Petit Journal d’une confinée, le bilan en 7 chiffres

Voilà deux jours que nous sommes déconfinés et, bien sûr, je suis déjà partie dans de nouvelles aventures…  Mais pas question de sortir définitivement (enfin j’espère…) de cette drôle de période, sans mettre un point final à ce Petit Journal, sous forme d’un bilan. Alors, à défaut de pouvoir tout dire, voici 7 chiffres qui résument ce que j’ai envie de retenir de ces 55 jours… 

La première coupe m’a  paru assez simple. La seconde beaucoup moins. Elle a d’ailleurs failli se transformer en scène de ménage, quand j’ai annoncé à mon « patient » que j’étais en train de le transformer en chanteur des années 70… 

1

gateau au chocolat

Un gâteau. Mis à part quelques (rares, avouons-le…) plats salés, c’est la seule chose que j’ai cuisinée le temps du confinement. Il est vrai qu’Éric, mon amoureux, s’est éclaté comme un petit fou dans la cuisine, mitonnant jour après jour de succulents plats. J’aurais bien voulu connaître le nombre de kilos pris en 55 jours. Mais je n’ai pas eu le courage de monter sur la (très rancunière) balance. La seule chose que je peux dire avec certitude dans ce bilan, c’est qu’il est urgent que j’aille acheter des pantalons plus grands. J’ai rangé hier ma garde-robe d’été et c’est pas joli, joli…

2

Ciseaux de coiffeur

Deux. C’est le nombre de coupes infligées (à sa demande…) à Éric, avec d’anciens ciseaux de coiffeur retrouvés au grenier. Ceux-là même que j’utilisais à 16 ans pour couper ma frange… La première coupe m’a  paru assez simple. La seconde beaucoup moins. Elle a d’ailleurs failli se transformer en scène de ménage, quand j’ai annoncé à mon « patient » que j’étais en train de le transformer en chanteur des années 70… Il m’a menacée de se mettre la boule à zéro et de porter une casquette à vie. J’ai décidé de m’appliquer…

3

Verres à bière

Trois, comme ces trois couples de voisins, entrés dans notre cercle de relations. Être confinés face à face, cela crée des liens. Se croiser tous les jours, cela crée des liens. Se voir au naturel (sans maquillage, coiffée avec un pétard et vêtue d’un vieux jogging tout mou), cela crée aussi des liens. Du coup, on ne s’est pas fait prier pour boire une bière avec nos trois couples de (jeunes) voisins, vivant sur le trottoir d’en face. Sans trop s’approcher les uns des autres (contrairement à nos verres…) mais avec le plaisir de faire enfin connaissance…

3 (bis)

Escalier éclairé par spots

Trois, c’est aussi le nombre de chantiers menés par Éric pendant le confinement. Les fidèles de ce blog s’en souviennent sans doute. Après la pose d’une verrière et les grands travaux dans le couloir, il y a eu l’installation de spots dans l’escalier. Puis, désœuvré à l’intérieur de la maison, il a décidé de s’attaquer à l’atelier. Là, il a d’abord supprimé un conduit de cheminée, dont j’espérais bien me servir un jour ou l’autre, et qui était en fait un… faux  !

Mur avec conduit cheminée

Mur brique

Le mur étant désormais bien plane, il a commencé à le « piquer » avant de refaire les joints, histoire de le consolider.  Puis, parti sur sa lancée, il a continué sur le mur à côté, autrement plus grand…

30

Jacuzzi dans jardin

C’est le nombre (approximatif, hein !) d’heures passées dans le jacuzzi, pendant le confinement. Parce qu’il faut bien le reconnaître à l’heure du bilan, côté météo, on a plutôt bien réussi ! Un printemps digne d’un été, du soleil presque tous les jours, des températures qui grimpent jusqu’à 26 degrés, voire plus. Je pense que sur 55 jours, on s’est plongés au moins 30 fois dans le jacuzzi,  toujours à l’heure de l’apéritif, et à raison d’une (bonne) heure par séance… Tiens, j’y pense, tous ces apéritifs ne sont peut-être pas étrangers à ma (grosse) brouille avec ma balance…

225

Baskets noires

225 kilomètres à pied, ça use, ça use… pas grand-chose en fait ! Parce qu’on les a parcourus en 55 jours, au fil de 45 (environ) séances de marche d’une heure. 45 seulement car il y a (quand même) eu quelques jours de pluie et aussi de fainéantise… surtout le dimanche. Du coup, calculez vous-même : 45 séances X 5 km/heure = 225 kilomètres. Joli bilan, non ?

Maisons rue du Nord

Une chose est sûre : on connaît désormais chaque brique et chaque tuile des maisons alentour !

90,5 K

C’est l’une des bonnes nouvelles de ce confinement. Non seulement j’ai créé un compte Pinterest pour mon blog mais, en plus, j’ai réussi à l’alimenter tous les jours et à produire plus de 500 épingles perso.  Conséquence ? Plus de 90 000 visiteurs mensuels sont venus jeter un œil. Oui, oui, c’est chouette. Même si c’est beaucoup plus difficile de faire grimper son nombre d’abonnés. À l’heure où j’écris, j’en suis à 35 (dont ma maman !) . Bilan pas vraiment fameux. Mais ce n’est qu’un début et, comme dit le dicton, patience et longueur de temps font plus que force et que rage… Alors, pour une fois, je vais être patiente.

Si vous voulez vous abonner, c’est par ici 

Une bonne nouvelle… en plus du bilan

Travaux

Ces premiers travaux dans l’atelier m’ont donné envie de continuer et de réaliser un (vieux) rêve. Aménager un loft dans cet atelier, comprenant une chambre avec salle de bain et surtout un espace bien-être, avec sauna, poêle à pellets et jacuzzi. Comme je vous l’ai dit dans ce bilan, la réfection des deux premiers murs est bien entamée. Reste donc à continuer sur la lancée et Éric piaffe déjà !
De quoi alimenter ma rubrique « Je rénove ma maison », dans l’onglet Habiter…  Affaire à suivre !   Lire ici

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigate