Dans mon couloir, nouvelle verrière et gros coup de neuf

Voilà près d’un an que j’avais réservé mon peintre pour refaire le couloir. Pas encore décidée sur les couleurs, je suis allée chercher l’inspiration sur Pinterest. Et là, oh la la, j’ai vu plein de photos de beaux couloirs avec verrière. Oui, bien sûr, j’aurais pu passer mon chemin. Sauf que l’idée d’une verrière m’avait déjà trotté dans la tête au moment de refaire le salon… L’envie est donc revenue au triple galop, validée par mon amoureux, qui a accepté de relever le défi de poser une verrière en cinq jours chrono…

En revanche, la bonne nouvelle, c’est que mon amoureux est venu faire confinement commun avec moi. Du coup, on a décidé d’installer des spots, ce qui avait été envisagé avant le chantier de la verrièrepuis abandonné faute de temps… 

couloir pallier avant

Avant tout, juste pour le plaisir, je vous redonne une photo du palier de mon couloir datant du jour de l’arrivée dans la maison. Une vieille diapo transformée en photo, de qualité très médiocre, mais qui donne quand même une petite idée… L’horreur, non ? Complètement raccord avec la déco de M. et Mme SansGoût, les précédents propriétaires…

Mais revenons-en à nos moutons. Quand Julien, mon peintre préféré, m’a appelée pour confirmer sa venue le lundi suivant, je me suis dit qu’il était grand temps de me décider pour la couleur des murs de mon couloir. Le vert épinard avait été viré il y a longtemps. Le jaune paille que voici avait aussi fait son temps et le moment était venu de changer d’ambiance…

Couloir-jaune-avant

À cause de Pinterest…

Ni une ni deux, je suis allée sur Pinterest, où j’aime chercher l’inspiration pour la déco. Et là, que vois-je, une superbe verrière d’atelier, puis une autre et encore une autre. Toutes apportent de la lumière et évitent l’effet « tunnel » dans un long couloir. Je réfléchis quelques minutes, je me dis que c’est maintenant ou jamais et j’envoie un message à mon amoureux pour lui demander s’il pourrait se charger de ce chantier… en cinq jours chrono. Réponse positive, enthousiasme en prime ! Et voilà comment, dès le surlendemain, le torchis est tombé côté couloir, mettant à nu brique et poutres…

Couoir-debut-enlevement-torchis-pour-pose-verriere

couloir-torchis-enleve-pour pose-verriere

Entretemps, nous nous sommes mis en quête d’une verrière, d’abord sur divers sites de bricolage. Mon choix s’est finalement porté sur un modèle vu sur leroymerlin.fr, un modèle en six parties (elle existe aussi en 3, 4 et 5 parties), d’un peu moins de 2 mètres de large. Quand on n’a que cinq jours pour mener à bien un chantier, pas question de choisir un modèle sur mesure !  Prix de cette verrière à monter soi-même : 590 €.

Sacré chantier !

Mais revenons un peu en arrière, aux différentes étapes de la préparation. Éric a d’abord démonté les briques et coupé les poutres, en prenant bien soin que la partie au-dessus de la future verrière ne se désolidarise pas du plafond, sur ce mur porteur. Pas envie que la maison s’écroule !

couloir-brique-mise-a-nu-pose-verriere

couloir-ouverture-pose-verriere

couloir-ouverture-mur-pose-verriere

Puis il a réalisé un coffrage avec du map, un produit un peu miraculeux, solide, qui se travaille très bien. Map à recouvrir d’un plâtre de finition pour obtenir un emplacement aux dimensions exactes de la verrière, au millimètre près.

Couloir-verriere-pose-coffrage

Couloir pose verrière coffrage

couloir pose verrière coffrage avec map

Après un temps de séchage, il lui restait (si on peut dire !) à installer la verrière dans son logement. Et là, premier effet waouh ! 

Travaux commencés dimanche (le matin seulement, car le dimanche après-midi le calme est sacré…) et terminés vendredi, mon amoureux a relevé le défi de main de maître, comme toujours ! 

Petits changements côté salon

En attendant que le peintre refasse le mur, un peu abimé dans la bataille, j’ai placé là une commode, qui se trouvait sur le palier du couloir mais pourrait bien rejoindre pour de bon le salon. Et l’effet est tout de suite différent…

verriere-pas-finie-avec-commode

Côté salon, pas de grand problème pour le choix des couleurs. Le grand mur autour de la verrière a été refait en « craie », teinte choisie l’an passé (lire ici). Quant au petit mur près du canapé, je l’ai fait refaire en noir. J’avais beaucoup hésité l’an dernier, sans oser sauter le pas. Puis j’avais regretté, en me disant que mon tableau flamand au cadre vert pâle aurait eu plus d’allure sur du noir… Voilà donc l’avant et l’après…

Salon coin canapé

salon-beige-avec-mur-noir

Les travaux côté couloir

De l’autre côté du mur, le chantier du couloir allait bon train. Gros, gros travail de préparation des murs (assez abîmés) et ponçage du soubassement de l’escalier avant changement de teinte…

couloir-en-travaux

couloir-travaux-peinture

J’ai en effet fait le choix (un peu osé ?) du noir, à la fois pour répondre en écho à la verrière et pour théâtraliser le bel escalier en orme.

couloir-mise-en-peinture-noire-soubassement-escalier

Et quitte à mettre du noir sur le soubassement de l’escalier, j’ai décidé d’en mettre aussi sur la porte d’entrée. Jusque là, elle était en bois, avec une imposte blanche, ce qui était un peu bizarre… Au final, je trouve que cela lui donne une jolie personnalité et rompt un peu la relative monotonie des murs blancs.

couloir-mise-en peinture-noire-porte-entree

Quant aux murs du couloir, cela a été un peu plus compliqué. Avec la verrière, il fallait désormais que la ou les teintes soient en harmonie avec celles du salon. Au final, j’ai opté pour le blanc « Old Church » de Flamant, l’un des six blancs au moins de la gamme, avec une très légère nuance de crème…

Vivement le retour à la normale !

Mais que mettre sur le mur, dans la montée d’escalier, pour remplacer un décor que je venais d’éliminer ? J’ai d’abord pensé à l’un de ces décors panoramiques très à la mode. Une jungle en noir et blanc ? Un décor de forêt ? J’aimais bien… Mais quel rapport avec ma maison des années 30 ? Aucun… Pour rester dans le style Art Déco, j’ai donc mis mon nez sur un site (caselio.fr) puis dans le livre de papiers peints associé…

livre-papiers-peints-art-deco

Et là, bingo, coup de cœur pour ce papier noir (encore !) avec des motifs géométriques typiquement Art Déco. Restait à décider où et comment le poser. Après moult hésitations, j’ai finalement décidé de ne pas en mettre trois lais dans la montée d’escalier (qui est toujours un peu vide…) mais d’en habiller le mur du palier. Le peintre a donc commencé à le poser…

Couloir-pose-papier-peint

Mais s’est très vite aperçu que l’unique rouleau (41 € pièce) commandé ne suffirait pas. Du coup, il en a recommandé… Et à l’heure qu’il est, je l’attends toujours. Et le papier, et le peintre ! Forcément, avec ce satané confinement, la vie s’est arrêtée. Pour l’instant, on en est donc là…

Couloir-palier-pas-fini

Couloir-palier-papier-peint-art-deco

Des spots dans les contre-marches

En revanche, la bonne nouvelle, c’est que mon amoureux est venu faire confinement commun avec moi. Du coup, on a décidé d’installer des spots, ce qui avait été envisagé avant le chantier de la verrière, puis abandonné faute de temps… Je vous ai déjà largement parlé de ce deuxième chantier dans le Petit Journal d’une confinée, que je tiens actuellement. Je vous invite donc à relire ce post (c’est par ici) et puis aussi celui-ci (par ici) si vous avez raté ces épisodes. Et pour ceux que ce Petit Journal n’intéresse pas, je vous redonne quelques photos…

Couloir-verriere-montee-escalier-spots

Pour les bricoleurs, sachez que ces spots, trouvés sur Amazon (65 € les 10 spots) comportaient une partie amovible qu’Éric a supprimée (grâce aux vis de part et d’autre). Du coup, il ne reste que le centre du spot, quelques centimètres à peine.

Confinement-deux-spots-escaliers

Et voilà, c’est (presque) fini !

Hier matin, on a installé quelques tableaux et on a remis la lampe. Et voilà, à part le papier peint du palier, c’est fini ! Côté couloir, ça donne ceci…

Couloir-verriere-vue-par-transparence

Couloir-verriere-avec-cote-escalier

Couloir-verriere-vue-plongeante

Tandis que côté salon, ça donne cela…

Couloir-verriere-vue-du-salon

Avec, pour finir, un changement de place pour les miroirs. Autrefois (lire par ici) accrochés sur le mur où a pris place la verrière, ils ont migré juste en face, sur le mur en  brique, qu’ils viennent rehausser. Ma maman trouvait ce mur bien vide. Le voilà (un peu) habillé…

mur-brique-avec-miroirs

Mon peintre, EIRL Julien Duynslaeger

42 rue du Hem 59148 Flines lez Râches
06 88 59 74 11

4 Commentaire(s)

  1. Le couloir est maintenant magnifique, comme le reste de la maison.
    A préciser aussi que l’escalier ne « grince » plus à chaque passage. Quel confort !

    • Annetomczak07 Répondre

      Merci Vincent ! Petit à petit, cela avance en effet. Prochaine étape : mon bureau. Mais pas tout de suite…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigate