Petit Journal d’une confinée, un rituel pour chaque heure

Voilà déjà plus ou moins deux semaines que notre vie a radicalement changé. Fini les escapades, les reportages, les week-ends en famille, les dîners entre copains et j’en passe. Pourtant, après un moment de sidération, la vie a repris son cours. Différemment, plus lentement, à la maison, en duo, et surtout avec de nouvelles habitudes. Un petit rituel pour chaque heure ou presque. Allez, je vous raconte les nôtres…

Éric et son mal de genou, moi et mon mal d’épaule… pas facile de suivre les exercices de ce Yann, qui prend un malin plaisir à exhiber ses petits muscles saillants, dans les vidéos de l’Orange bleue. Grrr…

Du matin au soir

Je ne sais pas vous, mais Éric et moi, on n’a jamais bu autant de cafés de notre (longue) vie. À chaque fois qu’on se croise dans la maison, on se lance un « On s’boirait pas un p’tit café, mon ❤️? » D’accord, c’est toujours mieux qu’une tiote bière ou l’apéro, dès 10 heures du matin. N’empêche, je dois bien en être à mes 6 ☕️par jour, et ce nouveau rituel est très mauvais pour ma zénitude…

Petit-journal-d-une-confinee-rituel-cafe

Le matin, enfin… un matin

Le problème, c’est que chacun de ces p’tits cafés est accompagné de p’tits biscuits, d’une p’tite pâtisserie ou d’un p’tit carré de chocolat. Au final, tous ces p’tits plaisirs, ajoutés à l’excellente cuisine de mon amoureux, ruinent définitivement mes velléités de perdre mes quelques p’tits kilos superflus…

Du coup, j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes (ce qui doit être interdit par les temps qui courent…) et de me remettre à la gym. Mon rituel numéro deux.

Petit-journal-d-une-confinee-rituel-gym-trois

Yann et ses petits muscles
bien saillants

Enfin, rituel tout relatif puisque, en une semaine, j’ai fait… une séance. Un bon début. Ou plutôt un début…
Le chat s’est posé beaucoup de questions en nous voyant, installé chacun sur un tapis, entrain de nous démener comme deux beaux 👿.
Éric et son mal de genou, moi et mon mal d’épaule… pas facile de suivre les exercices de ce Yann, qui prend un malin plaisir à exhiber ses petits muscles saillants, dans les vidéos de l’Orange bleue. Grrr…
Au bout de 25 minutes (cinq vidéos quand même et cinq fois « Je suis Yann, votre coooach » 😤), on a fini sur les rotules. 

Côté cuisine

La deuxième séance ? Elle n’est pas programmée pour le moment…

Petit-journal-d-une-confinee-rituel-gym-un

Côté cuisine, il y a aussi un nouveau rituel. On fait nos yaourts nous-mêmes ! Avec du bon lait entier et de la cassonnade. Le hasard a voulu qu’on achète une yaourtière peu de temps avant le confinement et, maintenant qu’Éric l’a récupérée chez lui, on s’en donne à cœur joie. Enfin surtout lui, car moi j’aime pas les yaourts… Je préfère les p’tits gâteaux.

Petit-journal-d-une-confinee-rituel-yaourts

Chacun son boulot,
chacun son rituel

Et nos journées ? Eh bien toujours un peu pareil et à chacun son rituel. Moi je bosse beaucoup dans mon bureau. Des articles de blog en retard, à publier dès la fin du confinement. Et du boulot d’avance pour des clients qui travaillent déjà à la reprise.
Quant à Éric, il s’invente chaque jour un nouveau chantier, en ingénieux ingénieur qu’il est. Je vous avais déjà parlé de cette plateforme, à glisser sous le jacuzzi, qu’il a construite. Eh bien depuis, il l’a peinte en noir et y a ajouté trois spots. Ceux qu’il n’avait pas utilisés dans la montée d’escalier…. L’art d’accommoder les restes.

Petit-journal-d-une-confinee-rituel-estrade-jacuzzi

Je trouve cela très chouette et je rêve du jour où on pourra renouer avec notre petit rituel de l’été dernier, à savoir boire une tiote 🍺 au milieu des bulles . Même pas besoin d’attendre la fin du confinement pour cela. Juste 10 degrés de plus au thermomètre. Euh, oui, quand même… 

Petit-journal-d-une-confinee-rituel-jacuzzi-ete

Mini balade apéritive

Chaque jour, entre 18 h et 19 h, on part faire notre petit tour du quartier (qu’on commence à drôlement bien connaître !). Ce que l’attestation de déplacement dérogatoire appelle poétiquement « activité physique individuelle des personnes ». C’est notre rituel d’avant-dîner, notre bouffée d’oxygène, notre balade apéritive…
Pour ne pas trop s’éloigner, on a institué une promenade en étoile, dont chaque branche fait au maximum 1 km. Elle nous mène systématiquement en bord de Deûle, où on guette, en vain, les péniches. Un peu comme Nouth, le 🐈, guette en vain les voitures dans ma ruelle… 

Petit-journal-d-une-confinee-rituel-bord-deule

Chaque soir… ou presque

Enfin, dernier rituel de la journée, juste avant de dormir, une courte séance de méditation avec petitbambou.com. Je connaissais bien sûr cette plateforme, installée à la Plaine Image de Tourcoing, dans la vraie vie. Mais ce confinement m’a donné envie de tester, comme beaucoup d’autres confinés le font.
Il paraît que le nombre d’utilisateurs de l’appli Petit Bambou a explosé, preuve que je ne suis pas seule à chercher la sérénité en ces temps troublés. Évidemment, après trois séances, les effets ne sont pas encore très perceptibles. Mais j’ai bon espoir d’être bientôt  « calme et attentive comme une grenouille ». 

Petit-journal-d-une-confinee-rituel-page-accueil-site-petit-bambou

Nos nouveaux rituels

C’est pas gai pour un rond mais on est bien obligé de s’y mettre. Quand on fait des courses, on enfile des gants avant de partir et on lave les emballages des produits achetés à l’eau savonneuse, dans la cour, au retour. Quelle époque !

Petit-journal-d-une-confinee-rituel-gants-plastiques

Petit-journal-d-une-confinee-rituel-paniers-et-seau-eau

C’est très gai et on adore ! Dorénavant, quand on appelle mes parents, on le fait sur FaceTime, à l’heure de l’apéro, avec un petit verre à la main. Sur cette photo, cela ne se voit pas car mon papa a (sans doute) posé son verre de Bordeaux Grand Cru sur la table du salon…
Vraiment choux tous les deux, non ? 

On va d’ailleurs multiplier ces Coronapéros avec d’autres, famille et amis. Mais il ne faudrait pas non plus, qu’à force, cela se termine par une Coronacirrhose…

En tout cas, quel bien ça fait de se voir et de se rassurer ainsi. Surtout quand on sait que mes parents habitent le Grand Est…

Petit-journal-d-une-confinee-rituel-coronapero

À bientôt !

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, les amis. 💙

Portez-vous bien, prenez soin des vôtres et profitez de tous les petits bonheurs que nous offre la vie en ce (drôle de) moment.
La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules… 

Découvrez aussi
Petit Journal d’une confinée, jours 1 et 2 : de l’inutilité naquit l’idée

4 Commentaire(s)

  1. Larroque Bernadette Répondre

    Merci !C’est très agréable de vous lire
    J’ai commencé un peu de gym je bois un tout petit apero comme nous le faisions mon mari et moi.
    Par contre j’ai faim….ce n’est pas très bien!
    Bon week-end !
    A bientôt !

    • Annetomczak07 Répondre

      Mais si, c’est très bien d’avoir faim, Bernadette, c’est une excellente maladie. Prenez bien soin de vous et à bientôt pour le prochain épisode…

  2. Angelini Agnes Répondre

    Ah les rituels. .. indispensable pour garder quelques repères dans ce monde si particulier qu’est le confinement…

    • Annetomczak07 Répondre

      Oui Agnès et aujourd’hui c’est le rituel du dimanche. On ne fait que des choses qui font plaisir !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigate