Avec la balade gourmande, et si on dégustait Lille autrement ?

Depuis que je tiens Plus au nord, vous l’avez forcément remarqué. Je suis super, méga gourmande… Autant dire que la toute nouvelle balade gourmande, proposée en partenariat par l’Office de Tourisme de Lille et le site Sublimeurs, m’a tout de suite parlé ! Allier découverte, histoire (un soupçon…)  et dégustations, c’est tout à fait mon genre. Par une chaude soirée d’été, je me suis donc mêlée au premier groupe de l’été pour une visite 100% expérientielle…

Je découvre vite que ma grand-mère de Liévin faisait déjà, au siècle dernier, du slow coffee… sans le savoir.

Pour commencer, juste un petit mot du jeune réseau Sublimeurs. Créé il y a moins d’un an, ce site original œuvre « pour le beau et le bon » et met en valeur des restaurants qui travaillent en circuit court avec des producteurs, artisans et commerçants du coin. Je vous en avais déjà dit un mot, en mars dernier, au moment de vous parler du restaurant Ripaille, dans le Vieux-Lille (lire ici). Depuis, la start-up trace sa route, ajoutant de nouvelles cordes à son arc, dont cette balade gourmande lilloise.

Balade-gourmande-lille-grand-place

Première étape, Méo

Le rendez-vous fixé au Palais Rihour, seul vestige de l’époque bourguignonne, puis la première halte sur la Grand-Place sont l’occasion de dire quelques mots de la riche histoire de Lille.
Ville marchande, ancien port, je crois bien que la belle flamande a toujours aimé se mettre à table. Ce qui n’est pas le dernier de ses charmes…

Balade-gourmande-lille-cafes meo-exterieur

C’est là, sur la Grand-Place, dans un bâtiment coloré et opulent, que se fera la première halte de la soirée. « Rendez-vous chez Méo pour un slow coffee », annonce Laureen. Je me demande de quoi elle veut parler.
Je connais slow tourisme (surtout !), slow food et slow fashion… mais slow coffee, c’est quoi ça ? 

Je découvre vite que ma grand-mère de Liévin faisait déjà, au siècle dernier, du slow coffee… sans le savoir. « Eh oui, c’est le café filtre à l’ancienne », s’amuse notre hôtesse chez Méo, tout en versant de l’eau bouillante sur le café.

Balade-gourmande-lille-cafes meo-slow-cafe

Ce café filtre à l’ancienne, gros kif des pays nordiques, doit cependant respecter quelques règles précises. Ainsi, il faut humidifier le bout du filtre et verser l’eau dans un mouvement circulaire, histoire de développer tous les arômes. Mais il faut aussi, évidemment, bien choisir son café. C’est le café du mois (et même de l’été), un grand cru du Galapagos, que les participants à la visite ont pu déguster. Un café à l’acidité douce et fine, avec des arômes de fruits secs.

Balade-gourmande-lille-cafes meo-degustation

Ce café du mois est torréfié sur place, dans la boutique Méo, ce qui garantit une fraîcheur maxi. J’ignorais jusqu’à son existence mais il paraît que le maître torréfacteur fait tout à l’œil, stoppant la torréfaction quand il juge le grain assez foncé. Un vrai métier d’art…

Balade-gourmande-lille-cafes meo-torrefacteur

Bon, 17 h 30 n’est pas l’heure idéale pour un café, en tout cas pour moi, abonnée aux nuits à compter les moutons. J’y ai donc juste trempé les lèvres, pendant que d’autres savouraient de bon cœur leur grand cru. Mais j’ai quand même pris chocolat et spéculoos.

Deuxième halte, Philippe Olivier

Suite de la balade gourmande, avec un passage par la Vieille Bourse, mon spot lillois préféré. Entre joueurs d’échecs et bouquinistes, j’y ai appris qu’une statue de Napoléon y a été déboulonnée, naguère. Par des Lillois mécontents que l’empereur ait fait fermer leurs brasseries, préférant visiblement le vin à la bière. Sacrés Lillois !

Balade-gourmande-lille-vieille-bourse-joueurs-echecs

Puis arrêt minute rue Esquermoise, devant l’alléchante vitrine de Meert. La célèbre pâtisserie n’était pas seulement le péché mignon d’un certain Charles de Gaulle. Elle est aussi le fournisseur officiel du roi de Belgique, qui a pourtant le choix côté gaufres. Dans le match gourmand Lille-Bruxelles, un (bon) point pour nous !

Balade-gourmande-lille-meert-exterieur

La balade gourmande mène ensuite au magasin de Philippe Olivier, fromager, rue du Curé Saint-Étienne. Une minuscule boutique où on s’est serrés comme des harengs, pour ne pas (trop) gêner les clients. Là, petite séance dégustation, le temps de goûter trois fromages : la mimolette vieille, le crayeux de Roncq et le vieux-gris de Lille. Également appelé « puant macéré » (tout un programme !), ce dernier rappelle assez le maroilles… en plus fort et plus salé. 

Balade-gourmande-lille-fromagerie-Philippe-Olivier-degustation

Mais c’est surtout le crayeux de Roncq qui a fait l’objet de toutes les attentions. C’est en effet ce fromage au lait cru, qui est l’ingrédient principal de la recette élaborée par Willy du restaurant Ripaille : une mousse au fromage, avec sa compotée de rhubarbe et ses crakers aux graines.
Car c’est aussi le principe de cette balade gourmande : un chef estampillé Sublimeurs concocte une recette à partir d’un produit local, à découvrir pendant le tour.
Du coup, le groupe a fait escale rue des Bouchers, pour découvrir Ripaille, charmante petite adresse, bien dans l’esprit de Sublimeurs.

Balade-gourmande-lille-restaurant-ripaille

Enfin, une bonne bière !

Courte pause devant l’Épicerie Madame, rue Lepelletier, et Gelato & Coffee, rue Basse, deux adresses très gourmandes conseillées par Sublimeurs. Puis la balade gourmande s’est poursuivie dans le Vieux-Lille, rue Jean-Jacques Rousseau précisément. C’est là que la micro-brasserie Célestin a posé ses cuves, ses fûts et ses bouteilles. 

Balade-gourmande-lille-micro-brasserie-celestin-exterieur

Voilà un bail que j’entends parler de cette brasserie créée il y a 5 ans… mais héritière de Célestin Cordonnier, son aïeule née en 1740 à Haubourdin. Je vous l’ai dit (et répété je crois) : depuis peu, je suis une vraie amatrice de bières de caractère ! J’ai donc découvert (avec les yeux, hein…)  les neuf bières produites à la micro-brasserie du Vieux-Lille et à l’annexe, située à Marquette-lez-Lille. J’ai aussi appris que cette annexe a mis en place un drive. On commande sur le site celestinlille.fr puis on va chercher ses précieuses bouteilles à Marquette…

Balade-gourmande-lille-micro-brasserie-celestin-degustation-devant-etagere-bieres

En attendant de tester ce tentateur drive, la balade gourmande nous a permis de goûter à la Dix, la bière phare de Célestin, brassée avec 10 houblons, ce qui lui donne un sacré caractère !
Autant que cette blonde de type Pale Ale, j’ai apprécié l’érudition de Julien, qui sait tout, tout, tout sur la production houblonnée de la micro-brasserie (1000 hectolitres par an). Et notamment sur ces bières vieillies en fûts de bourbon, whisky, sauternes, porto ou pessac-léognan. Hâte de goûter cela, un jour prochain… 

Balade-gourmande-lille-micro-brasserie-celestin-degustation-deux

Pour finir, il n’est pas interdit de s’arrêter au bar La Capsule, rue des Trois Mollettes, autre bonne adresse de Sublimeurs. La halte ne fait plus partie de la balade gourmande mais les 100 références et quelques de bières artisanales peuvent constituer un bon argument…

La balade gourmande en pratique

Balade-gourmande-lille-grand-place-pots

Tous les vendredis jusqu’au 23 août inclus (sauf le 16 août), à 17 h, durée deux heures.

14 € (en ligne) et 12 € retraités, demandeurs d’emploi et étudiants. Gratuit moins de 6 ans. 

Réservations sur lilletourism.com  (dans visites insolites)

et sublimeurs.fr

Les autres balades insolites de l’Office de Tourisme de Lille

  • Lille côté bière, chaque samedi, à 14 h 30, durée 2 heures. 25 € sur le site de l’OT Lille
  • Lille à trottinette par Le Grand Huit, le samedi à 14 h, environ 1 h 30, 18 € sur le site
  • Lille à vélo par Le Grand Huit, le vendredi, samedi et dimanche, à 10 h, durée 2 h. 21 € (location du vélo incluse) sur le site
  • Visite guidée en 2 CV décapotable, durée une heure. Du dimanche au vendredi, toutes les heures, de 10 h à 20 h et le samedi, de 9 h à 13 h. Sur le site, de 67 à 96 €, selon le nombre de passagers dans la voiture.

C’est nouveau aussi !

Chaque jeudi midi, la brasserie Célestin de Marquette-lez-Lille et le food-truck Le Galettoire proposent un resto éphémère. Au programme : déjeuner galette-crêpe-bière, dans le cadre de la brasserie, 27 rue Félix Faure, à Marquette.

Infos 09 83 51 05 07. 

J’ai été invitée par Sublimeurs. Merci à eux !

À découvrir aussi 
Le Bierbuik de Florent Ladeyn à Lille : dix raisons de l’aimer

8 Commentaire(s)

    • Annetomczak07 Répondre

      Lille ne manque en effet ni de charmes ni de propositions originales à faire aux visiteurs de passage…

  1. La capitale du Nord est l’un des secrets les mieux gardés de la France. Les gens qui la visite ne peuvent s’empêcher de tomber sous le charme de cette ville sympathique et fascinante de contrastes

  2. Nous avons déjà participé aux anciennes visites gourmandes dans le Vieux-Lille : où chaque visite contenait des commerces différents suivant leurs disponibilités. Nous étions cependant un peu déçu que les adresses ne soient pas totalement made in Hauts-de-France.
    D’après le programme, cette fois-ci tout est made in Hauts-de-France : c’est donc une parfaite visite pour découvrir les gourmandises de notre belle région.
    Ça nous tenterait bien d’essayer ! 🙂

    • Annetomczak07 Répondre

      Merci pour votre commentaire, Les Ch’tis Trotteurs. Il vous reste donc à voir avec Les Sublimeurs !

    • Annetomczak07 Répondre

      On va trinquer sur le port de Calais tout prochainement… Un peu comme dans une chanson de Brel

Laisser un commentaire

Navigate