Au beffroi de Mons, pourquoi j’ai donné tort à Victor H…



J’adore Victor Hugo mais là c’est non. Je ne partage pas pour deux sous son avis sur le beffroi de Mons. « Cette ville fort curieuse a trois tours, dont la plus haute (…) a un toit vraiment étrange. Figure-toi une énorme cafetière, flanquée au-dessous du ventre de quatre théières moins grosses », a-t-il écrit à son épouse Adèle. Et d’ajouter,  « Ce serait laid si ce n’était grand. La grandeur sauve ».

Pas d’accord, moi j’adore cette tour de 87 mètres ! Voici 5 bonnes raisons de découvrir ce beffroi unique en Belgique…

Côté nord, cherchez l’ancienne chapelle des dames du Saint Sacrement, repeinte tout en noir. Désacralisée, elle abrite aujourd’hui la maison d’un original, qui y a installé une galerie d’art participative…

  1. Parce que le beffroi de Mons a rouvert en 2015 et que cela ne se sait pas encore assez !  Fermé à la visite pendant près de 30 ans, on avait fini par l’oublier.
    Il est donc grand temps de découvrir ce beffroi baroque, unique en Belgique.
    Unique ? Oui car il a été construit à une époque (1661-1669) où on n’édifiait  plus de beffroi. Fini, terminé. Sauf que l’incendie de l’ancienne tour de l’horloge a laissé un vide et le besoin d’une nouvelle construction. Du coup, les deux architectes en charge du projet ont appliqué le style baroque , en vogue à cette époque-là, à leur tour carrée. On appelle cela le baroque montois. Forcément, il n’y en a nulle part ailleurs… Ha, ha, ha…
  2. Pour  le superbe ascenseur panoramique vitré du Mons beffroi Vue extérieur au piedbeffroi de Mons qui vous rend la montée si facile.
    Avant, pour gagner le sommet, il fallait emprunter un terrible escalier de pierre noire, qui tourne, qui tourne, et qui grimpe, qui grimpe. Mais ça c’était avant. Depuis la réouverture, un ascenseur transparent vous propulse en quelques secondes jusqu’au niveau 5. Au-dessus, il y a encore deux niveaux (celui de l’horloge et celui du carillon) qu’on atteint à pied, par un large escalier métallique.
    Pour redescendre, on emprunte non pas cet ascenseur mais un confortable escalier. Cela permet d’admirer tranquillement l’intérieur de la tour, réalisé en briques. Si j’ai bonne mémoire, on m’a parlé de 50 000 briques !
    Toujours dans la descente, on s’arrêtera devant l’immense cadran, planté sur un mur intérieur. Les chiffres et les aiguilles sont ceux de l’horloge d’origine, aussi monumentale que l’horloge actuelle.
    Il n’y a que la fin de la descente qui se fait par l’escalier d’origine, très très raide. Petite pensée pour  le veilleur qui l’empruntait tous les jours et sans ascenseur !
  3. Pour ses écrans interactifs situés face aux fenêtres correspondant aux quatre points cardinaux. Chacun montre ce qu’on voit aussi à travers la fenêtre. Sauf qu’on peut cliquer à certains endroits (de l’écran, pas de la fenêtre !) et qu’on obtient alors des explications, des photos anciennes et/ou des vidéos en lien avec les monuments et  bâtiments. Il y a aussi une web cam, située en haut du beffroi de Mons, qui montre en live ce qui se passe en ville.
    Côté nord, cherchez l’ancienne chapelle des dames du Saint Sacrement, repeinte tout en noir et couverte de panneaux solaires sur le toit. Désacralisée, elle abrite aujourd’hui la maison d’un original, qui y a installé une galerie d’art participative, la Thanks galerie. A sa droite, un bâtiment rouge. C’est  le musée du Doudou, l’emblématique ducasse de Mons.
    Côté sud, c’est mon préféré, observez l’enchevêtrement des ruelles médiévales, des maisons et des toits en pente.  Et admirez la chapelle des Rédemptionistes avec sa rosace, transformée en un très joli hôtel, le Dream Hôtel.


     Mons beffroi table tactile pour s'orienter à travers les fenêtres

  4. Pour le superbe mécanisme de l’horloge, dont la partie la plus ancienne date de 1673. Elle fonctionne toujours mais ne dirige plus les aiguilles du cadran de la tour, qui marchent grâce à un système électronique.A droite de l’horloge, une représentation de Victor Hugo, encore lui ! Grâce à un « stéthoscope » à demander à l’accueil, vous écouterez  les textes des lettres à son épouse mais aussi à sa maîtresse. Mais dans le fond, a-t-il vraiment trouvé le beffroi de Mons si laid ? Pas sûr puisqu’il l’a joliment croqué… et qu’on retrouve ce dessin quelque part, sur un mur. Je ne sais plus à quel étage…  Mais vous le trouverez facilement.
  5.  Pour son carillon composé de 49 cloches, d’un poids total de 25 tonnes ! Parmi elles, dix cloches très anciennes, du 17ème siècle ! Grâce à ces très vieilles dames, qui ont échappé à tout,  y compris aux guerres, le carillon du beffroi de Mons a une sonorité toute particulière, à apprécier lors d’un concert. Mais chaque quart d’heure aussi, il  joue une petite ritournelle, qui tombe comme une pluie de notes sur la ville.

Mons beffroi Victor Hugo est présent à l'intérieur de la tour

En pratique

Y aller

Si vous arrivez par l’autoroute de Wallonie, vous verrez surgir tout à coup le beffroi dans le lointain. Oui, c’est bien lui, avec  ses cinq bulbes rigolos. La sortie vers Mons Centre n’est plus loin…

Se garer

Si vous voulez trouver une place sans chercher,  à deux pas du beffroi, optez  pour le parking souterrain de la Grand -Place ou pour celui, souterrain aussi, de la rue de la Halle.
Sinon, Mons n’est pas non plus New York. On trouve assez facilement à se garer en surface… à condition de prévoir quelques pièces pour le parcmètre.

Trouver le beffroi

Il est situé sur l’emplacement de l’ancien château du Comte du Hainaut, un peu en hauteur. Ceci étant, j’ai cherché quelques instants comment y arriver. Voici donc mes conseils pour aller droit au but :
– Les personnes à mobilité réduite entreront par la rue des Gades. Une rampe d’accès permet d’arriver jusqu’à l’entrée basse du bâtiment et de prendre  l’ascenseur  jusqu’à l’accueil et la billetterie.
– Les autres emprunteront plutôt la rampe du château (elle part à l’angle de la rue des Gades et de la rue des Clercs), qui conduit au beffroi en passant par le joli parc du château.

Mons beffroi bureau accueil visiteurs

Visiter

Le beffroi est ouvert du mardi au dimanche, de 10 h à 18 h. Dernière montée à 17 h.

Se poser, pique-niquer

Il y a tout, dans ce parc, pour se poser un moment et même pour pique-niquer : de belles pelouses, des bancs et des poubelles. Il y a aussi des toilettes, mais un peu en contrebas, sur la rampe du château, dans la montée.

Ouvrir son porte-monnaie

Prix : 9 € adultes, 6 € étudiants et seniors + 60 ans, 2 € enfants – 18 ans, 3 € à partir de trois personnes de la même famille.
Bon plan : entrée gratuite le premier dimanche du mois.

Réserver, se renseigner

Tél. 00 32 65 40 52 99
beffroi.mons.be

Avec une personne  à mobilité réduite

Grâce à l’ascenseur, pas de problème pour  visiter le beffroi, même en fauteuil. Seuls les deux derniers niveaux, desservis par des marches, restent inaccessibles. Mais pas question pour autant de rater le spectacle de l’horloge et du carillon. En redescendant (en ascenseur bien sûr), au niveau 4, on peut tout voir sur écran. Même le tambour auquel personne n’accède et la cabine du carillonneur.

Avec des enfants

Pas de problème non plus pour emmener les enfants, même petits, même en poussette. Le site est parfaitement sécurisé et on peut redescendre en ascenseur pour éviter l’escalier un peu casse-gueule.
Au niveau 4, une deuxième table tactile propose divers jeux, outre plein d’infos et des photos sur l’histoire et la restauration de l’édifice.

Avec  Milou

Ce sera plutôt sans Milou ici. Seuls les chiens d’aveugles sont admis.

2 Commentaire(s)

  1. Annetomczak07 Répondre

    Il a rouvert il n’y a pas si longtemps. Ceci explique sans doute cela…

Laisser un commentaire

Navigate