigate