J’ai testé Brad’Way et j’ai gagné 47,45 € en une semaine

Vous aimez le petit monde de la brocante et de l’occasion ? Votre maison regorge d’objets, de meubles, de jouets et d’habits tombés en désamour ? Jouer à la petite marchande, en perdant un minimum de temps, pourrait vous amuser ? Vous n’êtes pas contre l’idée de gagner un (ou plusieurs) billets de 50 € ? Alors faites comme moi. Testez Brad’Way, la braderie permanente de Marquette-lez-Lille ! J’y ai pris un stand pour une semaine et j’ai gagné 47,45 € sans trop d’efforts… tout en débarrassant (un peu) mes placards.

Globalement, très satisfaite !  Le joyeux bric-à-brac (ou plutôt à broc) sur 600 m2 de Brad’Way attire du monde toute la sainte journée, ce qui explique que les affaires marchent…

Brad’Way, c’est quoi ?

Pour faire court, disons que c’est une braderie permanente sur 600 m2. Comme un vide-grenier du dimanche matin mais qui dure, qui dure… autant de semaines que vous voulez. Dans un grand hall, ce qui rend le tout indépendant des conditions météo. Et, ici, ça change tout…
Je l’ai découverte dernièrement mais elle existe depuis mai 2019. 

Brad'Way-Marquette-photo-accueil

Il paraît que ce nouveau concept vient des pays nordiques (plus au nord donc… 😁) toujours pile dans les nouvelles tendances. Celles de l’économie circulaire, la seconde main et l’occasion ici.

J’aime bien (déjà) le subtil jeu de mots entre le Brad de brader et ce Brad’Way qui m’évoque le Broadway new-yorkais 😍.

Brad'way-Marquette-vue-ensemble

Brad’Way, c’est où ?

Brad’Way se trouve à Marquette-lez-Lille, 187 rue de Menin, au cœur du parc de l’Innovation.
Mais attention, c’est un peu piégeux (je me suis bien fait avoir)  si vous mettez votre GPS. En effet, les locaux ne se trouvent pas sur la rue de Menin (comme le petit fanion rouge sur la carte de Google Maps le laisse supposer) mais dans la zone commerciale, tout près de Kbane et juste à côté de Trampoline Park.

`

Brad’Way, comment ça marche ? 

« Vous déposez, nous vendons, vous encaissez », telle est la formule de Brad’Way pour définir son business. Si c’est un bon résumé, je vais quand même vous donner quelques explications supplémentaires !

Brad'way-Marquette-chariot-marchandise

Étape 1, inspecter ses placards 

Évidemment, on commence par rassembler ce qu’on souhaite vendre et on fixe librement les prix, sachant que le gain final sera amputé de 35 %.
Chez Brad’Way beaucoup de choses se vendent, de la déco aux meubles, en passant par les vêtements d’occas, les chaussures, les jouets, la vaisselle, le matériel de bricolage et de jardinage, les produits de beauté et parfums (neufs), les bijoux pacotille, le multimédia… et même les déguisements. 

Brad'way-Marquette-vitrine-beaute

Brad'way-Marquette-deguisements

Étape 2,
s’inscrire et dresser la liste en ligne

On va ensuite sur le site www.bradway.fr, on y réserve un stand, on s’inscrit (petite fiche d’état civil), on entre la liste des objets à vendre avec les prix et, enfin, on prend un rendez-vous pour déposer sa marchandise.
Brad'way-Marquette-page-accueil

Étape 3, mettre ses étiquettes

Le jour J, on va à Brad’Way, la voiture plus ou moins chargée de marchandise. Une charmante salariée (pour moi, c’était Sarah, super sympa et compétente) vous accueille et imprime vos étiquettes autocollantes (eh oui, comme dans une vraie boutique).

Étape 4,
remplir penderie et étagères

Une fois sur mon stand (j’avais le n°23, sur 104 emplacements au total), j’ai collé les étiquettes sur mes objets de déco. Sarah m’a montré comment fixer les étiquettes sur les vêtements, grâce à une sorte de pistolet à attaches en plastique. Elle m’a aussi proposé de mettre un anti-vol (c’est gratuit,  comme les cintres et autre matériel) sur ma veste en cuir.

Antivol-veste
J’ai donné forme à l’ensemble et voici à quoi ressemblait mon (maigre) stand.

Brad'way-Marquette-mon-stand
Chaque stand est composé d’une penderie et d’étagères, les gros objets (genre meubles, vélos, électro-ménager, tondeuses…) allant au fond du magasin.

Armoire-metallique

Tondeuse-a-gazon

Étape 5, suivre ses ventes de chez soi

Retour à la maison. Plus rien à faire sauf à jeter un œil, tous les soirs, à mon compte Brad’Way. En effet, chaque jour au moment de la fermeture, un état des lieux des ventes est mis en ligne automatiquement, grâce aux code-barres des étiquettes passées en caisse. 

Brad'way-Marquette-entree-magasin

L’étape que j’ai zappée…

Normalement, en cours de semaine, il est bon de revenir à Brad’Way pour déposer de nouveaux objets. Dès le deuxième jour, Sarah m’a d’ailleurs appelée pour me dire que les affaires marchaient pas mal du tout et que je ferais bien de remplumer le stand. Elle avait raison… mais je n’avais ni le temps ni l’envie de fouiller à nouveau dans mes placards et ma dépendance pour trouver d’autres trucs à vendre. 

Brad'way-Marquette-chaises

Mon stand n° 23 à Brad’Way

C’est fin janvier, du 20 au 27 pour être précis, que j’ai joué à la petite marchande virtuelle chez Brad’Way. Je ne sais pas si c’était une bonne période pour les affaires mais c’est celle qui m’arrangeait !

Les courtes journées d’hiver et les aléas covidiens peuvent en effet permettre de trouver un moment pour faire ce qu’on remet toujours à demain : trier le contenu de ses armoires et placards. 

Brad'way-Marquette-caddy

Brad’Way, combien ça coûte ?

La première semaine est gratuite, histoire de pouvoir tester le concept.
Ensuite, c’est 18 € la semaine, puis 16,50 €, 15,50 € et 14,50 € pour les trois suivantes.
À cela, il faut ajouter une commission de 35 % sur tous les objets vendus. Cela peut sembler élevé mais c’est moins que la plupart des dépôts-vente, qui prennent 50 %.

Mais actuellement (et jusqu’au 16 février), offre spéciale à l’horizon ! Pour 2 semaines réservées, 2 semaines sont offertes, ce qui met les 4 semaines à 33€ ! Raison de plus pour foncer !

Brad'way-Marquette-vitrines-entree

Brad’Way, ça rapporte combien ou ce que j’ai vendu en une semaine…

Deux pots provençaux, un petit (vendu 5 €, gagné 3,25 €) et un grand (vendu 7 €, gagné 4,55 €). En parfait état, ils étaient très chouettes… mais plus très adaptés au style de ma cuisine. Normal qu’ils soient partis dès le premier jour !

Pots-provencaux

Un panier à couverts en rotin (vendu 2 €, gagné 1,30 €). Je n’ai pas la photo mais en bon état et, à ce prix, c’était cadeau !

Une statuette aztèque (vendue 5 €, gagné 3,25 €). Bon OK, ce n’était pas une vraie antiquité, même si je l’avais depuis… le siècle dernier. En son temps, je l’avais adorée. Mais c’était en son temps…

Statue-azteque

Une cruche en poterie jaune (vendue 6 €, gagné 3,90 €). Impeccable, ventrue, sympa… mais plus raccord avec l’esprit de ma cuisine non plus ! 

Cruche-jaune

Mais aussi…

Affiche Le Touquet encadrée (vendue 9 €, gagné 5,85 €). Bon d’accord, le cadre avait été bricolé maison. Mais elle avait plutôt fière allure cette affiche pour notre station balnéaire préférée, non ?

Affiche-Le-Touquet

Une lampe de sel d’Himalaya (vendue 7 €, gagné 4,55 €). C’est l’objet à la mode, le truc qu’on voit partout et qui est censé chasser les mauvaises ondes et faire du bien. Je l’ai branchée un moment dans mon bureau… sans augmenter réellement ma zénitude. Alors zou… direction Brad’Way, où elle a fait un heureux !

lampe-sel

Et côté vêtements…

Un manteau en fausse fourrure (vendu 15 €, gagné 9,75 €). Non mais qu’est-ce qui m’avait pris, un jour, à acheter ce déguisement de femme panthère ? Autant dire que je ne l’ai pas beaucoup porté, me sentant toujours un peu « too much » quand je le sortais du placard. La personne qui l’a acheté pour 15 € a fait une bonne affaire !

Manteau-fausse-fourrure

Une veste grise… plus légère tu meurs ! (vendue 5 € je crois)Elle marchait avec une robe sans manches, dont je ne sais pas très bien ce qu’elle est devenue. Le moins qu’on puisse dire est que cette veste ne tenait pas franchement chaud ! De plus, elle ne s’ouvrait pas et devait s’enfiler par la tête, ce qui n’est pas pratique quand on est bien coiffée. Du coup, je suis ravie de m’en être débarrassée. En plus, dès le premier jour ! 

veste-arachneenne

Une robe noire (vendue 7 €, gagné 4,55 €) signée Manoukian. Vous n’allez pas le croire mais je ne l’ai strictement jamais portée ! Impossible d’expliquer pourquoi alors que j’adore les petites robes noires. Mystère insondable de l’âme féminine…

petite-robe-noire

Une robe en soie grise (vendue 5 €, gagné 3,25 €). Là, c’est le contraire. J’ai pas mal porté cette petite robe Max Mara… devenue trop juste au fil des ans (vous savez ce que c’est, ces habits qui rétrécissent régulièrement… 😂). Du coup, j’ai préféré en faire profiter quelqu’un d’autre.

Robe-soie-grise

Ce que je n’ai pas vendu

Une veste trois quarts Chattawak (affichée 15 €). C’est l’une de mes filleules, Clémence, qui m’avait poussée à l’acheter il y a quelques années. Mais je ne me suis jamais sentie super bien en la portant. Du coup, j’ai préféré m’en débarrasser… sans y parvenir !

Veste-trois-quarts-grise

Une veste en cuir mauve (mise en vente 20 €). C’est une veste de très belle facture, signée d’une maison italienne, et réalisée en agneau. Bon c’est vrai, ce n’est pas très vegan tout cela. Mais quand je l’ai achetée il y a plus de 10 ans, ce concept n’avait pas encore émergé. Du coup, est-ce le cuir ou le prix qui a freiné les acheteuses possibles ? Mystère. 

Veste-mauve-cuir

Pas vendus non plus un cendrier JB Scotch Whisky (prix affiché 4 €), une affiche encadrée (5 €), un cadre photo en bois gris et un grand pot argenté…

Pot-argent

Le bilan et un conseil

Globalement, très satisfaite !
Le joyeux bric-à-brac (ou plutôt à broc) sur 600 m2 de Brad’Way attire du monde toute la sainte journée, ce qui explique que les affaires marchent. En partie aussi car, au fond du magasin, se trouve un point de retrait de colis de Mondial Relay et autre, qui draine du monde.

Six jours après la fin de mon expérience, le montant de ma cagnotte (47,45 €) était à mon compte en banque. Exactement comme annoncé par Sarah. 

Brad'way-Marquette-mon-bilan

Un conseil pour la route ? Essayez de tout mettre (au moins les objets et les habits) à moins de 10 € et ne soyez pas trop gourmand pour les prix. Rappelez-vous que sur les « vraies » braderies, on lâche souvent ses objets et vêtements à 1 €, voire 50 centimes, en fin de marché. 

Ceci dit, chez Brad’Way, certains soldent aussi en fin de parcours…

Brad'way-Marquette-promotion-stand

Brad’Way en pratique

187 rue de Menin 59520 Marquette-lez-Lille
03 20 52 93 96

www.bradway.fr

Ouvert du lundi au samedi, de 10 h à 19 h. Fermé le dimanche (le contraire d’un vide-grenier, quoi !)

À découvrir aussi Le Village des antiquaires à Saint-André, cinq raisons de l’aimer

2 Commentaire(s)

  1. Genial
    Moi qui me desespere de voir s’entasser chez moi ce que je garde pour l’apres COVID et les braderies de printemps, plus besoin d’attendre!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigate