Ma maison au nord, je vous raconte tout…

Ma maison est un morceau de rue, ma rue est un morceau de ville et ma ville est un morceau du Nord. J’aime beaucoup cette phrase, lue il y a plus de dix ans. C’est sans doute elle, conservée dans un coin de ma tête, qui m’a donné cette idée un peu folle : vous raconter la métamorphose passée et à venir de ma maison…

Depuis presque 9 ans, ma maison est l’objet de toutes mes attentions. C’est plus qu’une maison, presqu’un enfant… Elle a ses petits coups de mou, ses bobos qui m’inquiètent…

Si vous venez sur ce blog, vous aimez sans doute notre région, son art de vivre bien à elle, son architecture. Du coup, je me suis dit que l’histoire de la rénovation de ma maison pourrait vous intéresser. En tout cas, si vous êtes comme moi, toujours curieux de pousser les portes et de voir ce qui se cache derrière les façades. Si vous êtes amateur de déco, de brocante et d’ambiances aussi. Je vous propose donc de vous raconter un peu l’histoire de sa métamorphose, de vous faire partager les travaux entrepris ou à venir, de vous montrer quelques photos. Et j’espère vous donner envie de réagir, de me donner vos idées, vos éclairs de génie pour la rendre plus belle encore…
Car oui, ma maison est bel et bien un (tout petit) morceau de ce Nord où je vis et je me sens si bien.

ma-maison-cour-fauteuil

Du Nord, ma maison a cette façade en brique rouge, avec quelques briques vernissées vertes au-dessus des fenêtres pour faire joli. Je dis façade mais en fait elle est entièrement  en brique, du sol au deuxième étage, comme la plupart des maisons d’ici.
Mais elle est aussi typiquement du Nord par sa période de construction, les années 30, cet entre-deux-guerres au cours duquel des quartiers entiers ont été (re)construits après la Première Guerre mondiale. Son plan aussi est typique, tout en longueur, sur une mince parcelle de terrain. On dit parfois maison marteau car le couloir, qui court tout le long de la pièce à vivre, fait penser au manche d’un marteau.
La première fois que j’ai visité ma maison très nord, c’était le 31 août 2000. J’étais alors en couple avec des enfants prêtés régulièrement et on cherchait une maison près de Lille. Avec si possible un atelier, pour que Monsieur puisse s’adonner à sa passion du bricolage et de la menuiserie. Le genre de maison difficile à dégoter n’importe où et plus encore  en pleine métropole lilloise !  Mais ce qui est improbable n’est pas forcément impossible. La preuve ? Par une chaude journée d’été, j’ai repéré dans « La Voix du Nord » une annonce pour une maison 1930 avec un atelier de maréchal ferrant. Si, si, carrément !

ma-maison-dans-le-nord-avant-travaux
Un ou deux jours plus tard, le 31 août 2000 donc, nous voici devant ce petit morceau de rue avec sa façade de plus de dix mètres et sa porte cochère entre maison et atelier. Pour Monsieur, bingo. C’est exactement ce dont il rêvait, en plus à un prix accessible. Pour moi, pas bingo du tout. Pas du tout «love at first sight». Je trouve la façade, à l’époque peinte en rouge bordeaux, très vilaine. Presqu’autant que l’intérieur. Carrelage couleur diarrhée au sol dans le couloir, papier peint vert épinard dans la chambre à coucher, jaune pipi sur les murs de la cuisine, village provençal ou montagnard (je ne sais plus, pourtant j’ai supporté la chose pendant 13 années encore !) au-dessus de la baignoire, un vrai cauchemar ! Seule consolation, il allait falloir tout refaire et donc tout faire à notre (mon) goût. Oui, parce que laide ou pas, nous avons acheté la maison, ma maison au futur. Trop long à expliquer pourquoi et de toute façon on s’en fout comme de ma première boîte de clous (tiens, ça rime…)

Je vous passe les premières transformations réalisées du temps de Monsieur. Cela fait longtemps, il y a donc prescription. Et je ne garde pas le meilleur souvenir de ces étés en chantier, si vous voyez ce que je veux dire…
Je vais surtout vous parler de la métamorphose de ma maison et des choix que j’ai faits depuis 2009 que je suis seule à bord de ce navire de brique, de bois et de tuiles… sur le toit mais pas que !
Car, depuis presque neuf ans, cette maison est l’objet de toutes mes attentions, c’est plus qu’une maison, c’est presque un enfant. Elle a ses petits coups de mou, ses bobos qui m’inquiètent d’autant que docteur et médicaments sont si chers ! Mille fois j’ai pensé la vendre, m’en débarrasser pour vivre dans un appartement et être tranquille, si tranquille. Plus de pelouse à tondre, plus de glycine à couper, plus de pavés à nettoyer, plus de parquets à cirer, plus de plombier à appeler (et à payer !). Tout mon temps et mon argent pour courir le monde et me cultiver.

ma-maison-jardin-cour
Bon, mais ça c’est les jours de ras-le-bol, les jours où j’ai envie de tout envoyer sur les roses… mais pas celles du jardin. Heureusement, c’est pas très souvent. Depuis 2009, je vis toujours dans cette maison que j’aime et que les gens que j’aime aiment aussi. « Nanou, c’est vraiment toi, cette maison », comme disent les filles. Le genre de phrase qui fait oublier tout le reste et donne envie de continuer à se battre pour entretenir et embellir les lieux.
Une dernière chose, avant de finir ce post : une courte description de ma maison, avant d’en reparler prochainement, pièce par pièce, lieu par lieu.
Aime, chouchoute, entretiens et me ruine pour maison années 30, avec cour pavée, ancien atelier de maréchal ferrant, petit jardin de ville (petit mais gros boulot quand même !). Couloir, salon/salle à manger, belle cuisine, salle de bains, WC au rez-de-chaussée. Deux chambres au premier étage. Deux chambres au deuxième étage. C’est tout, mais c’est déjà beaucoup !

Découvrez aussi le monde de la brocante du Village de Saint-André-lez-Lille

10 Commentaire(s)

    • Annetomczak07 Répondre

      Merci pour vos encouragements ! J’espère que vous aimerez la suite de mon « feuilleton » maison…

  1. J’attendrai la suite
    Ça me fait penser à notre situation qui est proche de la vôtre concernant notre maison
    Cordialement JNH

    • Annetomczak07 Répondre

      La suite ne va pas tarder… J’espère qu’elle vous plaira !

  2. Bonjour,

    Je viens d’acheter une maison et je réfléchis à refaire la façade … Votre blog me motive lorsque l’on voit avant et après. Quel renouveau ! C’est une réussite !
    Votre rénovation est magnifique et l’atelier … Beaucoup de charme !
    Concernant le prix ? Auriez-vous des conseils, une entreprise à me recommander ?

    • Annetomczak07 Répondre

      Merci de me lire ! Et merci de vos compliments aussi ! Je vous propose de me contacter par mail, en cliquant dans la zone « Contactez moi ». Je vous donnerai plus d’informations sur le sujet… un peu compliqué. En effet, ce n’est pas une seule entreprise qui a travaillé…

  3. Cette maison a l’air très belle ! et effectivement très aimée. C’est important une maison, un lieu qui nous ressemble, nous rassure, nous protège. Un cocon en quelque sorte mais sur lequel il faut veiller pour qu’il veille sur nous ! Personnellement j’adore les maisons (maison ou appart, au sens « home ») si possible anciennes et avec du charme et une histoire à construire dedans.

    • Annetomczak07 Répondre

      Merci Alexandra pour ce joli message et cette charmante définition de l’expression « aimer sa maison ». Bientôt la suite du feuilleton à découvrir sur plusaunord.com !

    • Annetomczak07 Répondre

      Mille mercis Julie ! Vous avez vu l’ensemble des épisodes ? D’autres sont à venir un jour ou l’autre…

Laisser un commentaire

Navigate