Beffroi de Tournai : du sommet, embrassez toute la ville !

Non, ce n’est pas le plus haut de tous. Rien que son voisin, le beffroi de Mons, a déjà une quinzaine de mètres de plus. Oui mais lui, le beffroi de Tournai, est le plus ancien de Belgique. Construit à la fin du XIIe siècle, c’est un vrai monument moyenâgeux, à la fois symbole des libertés communales, hôtel de ville, tour de guet, prison…
Inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco, il domine la cité de ses 72 mètres… sans ascenseur. Autant dire que le panorama, au sommet, se mérite…

Le beffroi de Tournai n’a pas toujours eu son carillon. Il a été installé en 1535 et, de nos jours encore, les concerts sont un vrai bonheur ! Comme une pluie de notes qui tombe du ciel…

Montée escaliers - beffroi de Tournai Belgique

Vous pouvez les compter. Il  y en a 257.

257 marches, qui deviennent plus étroites, au fil de la montée. Pas d’ascenseur donc, juste vos petits mollets et un peu de courage pour vous porter tout là-haut. Mais vous ne le regretterez pas, je vous assure. Allez, on y va !

À peine la montée commencée que vous pouvez déjà faire une pause. Une expo didactique explique les différents rôles des beffrois et l’histoire de celui de Tournai. Déjà fatigué ? De petits tabourets vous tendent les bras.

Beffroi de Tournai Belgique - salle du premier étage

À 137 marches du départ, vous frémirez devant l’ancien cachot. Un simple coup d’oeil à la porte permet de comprendre que les prisonniers n’avaient pas la moindre chance d’évasion. Des années, des décennies parfois, de captivité dans cette prison glaciale. Brrr….

Porte du cachot - beffroi de tournai Belgique

Au premier niveau de fenêtres, commencez par jetez un oeil côté Grand-Place. Tout au bout, l’église Saint-Quentin et, à sa gauche, l’ancienne église Sainte-Marguerite, désacralisée et transformée en superbes lofts. En ville, on chuchote qu’un certain Gérard Depardieu aurait (eu) l’intention d’y acheter un appartement. Mais que n’a-t-on pas dit à propos de notre Gégé national ?

L’église Saint-Quentin, comme une partie de la Grand-Place, a été détruite puis reconstruite après la Seconde Guerre mondiale. Heureusement que la façade de la superbe Halle aux draps mais aussi le beffroi et la cathédrale ont échappé aux bombes. Un vrai petit miracle.

Une autre fenêtre, d’où on aperçoit l’hôtel de ville avec ses drapeaux (sur la photo, tout au fond à gauche), puis encore une autre, avec une vue sur l’Escaut.

Toits du quartier historique de Tournai - vue du beffroi

Puis on arrive face à la cathédrale, toujours en travaux et qui restera en chantier jusqu’en 2025 (mais reste ouverte à la visite). Les toitures ont été refaites en plomb et les croix au sommet des tours ont été redorées. Dans le ciel azur de cette matinée d’hiver, elles resplendissent sous le soleil.

Vue sur la cathédrale du beffroi de Tournai - premier étage

Tiens, je dois vous dire qu’à l’origine, le beffroi de Tournai ne faisait pas ses 72 mètres de haut. Il culminait à une trentaine de mètres… ce qui s’est vite avéré insuffisant avec la construction du choeur gothique de la cathédrale. Le guetteur ne voyant plus au-delà de l’édifice religieux, comment donner l’alerte en cas d’invasion ou d’attaque ? Le beffroi étant aussi une tour de guet, d’importants travaux ont été entrepris en 1294 pour le rehausser.

Vue sur la cathédrale du beffroi de Tournai - deuxième étage

À 185 marches du plancher des vaches, voilà la bancloque. Cette grosse cloche, pas si cloche que cela, était chargée d’avertir la population en cas de danger ou d’événement important. Genre une invasion, un incendie ou une exécution capitale.

Panneau espace Bancloque - beffroi de Tournai

Le froid est de plus en plus vif mais je me réchauffe en continuant à grimper, grimper…

À 227 marches de la terre ferme, voici la chambre de musique du carillonneur. Non, non, le beffroi de Tournai n’a pas toujours eu son carillon. Il a été installé en 1535 et, de nos jours encore, les concerts de carillon (notamment en été, le dimanche, vers 15 h 30) sont un vrai bonheur ! Comme une pluie de notes qui tombe du ciel…

Chambre du carillonneur - beffroi de Tournai Belgique

Encore un dernier effort. A 257 marches du sol, l’horloge mécanique ancienne annonce le sommet. A moi le panorama sur tous les environs et la vue à couper le souffle.

Panorama du sommet - beffroi de Tournai Belgique

Quelques jours plus tard, de retour pour un autre reportage, je vous ai refait une photo du beffroi de Tournai, mais cette fois de nuit. Juste pour le plaisir de vous offrir cette image un peu irréelle…

Le beffroi de Tournai en pratique   

Maquette beffroi de Tournai Belgique - entrée Grand-Place, Tournai
Pendant la belle saison (d’avril à octobre), ouvert tous les jours sauf le lundi et le dimanche matin, de 9 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h 30.
En basse saison (du 1er novembre au 31 mars), ouvert tous les jours (sauf le lundi et le dimanche matin) de
9 h 30 à 12 h et de 14 h à 17 h. Fermé également le 1er et 2 janvier, 21 mars, 1er et 2 novembre, 25 et 26 décembre

Tarif : 2,10 € et 1,10 € seniors et jeunes 6/18 ans.
La billetterie ferme 45 minutes avant la fermeture du monument.
Monument inaccessible aux personnes à mobilité réduite (sauf la boutique au rez-de-chaussée).
Tél. 00 32 69 21 44 76.
www.visittournai.be

Découvrez aussi Au beffroi de Mons, pourquoi j’ai donné tort à Victor Hugo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigate