Petit Journal d’une confinée, jours 8 à 11 : j’aime le rangement, ouf !

Depuis samedi, pas de nouvel épisode de ce Petit Journal, remplacé par un post sur les travaux dans mon couloir. Il était temps de renouer avec mon rituel… d’autant que, mine de rien, il s’est passé des tas de petits trucs, de micro-événements et de micro-aventures depuis samedi.  Sans compter tout le rangement… Allez, on reprend le cours des choses…

Je me console en me disant qu’il y a pire que moi en matière de rangement. Des gens qui classent leurs culottes par couleur ou leurs marteaux par poids. Si, si.

Jour 8, dimanche 22 mars

Avec Éric, on a mis au point quelques règles de base pour ce confinement qui commence. Et parmi ces règles, il y a que le dimanche on ne fera rien ou pas grand-chose. En tout cas, rien séparément. Car il faut bien reconnaître que tout le reste de la semaine, on passe pas mal de temps chacun pour soi. Lui dans l’atelier, le jardin ou la cuisine. Moi dans mon bureau. 

Donc, le dimanche, on fait des trucs ensemble et, dimanche, c’était la déco du couloir. On a accroché la lampe, des tableaux et des photos. Enfin, quand je dis « on », c’est surtout lui. Moi j’ai juste dit « plus haut », « plus bas » ou « plus à gauche ». Partage des tâches quoi…

Couloir-déco

Merci les estaminets !

L’après-midi, petite sieste (quel luxe !), mini promenade puis on a bu notre petite bière, tout en regardant le super documentaire sur les estaminets, proposé par France 5. On a savouré à fond cette mise en valeur de notre belle Flandre. Plus encore quand j’ai constaté que Plus au nord avait reçu près de 1000 visites sur un article consacré aux estaminets (lire par ici), le temps de l’émission et juste après. Carrément dingue, merci Google !

Estaminet-Flandre

Jour 9, lundi 23 mars

Lundi matin, chaude comme une baraque à frites après l’opération déco de la veille, j’ai fini de rédiger l’article sur les travaux dans mon couloir. Si vous l’avez raté, c’est par ici

Une fois le déjeuner fini, grande opération rangement. Après les travaux du couloir, il y a eu un certain chambardement dans les meubles. Certains ont changé de place, d’autres ont changé de fonction.
Du coup, tri et rangement ! Ça tombe bien, j’adore ranger. Oui, je sais, je ne suis pas tout à fait normale. Mais c’est ainsi. J’ai besoin d’ordre autour de moi pour me sentir apaisée mais aussi créative. Chacun sa petite bizarrerie psychologique… Je me console en me disant qu’il y a pire que moi en matière de rangement. Des gens qui classent leurs culottes par couleur ou leurs marteaux par poids. Si, si. Moi, c’est juste de belles piles de linge…

Rangement-pile-linge-armoire

Après la libération…

Tout en rangeant, la fenêtre grande ouverte, j’aperçois mes voisins d’en face qui partent se balader avec leur petite fille. Et là, je ne sais pas ce qui m’a pris, je leur demande où ils vont… C’est l’effet coronavirus sans doute, les conseils lus et entendus à longueur de journée sur la nécessité de conserver des liens sociaux… Ils me répondent gentiment, on se met à papoter, eux dans la rue, moi à ma fenêtre, pas maquillée et vêtue d’une vieille veste de pyjama. Oui, j’ai bien dit py-ja-ma. L’horreur ! Mais bon, c’est sympa. On fait connaissance, on se présente un peu, je les invite à venir voir mon jardin. Après la libération, comme dirait l’un de mes copains.

Deux-transats-dans-jardin

Jour 10, mardi 24 mars

Depuis le temps que les followers de Plus au nord n’avaient pas eu de mes nouvelles (dans leur boîte mail, je veux dire), je décide de faire une newsletter. Pas question de leur donner trop d’envies de sorties, juste leur rappeler que le blog existe. Car les temps sont durs, très durs ma p’tite dame. Tenir un blog de sorties en temps de confinement, c’est comme tenir un blog gastronomique en temps de famine… 

Du rangement et du boulot !

L’après-midi, pour me remonter le moral, un peu de rangement ! Cette fois, je m’attaque au cellier, où je range produits de ménage, chiffons, vaisselle, plats, casseroles, électro-ménager et j’en passe. J’y retrouve un paquet de Calgon qui porte encore son prix… en francs. 22,85 F (c’est cher, non ?). Autant vous dire que je ne suis pas une obsédée de la bonne santé de mon lave-linge… 

Deux heures plus tard, mission accomplie. Le cellier est nickel et moi je suis contente. Mais pas autant que quand je trouve un mail me proposant un (petit) boulot. Du boulot, par les temps qui courent ? Dans le tourisme ? Je prends. Pour les conditions, on fera la fine bouche plus tard. L’essentiel est de BO-SSER, de garder le plaisir d’écrire et d’oublier ce foutu confinement…

Rangement-produits-menage

Jour 11, mercredi 25 mars

C’est aujourd’hui et le soleil brille, même s’il fait bien frisquet dehors. Au petit déjeuner, Éric me reparle d’aller faire des courses. Je lui dis d’aller faire un tour dans les toilettes, histoire d’évaluer nos réserves… Et je lui promets que vendredi soir, on ira faire un tour dans un magasin. Friday night fever ! Cela remplacera notre promenade quotidienne du soir… qui nous fait un peu tourner en rond. 

Toilettes-pile-rouleaux-PQ

En attendant ce grand jour, il retourne à son bricolage.  Son idée de ce mercredi ? Fabriquer une estrade à mettre sous le jacuzzi. Oui, je sais, ce n’est pas pour demain. Mais rien que voir la forme de ce plancher nous fait déjà du bien… L’eau à 38°, les bulles qui dansent, l’apéro dans l’eau… en avril, confinement ou pas, on le sort ! Mais en attendant, Éric veut encore le peindre, histoire de l’assortir à la couleur du jacuzzi. Classe !

Bricolage-estrade-jacuzzi

Lâcher prise !

De mon côté, je règle plein de petits trucs auxquels je pense depuis plusieurs jours. J’ai notamment téléchargé l’appli Petit Bambou pour tenter de faire des séances de méditation. Pas sûr que cela fonctionne… Il y a quelques années, j’avais fait un stage de méditation et impossible de lâcher prise et de faire le vide dans mon esprit. Pendant que les autres voguaient vers des horizons paisibles, moi je faisais la liste des courses ou ma « to do » liste pour le lendemain… 

On va donc faire l’expérience… et je vous raconterai. 

Confinement-zen

À part cela, j’ai aussi envoyé un message à ma salle de sport L’Orange bleue, qui était censée m’envoyer des identifiants pour me permettre de profiter de séances en ligne sur lorangebleue.fr
Bon, d’accord, je n’ai pas mis les pieds à la salle depuis au moins trois mois. Mais ce n’est pas une raison pour penser que ces séances ne m’intéressent pas… C’est tout le contraire !

Allez, c’est tout pour aujourd’hui, les amis.

Portez-vous bien, profitez de tous les petits bonheurs de la vie (rangement compris !) et à bientôt. 🧡

4 Commentaire(s)

  1. Merci pour vos news que je lis toujours avec grand plaisir ! J’ai surtout souri quand vous avez parlé rangement. Moi aussi, j’adore ça et je me sens tellement mieux quand j’ai rangé, trié, jeté.

    Bonne fin de journée

    • Annetomczak07 Répondre

      Ouf, je ne suis pas la seule à aimer ranger. Cela rassure… Bonne continuation à vous !

  2. Larroque Bernadette Répondre

    Merci pour ces nouvelles qui me font regretter de ne pas etre plus jeune pour acheter une autre maison « la 8 eme »….
    pour décorer encore et encore !
    Ranger un peu moins mais je le fais quand même !
    Vous avez tres bon gout j’aime tout et il faut dire que ces maisons 1930 ont beaucoup de charme.
    Grâce à vous ,j’ai de bonnes adresses !
    Merci!
    A bientôt !

    • Annetomczak07 Répondre

      Merci de votre fidélité et de votre gentillesse, Bernadette ! Continuez à suivre mon petit feuilleton et surtout prenez bien soin de vous !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigate