Deux terrasses avec vue pour manger sur la côte belge

Si vous suivez régulièrement ce blog, vous le savez. J’adore la côte belge, si proche et pourtant si dépaysante pour nous Français. Un dimanche de beau temps ? La visite d’amis en manque de mer ? La réponse est toujours la même, direction la côte belge. Avec une question d’importance : où manger des produits de la mer, sur une terrasse avec vue ? Voici deux adresses testées (et approuvées) pour vous. Ona by ’T Werftje à Zeebruges, la petite adresse à la mode, et la Brasserie Rubens à Knokke-Heist, une vraie institution dans la plus chic des stations balnéaires belges.

Lors d’un premier déjeuner là-bas, le patron m’a ainsi raconté que certains clients viennent prendre l’apéritif à Ona by ’t Werftje, en attendant qu’une table se libère à ’t Werftje, à deux pas de là.

1. Ona by ’T Werftje à Zeebruges
avec vue sur le port de plaisance

J’ai choisi de vous parler d’Ona by ’t Werftje, une adresse ultra contemporaine posée au bord du bassin de plaisance, à cause de sa vue imprenable sur les jolis voiliers. 

Zeebrugge-Ona-by-Werftje-vue-port-plaisance

Mais je dois vous dire que ce bel établissement, ouvert depuis avril 2019, est davantage un bar à tapas qu’un vrai restaurant. Car oui, Ona by ’T Werftje est le petit frère de ’t Werftje, l’adresse emblématique de Zeebruges. Un café-resto où on déguste poissons et crustacés ultra frais depuis… 1905 ! Je ne l’ai pas encore testé mais il figure depuis un moment sur ma « to do list » ou plutôt ma « to eat list »…

Zeebrugge-Ona-by-Werftje-batiment-vu-exterieur

Une déco très flamande

En effet, les deux établissements appartiennent à une famille de pêcheurs qui mettent un point d’honneur, forcément, à servir le meilleur des produits de la mer…

Lors d’un premier déjeuner là-bas, le patron m’a ainsi raconté que certains clients viennent prendre l’apéritif à Ona by ’t Werftje, en attendant qu’une table se libère à ’t Werftje, à deux pas de là. Il faut dire que l’établissement sert de fameux cocktails, à accompagner d’une petite « gourmandise » comme disent joliment nos amis belges.

Zeebrugge-Ona-by-Werftje-terrasse

Zeebrugge-Ona-by-Werftje-couple-en-terrasse

En terrasse avec vue sur le port ou dans la jolie salle au design très flamand, on peut ainsi prendre l’apéro… ou choisir d’y faire un repas complet.   Car ici les tapas peuvent être de vrais plats, largement suffisants pour un déjeuner ou un dîner. Plus encore si on en prend deux ou trois… 

Zeebrugge-Ona-by-Werftje-salle

Zeebrugge-Ona-by-Werftje-comptoir-salle

Un repas de tapas

En moins d’un an, j’ai eu l’occasion de m’attabler à deux reprises chez Ona by ’t Werftje, seule ou invitée par Westtoer, l’office de tourisme de la côte.
Au cours de ces deux repas, j’ai goûté aux fameuses croquettes de crevettes, mon « must » absolu à la côte belge, surtout dans le resto d’une famille de pêcheurs… Elles sont notamment servies en « single » (5,10 €), ce qui est bien pratique si on veut juste goûter à la chose…

Zeebrugge-Ona-by-Werftje-croquette-crevettes-et-biere-Rodenbach

Et je n’ai pas été déçue ! La croquette, croustillante à l’extérieur et escortée de persil frit comme il se doit, présentait une riche garniture.

Zeebrugge-Ona-by-Werftje-croquette-crevettes

J’ai également testé le croque au jambon Serrano et au fromage (12 €), servi avec sa mayonnaise à la truffe. On est loin ici des produits de la mer, je vous l’accorde, mais cette mayo à la truffe me faisait trop envie…

Zeebrugge-Ona-by-Werftje-croque-mayonnaise-truffe

Quelques mois plus tard donc, j’ai opté pour le petit panier rempli de Dim Sum de crevettes, avec une sauce aigre-douce (15 €). Avant de succomber aux crevettes (encore !) déguisées (ici on les appelle Torpedo, prix 14,90 €), autre manière de déguster ces petits crustacés, rois de la côte. 

Zeebrugge-Ona-by-Werftje-dim-sum-crevettes

Zeebrugge-Ona-by-Werftje-torpedo-crevettes

Mon co-mangeur du jour a quant à lui choisi des huîtres, proposées à 2,80 € pièce. Des mémères aussi charnues qu’excellentes a-t-il affirmé, ce que je ne peux pas vous confirmer, allergique aux huîtres que je suis… Ensuite, il a opté pour de fines tranches de poisson panées et accompagnées d’une sauce tartare maison (19,80 €). Si c’était bon ? Je n’ai pas eu le temps de faire une photo que le plat n’était déjà plus présentable. Et j’avoue que j’ai (un peu) contribué à ce carnage moi aussi…

Zeebrugge-Ona-by-Werftje-huitres

Ona by ’t Werftje en pratique

TIjdokstraat 19, 8380 Zeebruges, Belgique

00 32 492 39 70 17

www.onabytwerftje.be

2. La Brasserie Rubens à Knokke
un monument face à la mer du Nord

Voici ma deuxième adresse du jour, découverte grâce à mes amis Jean-Charles et Stéphane. Ce couple de Parisiens (d’adoption) adore, comme moi, la côte belge et y vient dès que possible. Pour s’y dépayser, y marcher, y respirer, y tester de jolis hébergements et aussi y manger… en fins gourmets qu’ils sont.

Knokke-Brasserie-Rubens-trois-amis

Leur table préférée à Knokke ? La Brasserie Rubens, une adresse que Plus au nord et moi ne connaissions pas, la honte ! Ils se sont donc fait une joie de m’y inviter et je leur (re)dis un grand merci de m’avoir fait découvrir cette institution knokkoise, ce monument de l’art de vivre à la flamande… depuis 1926 ! L’âme de Knokke en quelque sorte…

Knokke-Brasserie-Rubens-vu-de-loin

La grande terrasse de la Brasserie Rubens, “the place to be”

C’était un dimanche de juillet, la météo était plutôt clémente et devant la Brasserie Rubens, la queue était longue… Jean-Charles m’avait prévenue : une table ici se mérite et chacun attend sagement son tour, tout en regardant d’un œil le ballet des serveurs et de l’autre la mer.

Knokke-Brasserie-Rubens-vue-exterieure

Dans cette brasserie du siècle dernier, la plus ancienne de Knokke si on en croit son site, on sert une cuisine belge authentique. Les plats emblématiques de la côte notamment, toujours faits maison et servis dans une ambiance animée propre aux grandes brasseries. 

Knokke-Brasserie-Rubens-entree

Knokke-Brasserie-Rubens-salle

Nous aurions pu prendre place à l’intérieur, dans un décor chaleureux et très (trop ?) classique. Mais nous avons préféré la grande terrasse, couverte en cas d’averse mais largement ouverte sur la digue de mer, comme on dit ici. Les garçons y tenaient absolument, quitte à attendre cinq minutes de plus…

Knokke-Brasserie-Rubens-terrasse

La Brasserie Rubens épluche ses crevettes à la main

De la même façon, les garçons tenaient à ce que je goûte les croquettes de crevettes de l’établissement, « faites maison » et « roulées chaque jour à la main » comme l’annonce son site. Obéissante 😉, j’en ai commandé une assiette de trois (26 € mais je ne sais pas si les frites étaient comprises ou pas, vu qu’elles figurent au chapitre des entrées) et là, mes aïeux ! En un mot, comme en cent, les meilleures croquettes de crevettes de ma longue vie de testeuse ! 

Knokke-Brasserie-Rubens-croquettes-crevettes

À l’intérieur, pas une simple sauce ou de pauvres petits morceaux de crevettes à chercher à la loupe. Non, de vraies crevettes entières, comme le montre cette photo en gros plan… Dans une sauce crémeuse à souhait et une panure super croustillante. Et de grosses mémères en plus !

Knokke-Brasserie-Rubens-croquettes-crevettes-ouvertes

Les garçons, rompus à l’exercice des croquettes, ont préféré un Américain minute/frites (24 €) pour l’un et les traditionnelles « tomates aux crevettes grises zeebrugeoises épluchées à la main/frites » (35 €) pour l’autre.

Knokke-Brasserie-Rubens-filet-americain

Knokke-Brasserie-Rubens-tomates-crevettes

 Il faut souligner ce « crevettes grises épluchées à la main », qui signifie que les bestioles ont été décortiquées sur place… et pas au Maroc ou ailleurs comme c’est parfois le cas. Un luxe, au prix de la main d’œuvre locale, qui explique aussi le tarif des plats avec crevettes. Le tout avec des frites juste parfaites et des sauces délicieuses, faites maison. On a beau dire mais une mayo maison, c’est déjà le début du bonheur !

Knokke-Brasserie-Rubens-tomates-crevettes-avec-frites

Un service souriant et vraiment pro

Pour finir ce déjeuner très diététique, j’ai craqué (heureusement mes amis m’ont aidée…) pour une Dame blanche (8,50 €). Je pense que ma photo, avec le (vrai) chocolat qui coule à flot, vaut bien tous les longs discours…

Knokke-Brasserie-Rubens-Dame-blanche

Avant de mettre un point final à ce post, je voudrais décerner une mention spéciale au service de la Brasserie Rubens. Je ne parle pas des nœuds pap et longs tabliers qui donnent tout de suite un côté stylé et « smart » aux serveurs. Non, je veux parler du service souriant, prévenant et très pro offert ici. À la Brasserie Rubens, on sait encore que serveur est un vrai métier (et pas une occupation très provisoire pour chômeur en fin de droits). Et, franchement, ça fait plaisir et ça rend tout de suite l’expérience plus mémorable. 

Knokke-Brasserie-Rubens-decor

La Brasserie Rubens en pratique

Zeedijk – Albertstrand 589, 8300 Knokke

00 32 50 60 35 01

Ouvert 7 jours/7. Du dimanche au jeudi, de 11 h à 23 h. Le vendredi et samedi, de 11 h à minuit. 

rubens-knokke.be/fr

Découvrez aussi Sur la côte belge, Beaufort21 met l’art au grand air

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigate