« Hauts-de-France, Le Voyage », cinq bonnes raisons de le mettre sous le sapin

Bien sûr, Plus au nord n’est pas un blog livres. Pourtant, une fois n’est pas coutume, je vais vous parler d’un ouvrage et même vous conseiller de l’offrir pour les fêtes ! Il s’agit de « Hauts-de-France, Le Voyage », sorti en novembre dernier aux Éditions de L’Aube. Un livre signé Bruno Vouters, ancien rédacteur en chef adjoint de « La Voix du Nord », avec qui j’ai travaillé de près pendant des décennies. Ce qui peut déjà être une bonne raison de vous parler de ce livre. Mais ce n’est de loin pas la seule…

C’est Francis Deplancke, l’un de mes fidèles internautes, qui m’a signalé la sortie de l’ouvrage. Il y a quelques mois encore, je ne connaissais pas Francis. Mais sa fidélité à Plus au nord et quelques commentaires avisés postés sur la page Facebook du blog ont fait que j’ai vite repéré ce lecteur roubaisien.

Parce que Bruno Vouters est un vrai amoureux de la région

Alors oui, c’est vrai, j’ai travaillé pendant des années avec Bruno et j’ai forcément quelques grands souvenirs avec lui, notamment pendant Lille 2004. Mais cela, vous vous en fichez comme de votre premier dictionnaire et c’est bien normal. Si je souligne ceci, c’est pour vous dire que je connais (assez) bien Bruno et que j’apprécie beaucoup sa connaissance des Hauts-de-France, sa vision et aussi son immense attachement à la région. 

Hauts-de-France Le Voyage Bruno Vouters livre sur bibliothèque

Quand je suis arrivée à « La Voix du Nord », au siècle dernier, je ne savais pas grand-chose de ce Nord-Pas-de-Calais, où j’avais pourtant ma famille paternelle. Pour moi, cette région se limitait à la maison en brique de ma grand-mère à Liévin, à une cuisinière qui ronronne, à de succulentes pâtisseries polonaises et à des fêtes religieuses hautes en couleur. 

Il n’a pas été le seul à m’éclairer bien sûr mais grâce à Bruno, mon horizon s’est immensément élargi et j’ai découvert, édito après édito, les facettes de cette région attachante que j’ai fait mienne. 

En parcourant son livre, je l’ai imaginé, grande silhouette dégingandée, cheveux fous au vent des caps, avec sa carte Michelin 511 à la main, carte indéchirable s’il vous plaît…

Les Hauts-de-France, Le voyage Bruno Vouters Première étape

Parce que son livre est aussi inclassable que riche

À première vue, le livre se présente comme une grande balade, une flânerie en quatre étapes à travers la nouvelle région. Pourtant, on est loin du Guide du Routard ou d’un guide vert Michelin. C’est plutôt un récit, celui d’un périple qui commence à Bray-Dunes et se termine à Fins… sans blague. Un récit de journaliste mais aussi un livre de souvenir et un travail de prospective. Avec, en prime, une série de rencontres avec des gens du terrain.

Hauts-de-France Le Voyage Bruno Vouters Rencontres

Du sérieux, avec des chiffres et plein de références, de Brel à Braudel, de Bashung à Verlaine, de Colette à James Ensor ou de Saint-Éxupéry à Philippe Vasseur. Mais aussi du poétique et du léger. Le Baiser de Souchon, le capitaine Marleau et Dany Boon. 

C’est ça, le style de Bruno. De jolies descriptions, quelques trouvailles littéraires (si, si…), des anecdotes historiques, des citations, quelques pourcentages, trois mots de patois.

Et si je voulais le plagier, je dirais que cette écriture est foisonnante. Je me souviens qu’il adorait cet adjectif. 😊

Hauts-de-France Le Voyage Bruno Vouters double page photoParce qu’il y a d’autres auteurs invités

C’est Francis Deplancke, l’un de mes fidèles internautes, qui m’a signalé la sortie, courant novembre, de « Hauts-de-France, Le Voyage ». Il y a quelques mois encore, je ne connaissais pas Francis. Mais sa fidélité à Plus au nord et quelques commentaires avisés postés sur la page Facebook du blog ont fait que j’ai vite repéré ce Roubaisien, riche d’une vie professionnelle intense et d’une belle âme.. Or, s’il m’a signalé la sortie de cet ouvrage, c’est aussi parce qu’il y a participé, comme auteur invité. Invité à apporter son éclairage sur l’éducation, la santé, la recherche régionale… en marge de ce Voyage.

Hauts-de-France Le Voyage Bruno Vouters pages immigration

Et Francis n’est pas le seul. D’autres plumes, des gens sérieux, des références dans leur domaine ont aussi contribué à la richesse de « Hauts-de-France, Le Voyage ». Parmi eux, d’anciens et d’anciennes collègues journalistes. Yannick Boucher, Valérie Sauvage mais aussi Jean-Marie Duhamel, Henri Dudzinski, Joëlle Jacques, Christophe Lépine, Pascal Percq, tous des signatures connues et reconnues. 

Hauts-de-France Le Voyage Bruno Vouters contributions

Parce que l’ouvrage est joliment illustré

Un tel voyage méritait de belles photos. C’est fait. Jolies et très nombreuses. Mais, en plus, il y a aussi quelques dessins, notamment de Jean-Michel Delambre, dessinateur au Canard Enchaîné. Quelques grammes d’humour, voilà qui ne gâte rien…

Hauts-de-France Le Voyage Bruno Vouters belles photos

Parce que le livre est écolo et aussi raisonnable en prix

C’est noté à la fin du livre, les Éditions de l’Aube font le choix de papiers issus de forêts durablement gérées et de sources contrôlées. 

Elles font aussi un effort pour que leurs beaux livres restent accessibles. 24 €, c’est raisonnable pour un cadeau à glisser sous le sapin, non ? Surtout quand on offre des heures de lecture et, plus encore, des envies de découverte et d’évasion à la pelle…

Hauts-de-France Le Voyage Bruno Vouters couverture

 

« Hauts-de-France, Le voyage », par Bruno Vouters, éditions de L’Aube, 264 pages, 24 €.

editionsdelaube.fr

Le livre m’a été offert par l’éditeur. 

Découvrez aussi À Beauvais : découvrir trois sites exceptionnels et gratuits

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Navigate