La Piscine de Roubaix : deux ou trois choses que je sais du futur musée agrandi

Depuis avril dernier, le musée La Piscine de Roubaix est fermé au public. Mais que se trame-t-il donc derrière ses murs ? De très gros travaux d’extension, qui vont permettre à mon musée préféré dans les Hauts-de-France de gagner plus de 2000 mètres carrés.
En attendant la réouverture, le 20 octobre prochain, petite visite guidée d’un lieu qui se réinvente. Et promet de nous séduire toujours plus…

Le clou de cette galerie ? L’atelier d’Henri Bouchard reconstitué exactement tel qu’il était à Paris, jusqu’en 2007.

C’est ça aussi le (super) bon côté de la vie de blogueuse/journaliste. On peut jouer les petites souris et se faufiler dans un musée en plein travaux, comme on l’a fait, l’autre jour, à La Piscine de Roubaix, à l’occasion d’une visite presse. 

Musee La Piscine Roubaix visite presse Bruno Gaudichon

 

Accueillis par le (passionnant) conservateur des lieux, Bruno Gaudichon, on a pu se balader dans l’aile neuve et les nouvelles parties du musée et imaginer in situ La Piscine version 2018.
Plein de nouveautés à l’horizon, dont voici les principales…

La nouvelle aile

C’est LA grande nouveauté de cette extension ! Une aile toute neuve, très contemporaine, imaginée par Jean-Paul Philippon, architecte. L’homme avait déjà signé le projet initial en 2001. Le voilà qui revient en 2018 avec ce projet d’agrandissement. 1600 m2 nouvellement construits et 700 m2 de bâtiments réhabilités, pour un budget de 9,3 millions d’euros.

Cette nouvelle aile, il l’a placée dans une dent creuse de l’îlot, tout à gauche quand on se place face à l’entrée (où il y a les lettres monumentales MUSEE).  

Verrière de toit, éclairage zénithal, luminosité, murs clairs, mobilier gris laqué, sol en chape grise, les nouveaux espaces sont très sobres, histoire de bien se marier avec l’existant.

Dans cette aile neuve, une seconde salle pour les expositions temporaires et une partie dévolue à l’histoire de Roubaix. On y verra des portraits, des maquettes, des tableaux mais aussi ce merveilleux panorama de la Grand Place. Il a étéretrouvé dans un grenier… après des années à servir de rustine à une toiture ! 

Musee La Piscine Roubaix panorama restaure

En 1911, Roubaix organise une exposition universelle consacrée au textile et inaugure à cette occasion son nouvel hôtel de ville. C’est ce moment  précis qu’immortalise le panorama, qui montre une Grand Place guère différente de ce qu’elle est de nos jours.

Actuellement en « soins intensifs », ce panorama ne sera pas entièrement terminé pour fin octobre. Toutefois, il sera quand même visible, dès la réouverture, par un public qui pourra assister en direct à la fin de la restauration. 

Musee La-Piscine Roubaix panorama en renovation

Mais la plus grande partie de cette nouvelle aile sera consacrée à un panorama de la sculpture moderne, du XIXème et XXème siècles. Qui devient plus que jamais LA spécialité de La Piscine de Roubaix. 

L’atelier d’Henri Bouchard

Le clou de cette galerie ? L’atelier d’Henri Bouchard reconstitué exactement tel qu’il était à Paris, jusqu’en 2007.
Vous ne connaissez pas ce sculpteur et graveur, né à Dijon ? Sans être Rodin non plus, l’artiste a pourtant connu une belle reconnaissance et un vrai succès. Et a reçu de nombreuses commandes publiques d’oeuvres monumentales. 

Musee La Piscine Roubaix statues atelier Henri Bouchard

En 2007, quand le musée Bouchard ferme, sa famille cherche une solution pour recréer, ailleurs, son atelier à l’identique. Il est d’abord question qu’il soit repris par la ville de Paris. Mais c’est finalement La Piscine de Roubaix qui sera l’heureuse bénéficiaire de cet ensemble qui n’a aucun équivalent.

L’autre jour, lors de la visite presse, on a ainsi pu découvrir cet atelier, encore en pleine installation. Et j’avoue que ce que j’y ai vu m’a plu, voire même emballée. 

Il y a ici toutes sortes de statues, de techniques, de matériaux, de commandes. Mais aussi toute l’ambiance de l’atelier avec ses étagères, sa verrière, son poêle et sa planche à clous pour réaliser les bas reliefs. 

Musee La Piscine Roubaix atelier Henri Bouchard etagere-statues

Oui bien sûr, l’ouverture de cet atelier ne manquera pas de faire ressurgir une vieille polémique. Car, pendant la Seconde Guerre mondiale, Henri Bouchard a participé au Groupe Collaboration, voyageant en Allemagne à l’invitation de l’occupant et se montrant très élogieux sur le régime à son retour. 

Mais était-ce une raison suffisante pour refuser d’accueillir cet atelier ? Bruno Gaudichon ne le pense pas, rappelant que le même Bouchard avait aussi caché la bibliothèque d’un client juif.
Entre ombre et lumière, le sculpteur incarne à lui seul toute la complexité d’une époque…

Musee La Piscine Roubaix atelier Henri Bouchard ensemble statues

Quoi qu’il en soit, j’ai découvert avec plaisir l’oeuvre de cet artiste, qui a notamment participé au Salon des Arts décoratifs de Paris en 1925. 

J’aime beaucoup le côté stylisé de certaines statues mais aussi sa manière réaliste de représenter le monde du travail. 

Musee La Piscine Roubaix Grandes statues atelier Henri Bouchard

Du côté de l’ancienne entrée de la piscine

Vous voyez l’entrée des anciens bains municipaux, rue de l’Espérance, à droite de l’entrée principale ? C’est là, à l’étage, dans ce bâtiment plein de charme que prendra place la galerie dédiée aux artistes du Groupe de Roubaix. 

Musee La Piscine Roubaix anciens bains municipaux

On y  trouvera une collection d’art contemporain, constituée pendant les Trente Glorieuses par quelques gros industriels roubaisiens ayant le bon goût d’aimer l’art… autant que les affaires.
Eugène Leroy, Alfred Manessier, Eugène Dodeigne et d’autres artistes du Groupe de Roubaix trouveront ici chaussure à leur pied ou plutôt galerie à leur talent. 

Musee La Piscine Roubaix anciens bains municipaux entree

Ancien collège Sévigné

Et pour gagner encore plus de mètres carrés, la Piscine annexe l’ancien collège Sévigné. Je n’ai pas de photos (l’endroit était vraiment trop en travaux !) mais sachez qu’il s’agit d’un bâtiment de la fin du XIXème avec un certain charme.
Ses locaux abriteront des ateliers de pratiques artistiques, ateliers autour du textile, de la sculpture et de la céramique. De quoi donner aux plus jeunes le goût de venir au musée. Et pas qu’aux jeunes d’ailleurs…

Et sinon quoi de neuf ?

  •  L’allée menant au musée sera sensiblement agrandie, ce qui apportera plus de confort les jours de (longue) queue.
  • La billetterie sera déplacée dans le fond du hall d’accueil. De là, on aura accès à la nouvelle aile. 
  • Une nouvelle voie sera créée, permettant de traverser l’îlot de la Piscine.

Les expos au programme pour la réouverture

  • « L’Oeuvre au monde », Hervé Di Rosa
  • « L’Homme au mouton », Pablo Picasso
  • « Portrait d’un héros », Alberto Giacometti 
  • Les Tableaux fantômes de Bailleul
  • Nage libre pour les céramistes belges du WCC-BF de Mons 

Tout sur roubaix-lapiscine.com 

Découvrez aussi Musée des Beaux-Arts de Tournai : cinq bonnes raisons d’y passer une heure.

 

 

 

 

 

 

4 Commentaire(s)

  1. Merci Anne de ces nouvelles de mon lieu préféré.. vivement sa réouverture en espérant qu’il n’aura pas perdu son Âme avec tous ces travaux.

    • Annetomczak07 Répondre

      Pour ce que j’en ai vu, il n’a rien perdu de son âme. Je dirais même qu’il va gagner un supplément d’âme avec ces travaux !

    • Annetomczak07 Répondre

      En effet j’ai beaucoup aimé des statues aussi ! Vivement qu’on y retourne ensemble…

Laisser un commentaire

Navigate