Aux Jardins de Ly à Sénarpont, reconnexion et zénitude

Il y a des reportages comme cela. On pense qu’on va en avoir pour deux heures. Et finalement on y passe presque la journée. À l’heure du déjeuner, on se retrouve à table avec des gens qui étaient, le matin encore, des inconnus. On passe des moments magiques d’échanges, de discussion et de connexion. Et on rentre chez soi avec deux plantes dans la voiture. Voilà en gros ce qui s’est passé lors de ma visite aux Jardins de Ly, à Sénarpont, aux confins des Hauts-de-France. J’y ai rencontré Louisette Pitau, une petite dame formidable avec laquelle le courant est tout de suite passé. Allez, je vous raconte…

Je vous invite à y déambuler une demi-journée pour contempler, trouver l’aura des arbres, discuter permaculture, identifier les légumes anciens ou juste vous laisser porter par la beauté des choses…

Chez Louisette Pitau, avant toute chose, on offre un café au visiteur. Un café avec des chouquettes toutes fraîches, achetées chez le boulanger. Après cela, il est temps de passer aux choses sérieuses… une longue conversation sur le jardin. 

Louisette a toujours eu la passion des jardins. Mais ancienne institutrice et directrice d’école, et aussi maman, elle a longtemps été obligée de mettre cette passion en veilleuse. Ce qui ne l’a pas empêchée de refiler le virus à son mari, parti trop tôt il y a bientôt trois ans. Pendant des années, le couple a entretenu son petit jardin, avec un potager et un verger. Oui, quand même.
Louisette Pitau - Jardins de My Sénarpont Somme

Mais la vie apportant son lot de changements, à partir des années 90, le couple ne part plus en vacances. Et comme la maison est bâtie sur un terrain de plus d’un hectare, il n’y a pas à chercher loin pour pousser les limites du petit jardin originel. « On l’a agrandi et à partir de notre retraite, en 1997, on s’est  carrément lâchés ! » rigole Louisette. Ce sont deux passions qui s’additionnent. Et c’est « no limit » !  Le couple court toutes les foires aux plantes de Belgique (notamment) et a un vrai coup de coeur pour le jardin des établissements Holvoet à Hulst.
Jardins de Ly Sénarpont Somme - bâtiment toilettes japonisantesUn jardin 100% japonais, une vraie découverte. « De ce jour, on a tout viré et on a fait notre jardin japonais à nous. Sans jamais avoir mis un pied là-bas » raconte la jardinière. Mais après s’être tout de même pas mal documentés dans des livres…

Tiens, au fait, Ly n’est pas un genre de kanji japonais. Ce sont juste les initiales de Louisette et Yves. Mais c’est vrai que cela sonne un peu nippon…

Jardins de Ly Sénarpont Somme - panneau entrée

Alors justement, que trouve-t-on dans ces Jardins de Ly ? Plein de choses, plein d’espaces, dont mon préféré est, je crois bien, le jardin d’eau. Ici, trois bassins sont reliés par des chutes d’eau et l’ensemble a gardé un côté assez sauvage. Il y a bien sûr de gracieux nénuphars qui s’épanouissent tranquillement. Il y a d’autres fleurs et plantes aquatiques  comme des Pontederia et des Persicaria. Sur l’un des bassins, un petit îlot portant un ying et un yang en bois, se déplace au gré du vent. Le tout sur fond d’eau qui clapote. C’est là que Louisette a prélevé pour moi quelques prêles géantes. Je ne suis pas sûre qu’elles seront aussi heureuses qu’à Sénarpont mais je vais faire de mon mieux… Même si chez moi il n’y a ni grenouilles, ni tritons…

Jardins de Ly à Sénarpont Somme - jardin d'eau

Il y a aussi une bambouseraie dans laquelle a été aménagé un (mini) labyrinthe. Pas de quoi perdre ses enfants, juste un refuge ombragé qui a déjà bien servi cet été…  

Jardin de Ly Sénarpont Somme - petit banc dans la bambouseraie

On y trouve un petit banc, souvent pris d’assaut. Et une table pour prendre le thé. Ou faire semblant. Je n’ai pas bien compris et je n’ai pas demandé non plus… Je ne sais pas pourquoi mais j’ai pensé à Alice au Pays des Merveilles en voyant ce petit coin. Sans doute à cause de la cérémonie du thé…

 

Jardins de Ly Sénarpont Somme - table pour boire thé dans la bambouseraie

Sinon, j’aime beaucoup aussi l’espace central. Celui où les gens âgés ou fatigués se reposent pendant que les autres continuent l’exploration du jardin. Des charmes aux troncs dénudés composent une sorte de déambulatoire, un peu comme dans un cloître.

Jardins de Ly Sénarpont Somme - point central du jardin

Il paraît qu’à la fin de la visite guidée, qui peut durer largement plus de deux heures quand les gens sont passionnés, les visiteurs aiment s’attarder dans cet espace. « Beaucoup n’arrivent plus à partir et me disent qu’ils se sentent dans un autre monde », raconte Louisette.

Et, ajoutant à la zénitude des lieux, une rangée de Moaï de l’île de Pâques qui assistent, imperturbables aux allées et venues.

Jardins de MLy Sénarpont Somme - statues de Moaï de l'île de Pâques

Aux Jardins de Ly, il y a aussi plein de bonsaïs. Depuis cette année, ils ont droit à un arrosage automatique, un goutte à goutte bien pratique pour un arrosage précis.

Jardins de Ly Sénarpont Somme - collection de bonsaïs

Perso, je ne suis pas super fan de ces arbres nains. Mais je dois bien reconnaître que c’est assez fascinant de voir, en version miniature, chênes, tilleuls, saules, aubépines, acacias, pommiers, ormes de Chine ou ficus… Jardins de Ly Sénarpont Somme - coqs Phoenix

 

 

 

Au milieu de tout ce petit monde végétal silencieux, une basse cour apporte un peu de vie. Rien que des poules et des coqs de races anciennes, plus ou moins japonisantes. Des coqs Phoenix (photo), des Onagadori (une souche proche en tout cas), des paons.

 

Jardins de Ly Sénarpont Somme - poules Cemani avec poussins

Ou ces jolies poules Cemani, au plumage bronze, trop mignonnes avec leurs petits poussins.Tout ce petit monde habite dans des chalets avec toit végétalisé (si, si !) construits par les élèves du lycée horticole d’Ysengremer, qui viennent régulièrement aider Louisette.

 

 

Mais les Jardins de Ly sont aussi un jardin des cinq sens, où il y a plein de choses à goûter et à respirer. À lui seul, le carré des menthes recèle pas moins d’une quarantaine d’espèces ! Certaines feuilles sentent le chocolat (et même carrément les After Eight !), d’autres la fraise, d’autres encore l’eau de Cologne… Côté aulx (c’est le pluriel de ail…), tout est comestible. Les fleurs, les feuilles, les bulbes. 

Jardins de Ly Sénarpont Somme - coin des menthes

Bon, je pourrais encore vous parler longtemps de ce petit paradis sur terre. Mais ma maman trouve (déjà) que mes articles sont souvent trop longs. Alors j’arrête là. 

Je vous invite juste à y déambuler une demi-journée pour contempler, trouver l’aura des arbres, discuter permaculture, identifier les légumes anciens ou juste vous laisser porter par la beauté des choses…

 

Les Jardins de Ly en pratique

Jardins de Ly Sénarpont Somme - hêtre pleureur

Les Jardins de Ly, 346 route du Tréport, 80140 Sénarpont, 03 22 25 92 04,
lesjardinsdely.com

Toute l’année, sur rendez-vous. 5 €, 4,50 € groupes + 10 personnes, enfants gratuit. 

Ce tarif inclut la visite guidée de deux heures… voire plus !

 

 

Découvrez aussi Herbarium de Saint-Valery-sur-Somme : cinq raisons d’aimer ce jardin charmant.

 

 

 

 

 

 

3 Commentaire(s)

  1. Bonjour ! Je découvre avec plaisir votre univers plein de voyages et de découvertes. Bravo pour cet article. Il m’a beaucoup plu. C’est sincère et naturel.
    Je ne connaissais pas ce jardin, mais il est très beau.
    Très beau reportage !

    • Annetomczak07 Répondre

      Merci de vos mots qui me font très plaisir Samantha ! Voyages et découvertes, c’est exactement ce que je souhaite proposer sur ce blog… Bonnes lectures et, pourquoi pas, partages…

      • J’en suis très heureuse.
        Pour l’instant, je pense m’adonner à la lecture 😉

Laisser un commentaire

Navigate