À Calais, cinq sites incontournables et quelques adresses en prime

Voilà une ville que j’ai pris grand plaisir à redécouvrir ! Vingt ans après avoir quitté la Côte d’Opale, où j’ai vécu une dizaine d’années, je suis retournée à Calais pour un reportage et là, divine surprise ! Bon, je ne vais pas vous affirmer que la capitale de la dentelle a la beauté de Gand, ni le dynamisme commercial de Lille. Mais quand même… J’ai découvert une ville pleine d’atouts, dont on sent l’envie de bien faire. De bon augure au moment où arrive le Dragon de Calais, qui doit (re)lancer le développement touristique de la cité. Alors si vous comptez y aller prochainement pour découvrir la créature fantastique,  prévoyez d’y rester une journée entière… ou plus si affinités. 

J’ai beaucoup aimé le vieil escalier qui tournicote, tournicote et amène au sommet, à 58 mètres de haut. Construit en 1848, le phare de Calais a une vraie gueule d’atmosphère, comme on n’en fait plus…

1. Au phare de Calais,
271 marches pour embrasser l’horizon

C’est mon endroit préféré, pas le plus prestigieux mais celui qui me fait le plus rêver… Habillé de blanc et flanqué d’un manchon noir, le phare de Calais a son petit charme, posé là, sur un coussin vert, dans le quartier du Courgain Maritime. 

Calais-Phare-vu-de-l-exterieur

Mais ce n’est rien à côté de l’intérieur ! Dès l’accueil, on pénètre dans un autre monde, où les lampes fonctionnaient à l’huile de colza et les gardiens de phare vivaient sur place…

Calais-phare-entree

J’ai beaucoup aimé le vieil escalier qui tournicote, tournicote et amène au sommet, à 58 mètres de haut. Construit en 1848, le phare de Calais a une vraie gueule d’atmosphère, comme on n’en fait plus…

Calais-Phare-escalier-colimacon

Calais-Phare-escalier

Avant de grimper les 271 marches, on peut faire un tour dans le petit musée du rez-de-chaussée, qui lui aussi raconte des histoires d’un autre temps.

Calais-Phare-exposition

Mais le top, évidemment, c’est la vue imprenable qui s’offre au sommet du phare de Calais. Ce jour-là, il y avait une légère brume, qui empêchait de voir les côtes anglaises. En revanche, on distinguait parfaitement les installations portuaires et les ferries qui se croisent dans un ballet incessant. Environ 60 allers-retours par jour…

Calais-Phare-vu-du-sommet

Calais-Phare-vu-du-sommet-ferrys

Fini le temps de la lampe à huile ! Aujourd’hui, au phare de Calais, tout est automatisé. Le dernier gardien a quitté les lieux il y a 30 ans et, si l’édifice reste un point de repère pour les navires qui croisent dans le détroit le plus fréquenté du monde, la poésie n’est plus ce qu’elle était…

Calais-Phare-lampe

Le phare de Calais en pratique

Place Henri Barbusse, Calais

03 21 34 33 34 ou 06 14 11 31 87

www.pharedecalais.com

Du 1er octobre au 31 mai, tous les jours de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h.

Le reste de l’année, tous les jours de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h 30. 

Entrée 4,50 € adultes, 2 € enfants moins de 15 ans, gratuit enfants moins de 5 ans, 12 € Pass famille, 2 adultes et 4 enfants.

2. Sur la plage de Calais, res-pi-rez !

Calais, c’est un peu la ville à la plage… J’adore son front de mer, avec cet interminable ruban de sable qui s’étire jusqu’aux dunes de Sangatte. Les cabines de plage, ici appelées chalets, sont autant de petites résidences secondaires, devant lesquelles on sort table et chaises pliantes pour improviser un pique-nique. 

Calais-cabines-de-plage

À la tombée du jour, quand le ciel s’embrase et que le soleil couchant se reflète dans la mer, c’est encore beaucoup plus poétique…

Calais-cabines-de-plage-au-soleil-couchant

J’adore aussi la jetée qui permet de marcher sur l’eau ou de faire une partie de pêche, mais surtout de respirer, respirer ! Avant, peut-être, de manger une frite achetée dans une baraque de la digue ou de s’attabler dans l’une des brasseries qui ont vue sur mer. Même lointaine, cette vue n’a pas de prix…

Calais-digue

3. À l’hôtel de ville de Calais,
prenez un ticket pour le sommet du beffroi

L’hôtel de ville, on peut se contenter de l’admirer de l’extérieur.  Les dépliants touristiques locaux affirment que c’est l’une des plus belles mairies de France… et c’est sans doute vrai ! Mélangeant les styles Néo-Renaissance et Flamand, ce petit bijou architectural, édifié entre 1885 et 1925, avait été construit pour célébrer la fusion des communes de Calais et Saint-Pierre. 

Calais-Hotel-de-ville-exterieur-avec-lampadaire-devant

L’hôtel de ville, on peut aussi l’approcher pour découvrir « Les Bourgeois de Calais », un chef d’œuvre de bronze (décidément, on aime le bronze ici…) signé Auguste Rodin. Un monument qui rappelle le sacrifice de ces six notables calaisiens, prêts à offrir leur vie au roi Édouard III d’Angleterre, à l’issue du siège de 1346-1347. Vous verrez peut-être le même monument ailleurs, puisqu’il en existe douze exemplaires à travers le monde. Mais ici, à Calais, c’est l’original !

Calais-Hotel-de-ville-exterieustatues-Bourgeois-de-Calais

Calais-Hotel-de-ville-exterieurstatue-doree-en-haut-beffroi Si vous aimez, comme moi, prendre de la hauteur, offrez-vous la montée au beffroi ! Pour accéder au balcon perché à 65 mètres de haut, on peut monter à pied. Mais pourquoi se fatiguer ?  Le beffroi de l’hôtel de ville de Calais est aussi accessible par ascenseur, alors pourquoi se priver… Tout là haut, c’est une vue panoramique à 360° qui s’offre. Le parc Saint-Pierre avec son bunker transformé en musée 39-45, les jolies maisons avec leurs bow-windows au pied du beffroi, le phare, les grues, les installations portuaires et, au loin, la mer…

Calais-Hotel-de-ville-vue-du-haut-du-beffroi

Calais-Hotel-de-ville-vue-haut-beffroi

Calais-Hotel-de-ville-vue-beffroi-phare-notamment

Et s’il vous reste du temps et de l’envie, explorez aussi l’intérieur du beffroi. On y admire un vitrail coloré, évoquant le départ des Anglais, qui éclaire l’escalier d’honneur. 

Calais-Hotel-de-ville-interieur-vitraux-hall

On y voit aussi une élégante salle des mariages (où le général, toujours lui, et Yvonne Vendroux se sont mariés civilement) et une salle du conseil toute habillée de bois, qui a assurément des influences Tudor. 

Calais-Hotel-de-ville-interieur-salle-mariages

Calais-Hotel-de-ville-interieur-salle-conseil

Hôtel de ville et beffroi en pratique

Place du Soldat inconnu, Calais

03 21 46 20 53

www.calais.fr

Du 1er octobre au 14 avril, ouvert du mardi au dimanche inclus, de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h 30. Fermé le lundi.

Du 15 avril au 30 septembre, ouvert toute la semaine, de 10 h )à 12 h et de 13 h 30 à 17 h 30. 

Hotel de ville seulement

Entrée 3 € adultes et 1,50 € réduit (5 à 18 ans, + 65 ans, étudiants, demandeurs d’emploi), gratuit moins de 5 ans. 

Beffroi seulement

Entrée 5 € adultes et 3 € réduit, gratuit moins de 5 ans. 

Hotel de ville et beffroi

7 € adultes et 4 € réduit, gratuit moins de 5 ans. 

4. Place d’Armes, dites bonjour au général

Posée sur la place d’Armes, la tour du Guet est là depuis le XIIIe siècle. Un édifice de pierre qui fait face à un autre monument, tout aussi massif… 

Calais-statue-Monsieur-et-Madame-de-Gaulle-vus-de-loin

C’est Charles de Gaulle, statufié ici avec son épouse, Yvonne née Vendroux, une Calaisienne pur sucre. Le couple s’est d’ailleurs marié non loin de là, à l’église Notre-Dame, la plus ancienne église de Calais.

Quelle que soit la météo, les époux de bronze font leur petite promenade, attirant de nombreux touristes sur cette place d’Armes joliment rénovée. 

Calais-statue-Monsieur-et-Madame-de-Gaulle

5. À la Cité de la dentelle et de la mode de Calais, je prends la fuchsia

Elle fête cette année ses 10 ans ! Impossible donc de ne pas passer une demi-journée à la Cité de la dentelle et de la mode de Calais, qui rappelle que l’arachnéenne dentelle a fait vivre la ville pendant longtemps. 35 000 emplois autrefois… et 600 aujourd’hui. Certes, l’âge d’or est terminé mais la concurrence chinoise n’est pas complètement venue à bout de la dentelle calaisienne. Il reste une production haut de gamme sur place et une demi-douzaine de fabricants qui travaillent avant tout pour la belle lingerie. 

Calais-Cite-de-la-Dentelle-exterieur

À la Cité de la Dentelle et de la mode, on découvrira en point d’orgue la fameuse Leavers, cette machine de fonte qui a fait la fortune de Calais et reste utilisée aujourd’hui ! Oui, bien sûr, elle ne produit que 8 à 12 m2 à l’heure. Mais alors quelle qualité ! Même si on la coupe, elle ne se défait jamais. Forcément, cette dentelle est faite de 11 000 fils de chaîne et 4 500 fils de trame… tous installés à la main ! 

J’ai beaucoup aimé la démonstration proposée, en fin de visite, qui permet de voir la « bête » au travail. Vraiment impressionnant !

Calais-Cite-de-la-Dentelle-metier-a-tisser

Mais la dentelle de Calais, c’est aussi une trentaine de métiers différents, tous ultraspécialisés. Pour les découvrir, les visiteurs sont invités à participer à un petit jeu, dont le but est d’associer un métier à un objet qui le caractérise.

Calais-Cite-de-la-Dentelle-jeu

Musée industriel, la Cité est également un musée de mode, qui présente grands couturiers et jeunes créateurs. Certains modèles m’ont fait rêver, comme cette petite robe très « shiny » ou ces dessous élégants mais d’un autre temps. 

Calais-Cite-de-la-Dentelle-robe-charleston

Calais-Cite-de-la-Dentelle-combinaison

Alors finalement j’opterais plutôt pour cette robe fuchsia, qui ira bien à mon teint de brune…

Calais-Cite-de-la-Dentelle-robe-fuchsia

La Cité de la dentelle et de la mode en pratique

135 quai du Commerce, Calais

03 21 00 42 30

www.cite-dentelle.fr

Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 10 h à 18 h (17 h du 1er novembre au 31 mars).

Entrée 7 € à 4 € plein tarif, 5 € à 3 € tarif réduit. 

Et quelques adresses en prime, à Calais…

Où dormir ?

La Clé d’Opale 

Si vous êtes plutôt chambre d’hôtes qu’hôtel, voici une douce adresse située dans le centre de Calais. Dans l’ancienne maison d’un patron de fabrique de dentelle, Isabelle a aménagé quatre grandes chambres. Plafonds moulurés, parquets, cheminées, elles ont conservé leurs éléments de charme, tout en s’habillant de teintes dans l’air du temps, toujours en sobriété. 

Calais-La-clef-d-Opale-chambre

Les salles de bain ont douche à l’italienne ou baignoire, Isabelle réservant, quand c’est possible, les chambres avec baignoire aux dames… 

Calais-La-clef-d-Opale-salle-de-bains

La Clé d’Opale en pratique

154 boulevard Lafayette, Calais. 

06 76 11 16 28

www.lacledopale.com

La nuit pour deux, à partir de 89 €. Petit déjeuner 8 € par personne. 

Où déjeuner ?

La Sole meunière

La sole étant mon poisson préféré, le nom de cet établissement a tout de suite fait tilt. D’autant qu’il est situé non loin de la plage et que sa déco contemporaine et colorée en fait un lieu agréable pour déjeuner.

Calais-restaurant-Sole-menuniere-salle

Comme de bien entendu, j’y ai pris une sole meunière, une jolie mémère, au prix de 38 € à la carte. Du bon, du frais bien sûr mais rien de fou non plus. Juste du très classique, qui aurait mérité un accompagnement un peu plus original (et généreux aussi…).

Calais-restaurant-Sole-Meuniere-poisson

La Sole meunière en pratique

Boulevard de la Résistance, Calais.

03 21 34 43 01.

www.solemeuniere.com

Où grignoter un bout ?

Le Chill 

Je ne sais pas ce que valent les plats de cette brasserie de la place d’Armes. Ce qui nous a amenées ici, c’est la grande terrasse qui, en cette fin d’été, prenait ses aises sur le large trottoir, au soleil couchant. 

Calais-Chill-exterieur

Ni dedans ni carrément dehors, nous avons finalement pris place dans la véranda du Chill, un espace aéré et plutôt cosy avec ses banquettes basses.

Calais-Chill-veranda

Bonne ambiance, service jeune et souriant et déco chaleureuse à l’intérieur, pour les jours plus frais.

Calais-Chill-interieur

Calais-Chill-bieresVenues au Chill pour grignoter plus que pour dîner, nous avons opté pour une planche de la mer et des bâtonnets de mozzarella, le tout arrosé d’une bonne bière. Je ne suis pas sûre que c’était le mariage idéal mais depuis que je bois de la bière (quelques mois à peine…), je la mets à toutes les sauces, même les plus improbables…

Calais-Chill-planche-marine

Le Chill en pratique

3, place d’Armes, Calais

03 61 87 72 06

Page Facebook @LeChillCalais

… et un mot du Dragon de Calais

Avant son installation définitive à Calais, en décembre, la nouvelle création de la compagnie La Machine se donnera en spectacle et se déplacera dans les rues de Calais, lors de trois jours de festivités, du 1er au 3 novembre. 

Ce Dragon monumental d’acier et de bois sculpté, aux dimensions impressionnantes (25 mètres de long et 15 de haut, pour 72 tonnes) pourra embarquer 50 personnes sur son dos pour un voyage d’une vingtaine de minutes. Mais cela à partir du 17 décembre seulement. 

Tout sur compagniedudragon.com et www.calais.fr

J’ai payé moi-même la dînette au Chill, le repas à La Sole meunière et la nuit à La Clé d’Opale.

Découvrez aussi L’Histoire ancienne à Calais, une belle histoire gourmande 

4 Commentaire(s)

  1. Tres belle article sur les points forts de Calais…j adore
    Je reviens très souvent lui rendre visite à cette jolie ville ,accueillante..je suis sous le charme ….

    • Annetomczak07 Répondre

      Bien d’accord avec vous, Nathalie. Calais a beaucoup de charme et on a trop souvent tendance à voir ses points faibles et non ses atouts, et notamment son côté « ville à la mer ». Moi aussi, j’aime beaucoup…

Laisser un commentaire

Navigate